[Test] Nikon D5500 : le reflex amateur haut de gamme

Des performances mécaniques de haut niveau

Il faut tout d’abord souligner la qualité du module autofocus à corrélation de phase. Composé de 39 collimateurs (dont 9 de type croisé), il est non seulement rapide, précis et sensible, y compris en faible luminosité, mais il couvre en plus une large partie du champ. Pourvu d’un suivi 3D, il donne d’excellents résultats dans la poursuite de sujets mouvants :

Ce dispositif AF est par ailleurs accompagné d’un obturateur offrant une bonne vitesse rafale de 5 images par seconde, la réactivité globale est donc d’un très bon niveau. Le D5500 propose par ailleurs une synchro-X pour les flashes externes de type studio au 1/200e de seconde, soit une capacité largement suffisante à 99,9% des utilisateurs.

Au final, seul le mode liveview pêche comme souvent sur les boitiers reflex par sa réactivité plus que moyenne. Contrairement à certains de ses concurrents, le D5500 n’est en effet pas équipé d’un mode AF hybride : il ne propose donc qu’un simple module par détection de contraste très moyennement performant.

Le D5500 n’étant pas équipé d’un module de stabilisation interne au boitier, mais d’un système optique intégré aux objectifs, nous avons fait le choix de tester celui de l’objectif proposé en kit : le Nikkor 18-55mm f/3,5-5,6 G II. Les résultats livrés ici ne concernent donc que cette optique. La méthode que nous employons ici est la suivante : comme la vitesse limite réelle varie selon tous les utilisateurs, nous la recherchons donc pour nous sans stabilisateur puis avec à la focale maximale de 55mm (équivalent 82,5mm  en 24x3), et nous notons ensuite le différentiel. Dans notre cas, à 100% sur écran nous obtenons 85% d’images nettes ou acceptables au 125e de seconde. Une fois le mode VR (stabilisateur) activé, nous obtenons 100% d’images nettes ou acceptables jusqu’au 1/20e de seconde, puis un effondrement avec 0% d’images nettes au 1/10e de seconde. Le gain observé se situe donc autour de 4 vitesses, un très bon résultat équivalant à ceux de ses principaux concurrents.

1/125e de seconde sans stabilisateur :

1/20e de seconde avec stabilisateur :

1/10e de seconde avec stabilisateur :

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire