Nikon D40X : le reflex performant et léger

Fonctions du boîtier et qualité de l'objectif

Un bon boîtier...

Nikon D40XRappelons que le Nikon D40X se veut un reflex grand public, les amateurs de photographie ayant un usage avancé de leur appareil seront donc en manque de quelques fonctionnalités bien utiles, à commencer par le bracketing. Pour mémoire il permet d’effectuer une série de photo en modifiant les paramètres d’exposition d’une photo à l’autre. Ainsi le photographe choisira la photo présentant l’exposition qui lui convient le mieux de manière très pratique.

Autre manque, le testeur de profondeur de champ permettant de se rendre compte du rendu de celle-ci en fonction des paramètre d’ouverture de diagphragme choisis. Enfin, regrettons également l’autofocus à seulement trois collimateurs, quand le Canon 400 D en possède neuf. Ceci entraine principalement un autofocus moins "pointu".

...avec un bon objectif

Nikon D40XQuestion objectif, le D40X est fourni avec un classique 18-55 qui propose des bonnes prestations dans l’ensemble même si en mode grand angle, on relève un tendance non dissimulée pour l’effet "barillet". Pour ce qui est du piqué, c’est à dire la netteté des détails, l’objectif fourni est de bonne facture ; surpassant même au passage la qualité de nombreux "kit" commercialisés par la concurrence. RAS quant à un éventuel défaut de frange violette.

Le D40x utilise uniquement des objectifs AF-S

Un bémol est à signaler toutefois. Pour la première fois, tous les objectifs Nikkor ne seront pas compatibles avec le boîtier D40x. Seuls les AF-S géreront la mise au point automatique, les autres modèles avec moteur intégré devront donc se cantonner à une mise au point manuelle. De quoi faire réfléchir les possesseurs d’objectifs AF-D ou AF, ce dernier type ne gérant également pas la mesure d’exposition alors que le AF-D s’en charge. Ce manquement indique clairement le positionnement nouveau de ce D40x.