[Test Antivirus] Norton Security Deluxe 2016

6 raisons de faire confiance (ou pas) à Norton Security Deluxe 2016

L’an dernier, Norton annonçait une gamme simplifiée à l’interface profondément revisitée. L’édition 2016 reste dans cette lignée avec une interface très conviviale qui n’évolue pas et trois déclinaisons au lieu de deux : Norton Security 2016 Standard (29,99€) pour ceux qui ne veulent protéger qu’une seule machine, Norton Security Deluxe (49,99 €) pour protéger jusqu’à 5 PC, Mac, Smartphone ou Tablettes, et enfin Norton Security Premium (59,99 €) qui couvre 10 appareils, propose 25 Go de sauvegarde en ligne et les fonctions de contrôle parental.

Les principales innovations de cette nouvelle version sont à chercher au cœur même des protections. Norton a décidé de s’attaquer très sérieusement au fléau des Adwares et Crapwares (logiciels bidon) souvent embarqués avec les logiciels gratuits et très diffusés en France par certains sites réputés de téléchargement. La protection a aussi renforcé ses défenses contre les exploits (utilisation des vulnérabilités pour infiltrer des codes malveillants) et le Phishing. Surtout, l’éditeur utilise désormais des techniques avancées de Machine Learning et d’Intelligence Artificielle qui semblent avoir un impact général sur l’efficacité défensive de la suite. L’éditeur est désormais si confiant dans ses capacités à protéger votre système qu’il vous rembourse votre achat si votre appareil est infecté et que les experts du support (qui est offert) ne parviennent pas à les supprimer !

1 - Oui, pour ses excellentes performances

Norton traîne encore chez certains utilisateurs une mauvaise image de suite lourde et lente. Pourtant, cela fait des années que Symantec a entièrement revu sa copie et fait de l’impact sur les performances une priorité. Norton 2016 est l’une des suites les plus véloces et les plus légères du marché. Son impact sur les performances est non seulement quasi-indétectable, mais la suite procure même, sous Windows 10, un très léger gain de vitesse se montrant, sur bien des opérations, plus rapide que les défenses intégrées. En outre, pour vous aider à gérer efficacement les performances, Norton dénonce les logiciels qui ralentissent votre PC. Et ses fonctions d’optimisation permettent de décaler l’exécution des programmes qui se lancent automatiquement au démarrage de Windows pour un boot plus rapide. En revanche, les fonctions de nettoyage et d’optimisation du système sont très sommaires, Norton commercialisant un autre programme à ces fins : Norton Tune Up. L’intégrer dans la version Deluxe aurait été bien venu.

2 - Oui, pour sa lutte efficace contre les malwares

La force de Norton n’a jamais été son scan, mais plutôt ses protectionsproactives basées sur l’excellent bouclier comportemental Sonar et un système de réputation des fichiers très pertinent. Sur nos tests, la version 2016 se montre plus efficace que jamais en progressant sur deux éléments-clés : la lutte contre les PUA (Applications Potentiellement Indésirables) et la défense contre les exploits. Norton s’est montré intraitable face aux adwares du moment n’en laissant passer aucun. Elle a également bloqué nos tests d’exploits, un résultat qui confirme les excellents résultats obtenus par la suite dans les tests d’AV-Tests, de Dennis Lab et du NSS Lab. La suite s’est aussi montrée très capable dans la détection et l’éradication des Ransomwares.
Dans un même ordre d’idée, le scan « Norton Insight » permet de repérer les logiciels installés qui ont mauvaise réputation ou ne sont pas connus. C’est un bon moyen de dénicher des outils indésirables installés ou non à votre insu.
Par ailleurs, l’outil Norton Power Eraser a beaucoup évolué et se montre très efficace au nettoyage des menaces installées sans se montrer aussi dévastateur que précédemment sur les configurations atypiques.
On regrettera simplement que le module d’analyse des vulnérabilités soit un peu trop simples, ne prenant pas vraiment en compte les versions obsolètes des principaux logiciels et extensions du marché. Un des rares points sur lequel la suite se fait devancer par Kaspersky, BitDefender ou même Avast.

3 - Oui, pour son anti-phishing

Norton 2016 présente le meilleur taux de détection de sites de Phishing que nous ayons mesuré jusqu’ici, même lorsque ces sites sont inconnus des bases qui recensent ces menaces. L’antiphishing intègre donc des mécanismes intelligents pour reconnaître des sites factices, mécanismes qui ont notamment su bloquer durant nos tests les pièges ciblant les Français (faux sites de La Poste, des banques nationales ou de Paypal France), ce que l’édition 2015 s’était avérée incapable de réaliser correctement. Certes, la défense n’est pas totalement imparable, puisqu’un faux site Gdrive tentant de capturer des identifiants Google a su passer entre ses mailles. Mais cela a été la seule exception rencontrée et Symantec promet une évolution permanente de son antiphishing au travers de sa nouvelle politique d’évolution constante des protections, inspirée de celle de Windows 10.
D’une manière générale, les protections Web se montrent à la hauteur de nos attentes. Les sites dangereux sont bien bloqués, les occurrences dangereuses sur les moteurs de recherche sont signalées et une barre d’outils précise la réputation de chaque site visité. Seul bémol, ces défenses ne fonctionnent pas encore sur Microsoft Edge, ce dernier ne supportant pas encore les extensions.

 4- Oui, pour sa protection de la famille

Norton Security est une vraie suite familiale. Elle est très conviviale, très agréable à utiliser que l’on soit néophyte ou utilisateur averti. Dans sa version Premium, elle intègre un bon contrôle parental aux fonctionnalités très complètes : Norton Family Premier. L’éditeur nous a écoutés puisque nous lui reprochions l’an dernier de ne pas intégrer ce service payant dans sa suite. Celui-ci bloque plutôt bien les sites inappropriés aux enfants même s’il manque d’intelligence embarquée pour réellement stopper tous risques d’exposer les enfants à des images choquantes. Sa grande qualité réside plutôt dans l’intelligence de la surveillance qui permet de bien comprendre les sujets qui préoccupent actuellement vos enfants et d’avoir un bon contrôle de leurs usages d’Internet. Cette protection fonctionne uniquement sur PC et terminaux Android. Elle s’administre à distance depuis un portail qui permet de contrôler les temps passés sur Internet, les recherches, les applications utilisées et bien sûr les sites visités.

5- Oui, pour ses capacités multiplateformes

Norton cherche à sécuriser votre vie numérique où que vous soyez et quel que soit le terminal utilisé. La fonction Identity Safe de protections des mots de passe est disponible sur PC, Mac, iOS et Android. La licence Deluxe permet de protéger 10 postes contre les malwares et les navigations dangereuses, qu’ils s’agissent de PC, de Mac ou de tablettes et smartphones Android. iOS fait figure de parent pauvre, limitations d’Appleobligent.
La protection Android s’appuie sur la technologie « Norton Mobile Insight » qui surveille 111 apps Store Android et reconnaît 8,2 millions d’Apps. Elle vous protège des malwares (spywares et ransomwares sont très fréquents sur Android), mais elle vous avertit aussi des applications qui constituent un risque potentiel pour votre vie privée ou se montrent bien trop consommatrice de batterie ou de données (pour protéger votre forfait Data). La fonction est désormais intégrée sur Google Play pour éviter tout téléchargement inapproprié.

6- Non, pour le manque de pilotage centralisé

Malheureusement, il manque encore et toujours à Norton un vrai centre de pilotage Web qui permette de contrôler à distance les protections de tous les appareils. La console Web de Norton Security permet simplement de savoir sur quels appareils est installée la protection et simplifie le déploiement de la suite sur ces derniers. Mais elle ne va pas plus loin. Certes, des modules comme Norton Family, Antitheft (antivol des mobiles) ou Live Safe ont bien chacun une telle console, mais tout cela manque cruellement d’intégration. Au moins, il est enfin possible de passer d’un portail à l’autre sans avoir à se réauthentifier à chaque fois.

Norton Security Standard 2016 : 39,99 € - 1 an/ 1 Poste
Norton Security Premium 2016 : 59,99 € - 1 an/ 5 Postes
Norton Security Deluxe 2016 : 69,99 € - 1 an/ 10 Postes

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire