Enceinte Bluetooth : test de la Panasonic SC-NA10

Enceinte Panasonic SC-NA10Enceinte Panasonic SC-NA10Après avoir proposé plusieurs enceintes sans fil, mais sans batterie, Panasonic a présenté, durant le dernier IFA, sa première enceinte nomade Bluetooth, la SC-NA10, vendue à 200 euros. Celle-ci est accompagnée de la SC-NA30 qui, pour 100 euros de plus, intègre 10 watts supplémentaires, un caisson de basse et un double radiateur passif.

Retrouvez notre comparatif d'enceintes Bluetooth

Design et prise en main

Les voyants de la Panasonic SC-NA10Les voyants de la Panasonic SC-NA10Disponible uniquement en version argentée, la SC-NA10 de Panasonic reprend les formes et le design global des vieilles radios portatives. L’enceinte se présente sous une forme rectangulaire avec une large grille en façade de couleur métallique, comme les rebords, et un dos en plastique noir. L’enceinte est accompagnée d’un étui qui se fixe à l’arrière à l’aide d’un bouton poussoir et va également lui servir de socle afin de la poser.

En effet, l’enceinte de Panasonic ne peut tenir debout toute seule sur sa base et nécessite l’étui afin de créer un point d’équilibre. Un point clairement dommageable, car l’étui, facilement retirable, peut être tout aussi facilement perdu. Celui-ci se referme sur l’enceinte grâce à un système d’aimant intégré à sa couverture en tissus bleu et noir sur le revers.

Le design rétro de l’enceinte se fait particulièrement ressentir quand on observe les différents boutons de contrôles. En effet, le réglage de volume ne se fait pas avec des boutons plus et moins, mais grâce à une molette tournante. On regrettera d’ailleurs que celle-ci soit assez résistante et entourée des bords de l’enceinte, difficilement accessible. Les autres boutons de réglage se situent eux aussi sur le côté droit de l’enceinte avec un bouton d’allumage, un autre pour mettre sa musique en lecture, en pause, pour répondre à un appel téléphonique ou pour appairer l’enceinte à une source audio Bluetooth, et un dernier afin d’activer le mode LP qui permet d’augmenter l’autonomie de l’enceinte. Un choix du constructeur qui peut s’avérer problématique. On aurait en effet voir ces boutons sur le dessus pour éviter que l’enceinte ne glisse en raison de sa légèreté quand on appuie dessus.

Boutons Panasonic SC-NA10Boutons Panasonic SC-NA10Sur la tranche du dessus de l’enceinte de Panasonic, on retrouve trois voyants distincts : l’un pour prévenir en cas d’autonomie faible, un deuxième pour signifier que l’enceinte est connectée en Bluetooth, et un dernier qui permet de voir rapidement si le mode LP est activé ou non. Enfin, à côté de ces trois boutons se trouve l’étiquette NFC afin d’appairer l’enceinte simplement à un appareil compatible.

Enfin, le côté gauche de l’enceinte est celui dédié aux différentes connectiques. On y retrouve évidemment la prise d’alimentation, mais également une prise auxiliaire permettant de connecter une source audio filaire à l’enceinte. Celle-ci offre également une prise d’alimentation via USB pour recharger son smartphone ou sa batterie pendant que l’enceinte est elle-même en fonctionnement. Enfin, toujours de ce côté, on trouve un bouton reset pour déconnecter tous les appareils et remettre l’enceinte aux paramètres d’usine.

Simplicité d’utilisation

Boutons Panasonic SC-NA10Boutons Panasonic SC-NA10Le Panasonic SC-NA10 ne se démarque pas par ses fonctionnalités exceptionnelles. Si celles-ci ne sont pas nombreuses, elles sont néanmoins de qualité, à commencer par la puce NFC intégrée qui permet très simplement de connecter son appareil en Bluetooth à l’enceinte en la touchant sur son bord supérieur.

Par ailleurs, la molette de volume pouvant tourner infiniment, l’enceinte produit un petit bip pour signaler lorsque le volume maximal ou minimal est atteint afin de ne pas passer quelques longues secondes à la tourner dans le vide.

La véritable innovation de l’enceinte de Panasonic réside dans son mode « LP », que l’on pourrait traduire par « basse consommation ». Ce mode spécifique, activé grâce à un bouton sur le côté permet théoriquement d’augmenter l’autonomie de 100 %. En contrepartie, la SC-NA10 propose alors un son plus sec avec moins de basses et moins de profondeur. En mode normal, nous avons ainsi mesuré l’autonomie de l’enceinte de Panasonic autour de six heures de musique sans interruption.

Enfin, dernière fonctionnalité de l’enceinte, son mode d’appel téléphonique. Celle-ci peut en effet être utilisée pour répondre à des appels téléphoniques lorsqu’un smartphone y est connecté en Bluetooth grâce au micro et aux haut-parleurs. Néanmoins, cette fonctionnalité de conférence téléphonique s’avère décevante, tout d’abord puisque, depuis un smartphone Android, il n’est possible que de recevoir un appel à partir de l’enceinte, et non pas d’utiliser le bouton pour appeler, mais également en raison de la mauvaise qualité sonore. Les phrases sont souvent coupées et les appels victimes d’échos.

Par ailleurs, on aurait aimé une autre fonctionnalité sur l’enceinte de Panasonic. Quitte à proposer un étui à la manière de ce qu’on trouve aujourd’hui sur les tablettes tactiles comme les iPad, on aurait aimé pouvoir mettre automatiquement la musique en pause lorsque l’étui est replié sur l’enceinte.

Qualité sonore

Connectique Panasonic SC-NA10Connectique Panasonic SC-NA10Là encore, l’enceinte de Panasonic ne fait pas que des merveilles. Sur le plan sonore, la SC-NA10, malgré l’intégration du codec APTX, est assez poussive. En mode normal, l’enceinte propose un son relativement agréable même si bien trop poussé vers les graves. Elle retransmet néanmoins des aigus assez précis. Néamoins, les basses saturent très rapidement à fort volume sonore. Une véritable différence se fait néanmoins sentir entre de la musique provenant d’appareils compatibles APTX comme le HTC One et d’autres qui ne proposent pas le codec, comme la Nexus 7. Le son sans codec est alors bien plus brouillon et mise trop sur des basses étouffées.

En mode LP le constat est plus alarmant. Le son se veut bien plus sec et manque considérablement d’ampleur. Si ce mode permet d’économiser de la batterie, on ne recommandera que trop de ne l’activer que lorsque l’enceinte arrive en fin d’autonomie tant la différence sonore entre les deux modes peut lui être préjudiciable.

Concernant la répartition du son, l’enceinte de Panasonic est stéréo et retranscrit donc sur ses deux haut-parleurs. Toutefois, compte tenu de son format compact, cette stéréo se fait vite oublier au-delà d’un demi-mètre de distance. Le son s’avère néanmoins plutôt omnidirectionnel et, même si l’enceinte ne peut reposer droit sans son étui, on peut toujours la poser à plat pour mieux profiter de sa musique dans une pièce ouverte.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire