[Test] Faut-il craquer pour Pressy, le bouton à tout faire pour Android ?

Le bouton Pressy inséré dans un HTC One permet de lancer plusieurs actionsLe bouton Pressy inséré dans un HTC One permet de lancer plusieurs actions

Il y a un an, un nouveau projet Kickstarter apparaissait, visant les utilisateurs de smartphones Android. Le projet était de financer Pressy, un bouton physique à ajouter à votre smartphone pour accéder rapidement à certaines fonctions. Comme beaucoup d'autres, le projet a su convaincre les internautes et, tandis que les créateurs demandaient 40 000 dollars, ils ont pu obtenir un montant total de près de 700 000 dollars. En juin dernier, après quelques retards dus à la fabrication, les premiers exemplaires étaient enfin livrés et l’application disponible sur le Play Store. La rédaction de Tom’s Guide a testé pour vous le bouton Pressy pour Android.

5 raisons de craquer (ou pas) pour Pressy, le bouton pour Android

Les concepteurs de Pressy ont imaginé leur bouton pour répondre à un simple besoin : les écrans tactiles sont frustrants. Il est rageant de devoir naviguer dans de longs menus pour accéder à une fonction basique du téléphone, frustrant de devoir retirer ses gants pour allumer le flash et horripilant d’avoir à allumer l’écran avant d’accéder à n’importe quelle fonction. Mais le bouton Pressy permet-il vraiment d’enlever cette frustration ?

Oui parce qu’il est très bien pensé

Pressy se fait relativement discret sur votre smartphonePressy se fait relativement discret sur votre smartphoneAvant toute chose, il convient de télécharger l’application Pressy sur le Play Store de Google et de l’installer. L’application vous demande alors le code d’activation indiqué dans la boite de votre bouton Pressy. Pressy se présente sous la forme d’une prise jack surmontée d’un petit bouton noir. Une forme somme toute logique puisque c’est justement dans la prise du jack du smartphone que le bouton vient s’insérer. Une fois le bouton intégré à votre smartphone, une pop-up s’affiche et vous demande quel est le matériel intégré : Pressy, un casque audio, ou un casque audio que vous comptez utiliser comme Pressy. Par ailleurs si Pressy s’adapte très bien aux utilisateurs de casques Bluetooth, en cas d’utilisation d’un casque filaire il est possible de ranger Pressy dans un étui en caoutchouc fourni avec un porte-clés.

Oui parce que les fonctionnalités sont nombreuses

Les différentes étapes de paramétrage d'une actionLes différentes étapes de paramétrage d'une actionUne fois Pressy inséré dans votre port jack, le principe est simple. L’application vous permet de configurer des schémas afin d’effectuer certaines actions. Par exemple, par défaut un appui rapide sur le bouton vous fera allumer votre flash afin d’utiliser votre smartphone comme lampe torche. Vous pouvez utiliser jusqu’à trois appuis successifs, longs ou courts. Les actions possibles sont nombreuses. L’application Pressy vous permet ainsi d’appeler quelqu’un, d’envoyer un message, d’ouvrir l’appareil photo ou de prendre automatiquement une photo, d’enregistrer une conversation, de lancer une application ou de modifier certains paramètres de votre smartphone. Il vous suffit alors, pour ajouter un raccourci dans l’application Pressy, de sélectionner la fonction à effectuer parmi la liste d’opération disponible, puis de choisir si l’opération est active même en cas d’écran éteint et, enfin, de choisir le schéma à effectuer pour lancer l’action en fonction du nombre et de la longueur des appuis sur le bouton.

Télécharger l'application Pressy pour Android

Oui parce que des développeurs se sont déjà emparés du bouton

AutomateIt a publié un plug-in permettant d'utiliser le bouton PressyAutomateIt a publié un plug-in permettant d'utiliser le bouton PressyOutre l’application Pressy, indispensable pour utiliser le bouton, d’autres développeurs ont également travaillé avec les concepteurs du projet pour leurs propres applications. Ainsi, l’application AutomateIt propose un plug-in permettant d’utiliser le bouton Pressy. AutomateIt est une application qui vous permet d’automatiser certains réglages pour votre téléphone en sélectionnant un déclencheur et une action. Par exemple, l’application vous permet de mettre automatiquement votre smartphone en mode silencieux à une certaine heure ou d’éteindre la 3G lorsque vous allumez le Wi-Fi. Le plug-in Pressy pour AutomateIt vous permet dès lors d’utiliser Pressy comme déclencheur dans l’application avec le schéma que vous souhaitez, puis d’accéder à la longue liste d’action intégrée à AutomateIt, en plus de celles incluses directement dans l’application Pressy. Grâce à l’ouverture des API, prévue dans quelques mois, d’autres développeurs pourraient s’emparer du bouton afin de permettre aux utilisateurs de l’utiliser pour effectuer certaines actions directement dans leurs applications.

Non parce qu’il y a encore beaucoup de latence

Pressy a parfois du mal à différencier un schéma d'un autrePressy a parfois du mal à différencier un schéma d'un autreSur le papier, Pressy offre une solution très confortable et s’avère très bien conçu. Dans la pratique en revanche, Pressy risque de vous faire parfois arracher vos cheveux. L’application manque cruellement de réactivité. Pourtant testée sur un HTC One de 2013, l’application met souvent plusieurs secondes avant de lancer l’action dont on a effectué la commande. Pire encore, il n’est pas rare que l’application ne comprenne pas le schéma effectué et lance plusieurs actions en même temps, notamment lorsque le schéma alterne entre plusieurs appuis longs et courts. Il arrive parfois qu’aucune action ne soit lancée même après avoir effectué le bon schéma. Enfin, serré dans votre poche, il arrive parfois que le bouton soit déclenché involontairement lorsque vous êtes assis, celui-ci fonctionnant même lorsque l’écran est éteint. Heureusement, Pressy fait vibrer votre smartphone à chaque fois qu’une action est lancée afin de vous prévenir.

Oui parce qu’il n’est pas cher

A 32 dollars, Pressy reste assez bon marchéA 32 dollars, Pressy reste assez bon marchéFinalement, comme tout, l’intérêt de Pressy se rapporte directement à son coût. L’appareil ne coûte en effet que 32 dollars (24 euros) avec la livraison vers la France et est disponible en quatre couleurs : noir, rouge, bleu ou blanc. À ce prix-là, l’appareil vaut le coup d’œil. Même s’il est profondément handicapé par son manque de réactivité et les quelques incompréhensions, il peut s’avérer vraiment pratique pour programmer une ou deux fonctions sans avoir à allumer l’écran, rentrer dans les menus et sélectionner l’application. Par ailleurs, Pressy est encore un appareil récent et les quelques mises à jour de l’application publiées depuis les premiers envois montrent une véritable écoute des développeurs qui la rendent plus ergonomique et réactive. Pressy pourrait également largement bénéficier de l’ouverture de son API dans les prochains mois quand les développeurs d’applications tierces s’en seront saisis pour l’utiliser à leur tour. Dans tous les cas, un signe ne trompe pas : Pressy est d’ores et déjà copié par certains fabricants chinois. Sans nul doute la rançon du succès.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires