Panasonic GF6 : le compromis idéal entre compact et reflex ?

Une qualité d’image satisfaisante

Équipé d’un capteur dit « micro 4/3 » de technologie Live-MOS (proche du CMOS) de 16 millions de pixels, le coefficient multiplicateur de focale pour retrouver l’équivalence en 24x36 est de 2, c’est-à-dire qu’un 14mm monté sur le GF6 offrira le même angle de champ qu’un 28mm sur un full frame ou un argentique 35mm. Le rendu colorimétrique est fidèle et très agréable, le GF6 respecte bien les variations fines d’un sujet.La possibilité de réaliser des prises de vues en Raw est très alléchante, notamment en condition de basse luminosité, et les résultats du GF6 dans cette configuration sont corrects. Ils sont néanmoins rapidement à la peine comparés à ceux de ses concurrents équipés de capteurs APS-C de plus grande taille (ex : EOS-M). En effet, un bruit de chrominance apparaît rapidement et devient réellement gênant dès 1250 iso (fichiers tiff développé à partir du Raw sur le logiciel Panasonic avec les réglages par défaut).
160 ISO160 ISO320 ISO320 ISO640 ISO640 ISO1250 ISO1250 ISO2500 ISO2500 ISO5000 ISO5000 ISOLe traitement automatique sur l’appareil des jpeg L (définition maximale) est assez efficace de ce point de vue, mais au prix d’une baisse du contraste général assez marquée.
Ce retrait en basse lumière lié à une taille de capteur inférieure permet néanmoins à Panasonic de produire des boitiers plus compacts que ses concurrents équipés de capteurs APS-C, c’est donc le revers de la compacité que paye ici le GF6.

Petite particularité, le GF6 propose des sensibilités débutant à 160 iso au minimum (la sensibilité nominale du capteur vraisemblablement) lorsque l’extension logiciel de la sensibilité est désactivée.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire