[Test] Gear Fit2 : faut-il craquer pour le bracelet hyper-connecté de Samsung ?

5 raisons de craquer (ou pas) pour le Samsung Gear Fit2

Annoncé au début du mois, le Samsung Gear Fit2 se veut l’un des bracelets connectés de référence sur le marché. Équipé d’une puce GPS, d’une connectivité Bluetooth, d’application Tizen, d'un capteur cardiaque, du Wi-Fi ou d’un écran, il s’affiche également comme l’un des plus chers du marché avec un tarif de 200 euros. Mais que vaut-il à l’usage ? Est-il uniquement destiné à une utilisation sportive et peut-il concurrencer les bracelets de constructeurs davantage spécialisés dans l’utilisation sportive ? La rédaction de Tom’s Guide a testé pour vous le Samsung Gear Fit2.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleures bracelets connectés

Oui, pour son superbe écran

Parmi les éléments qui distinguent les bracelets connectés les uns des autres, l’écran est sans nul doute le plus important. C’est souvent sa présence ou non qui va définir la gamme de prix du bracelet pour savoir s’il s’agit d’un modèle haut de gamme ou non. Pour cette caractéristique, Samsung n’a pas fait les choses à la légère.

Il faut dire que le constructeur coréen a conçu le Gear Fit2 comme un appareil autonome, utilisable sans être connecté en Bluetooth à un smartphone. Dès lors, l’écran devient essentiel pour utiliser le bracelet sans avoir à naviguer parmi les menus de l’application Samsung Gear sur son smartphone.

C’est justement un très bel écran qu’a intégré Samsung à son bracelet. Utilisant la technologie Oled pour un fort contraste et une meilleure autonomie. Il faut dire que sur cette technologie d’écran, les pixels noirs restent éteints, sans rétroéclairage. Puisque Samsung a fait le choix de nombreux menus aux couleurs noires, l’autonomie en ressort renforcée, tout comme le contraste. On appréciera  également une très bonne qualité d’image grâce à la définition de 216 pixels par 432 (322 pixels par pouce), ainsi qu’un écran incurvé qui reprend très bien la ligne du poignet.

Non pour l’absence de fonction de nuit

Le Samsung Gear Fit2 est clairement conçu pour une utilisation sportive. Samsung a prévu ainsi plusieurs applications dédiées aux activités sportives ou de santé, qu’il s’agisse de marche à pied, du nombre de verre d’eau bu dans la journée ou de la fréquence cardiaque.

Cependant, le bracelet de Samsung ne propose aucune fonctionnalité concernant le sommeil. Contrairement à la plupart des modèles concurrents, le Gear Fit2 n’offre pas d’analyse de sommeil et encore moins de réveil silencieux de base. On peut imaginer que des développeurs tiers s’attelleront à la tâche avec des applications dédiées, mais l’absence de telles fonctions, présentes chez tous les concurrents, au lancement peut être un véritable frein pour les moins sportifs qui souhaitent un bracelet connecté surtout pour les notifications et le réveil silencieux.

Oui pour sa connectivité

Capteur de rythme cardiaque, Wi-Fi, GPS, stockage interne, il ne manque rien sur le papier pour le Gear Fit2. Il s’agit de l’un des bracelets les plus connectés du marché. Autant de caractéristiques qui permettent de le faire fonctionner de manière autonome, sans avoir besoin d’être connecté à un smartphone en Bluetooth, même si ça reste, bien sûr, possible.

Lorsque vous décidez de déconnecter le Gear Fit2 de votre smartphone, nécessairement Android, vous pouvez ainsi allumer la puce GPS et connecter un casque ou des écouteurs en Bluetooth pour aller faire une séance de course à pied en musique. Il est également possible de connecter le bracelet directement en Wi-Fi sans avoir à passer par un smartphone en Bluetooth. Cependant, les notifications ne s’afficheront plus, celles-ci étant poussées d’abord par le smartphone sous Android.

Pour comptabiliser la distance parcourue lors d’une séance d’activité, le bracelet va donc utiliser une méthode de calcul basée sur votre nombre de pas, mais également passer par le GPS si jamais celui-ci est activé.

Afin d’évaluer la pertinence du podomètre et la conversion en distance, nous avons parcouru 1,43 kilomètre en marchant. Avec le bracelet, GPS désactivé. Nous avons utilisé un smartphone avec suivi GPS comme référence. Le Gear Fit2 de Samsung a calculé une distance de 1,16 km, soit un écart près de 20 % inférieur à la distance véritablement parcourue. Pour les séances d’activité sportive, on préférera donc activer systématiquement le GPS du bracelet afin d’assurer un suivi véritablement efficace.

Gear Fit21,16 km70 kcal
GPS 1,43 km112 kcal

Du côté du capteur de rythme cardiaque, on notera que le Samsung Gear Fit2 ne prend pas le pouls en continu, mais permet de le capter ponctuellement. Dans tous les cas, une mesure est effectuée régulièrement grâce à une option activée par défaut.

Oui pour le système Tizen

Contrairement à la plupart des bracelets connectés, le Gear Fit2 est doté d’un véritable système d’exploitation, Tizen. Jusqu’à maintenant, le système ouvert développé par Samsung équipait des appareils photo, des téléviseurs et surtout les montres connectées du constructeur. Le Gear Fit2 est ainsi le premier bracelet à bénéficier de Tizen et de son système d’applications.

>>> Retrouvez le test de la Samsung Gear S2

Il est en effet possible d’installer des applications conçues par des développeurs tiers à partir de la boutique Galaxy Apps sur son smartphone. À l’heure de ce test, moins d’une vingtaine sont disponibles, mais elles devraient être de plus en plus nombreuses avec la commercialisation du bracelet.

Ces applications s’affichent directement sur l’écran du bracelet en glissant vers la gauche ou la droite. Tout à gauche, on retrouve l’ensemble des notifications puis, vers la droite, l’horloge personnalisable, le compteur de calories dépensées, la distance parcourue, le rythme cardiaque ou le nombre de verres d’eau bus.

Encore assez spartiate, le système Tizen est cependant particulièrement bienvenu sur le Gear Fit2. Si les développeurs décident de s’en emparer, on pourrait ainsi voir de plus en plus d’usages pour le bracelet avec une évolutivité aussi importante que pour une montre connectée.

Non, pour son prix

C’est un problème inhérent à la plupart des bracelets connectés. Après les premières semaines d’utilisation, ils ont tendance à finir dans un tiroir dès que l’on ne se sent plus motivé pour compter tous les jours le nombre de pas. Un constat qui s'est accentué maintenant que les smartphones comptabilisent eux-mêmes le nombre de pas parcourus.

En proposant davantage de fonctionnalités et de mesures, Samsung tente de sortir de la seule excitation des premiers jours d’utilisation. Cependant, avec un tarif de 200 euros, le constructeur coréen se frotte à certaines montres connectées plus complètes avec davantage de mesures et un système particulièrement pensé pour les sportifs comme la Fitbit Surge ou la Runner 2 Cardio + Music de TomTom.

>>> [Comparatif] Montres de sport : quelle est la meilleure pour le running ?

Si l’on apprécie le caractère autonome du Gear Fit2 de Samsung, difficile de nier sa nature ambivalente. Si l’on souhaite un véritable bracelet de sport, on préférera se tourner vers une montre dédiée. Si l’on souhaite un bracelet pour recevoir des notifications et simplement compter les pas, alors le Gear Fit2 est probablement 50 euros trop cher. À 200 euros, le bracelet est assis le cul entre deux chaises.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • DaGdA44
    Je vous rejoins complètement sur la partie applicative S Health qui n'est clairement pas à la hauteur de ce qu'un FitBit ou un Jawbone sait faire en terme de clarté et design de visualisation des données. Surtout les graphs de pas, sommeil et fréquence cardiaque qui sont, de mon point de vue, limites illisibles...
    Par contre, pour ce qui est de la partie réveil, il suffit d'installer l'application native Samsung "Alarme" pour en bénéficier sur le bracelet. Mais on n'obtiendra tout de même pas quelque chose d'aussi évolué que sur un Up avec un réveil "au meilleur moment de son cycle de sommeil", mais au moins au niveau d'une smartwatch sous Android Wear :)
    0
  • DaGdA44
    En complément, je trouve aussi le suivi de la fréquence cardiaque et la détection automatique d'activité pas encore au point : il arrive que dans la journée, même sans activité particulière, j'ai des trous de 2h sans mesure cardiaque. Et hier soir, mes 1h30 de tennis n'ont pas été détectées automatiquement (ce n'est pas dans les sports gérés, donc why not), mais surtout, aucune activité cardiaque n'a été mesurée pendant ce temps ?!

    Je trouve que sur cette détection automatique, ils devraient s'inspirer de ce que fait Jawbone : si une activité physique particulière est détectée (7000 pas / heure dans mon cas) sans qu'elle soit reconnue, ils devraient la suivre automatiquement et simplement demander à l'utilisateur ce qu'il était en train de faire.
    0
  • nicosprint33
    Bonjour,
    Vous auriez pu parler aussi de l'IP68 qui rend ce bracelet étanche (30mn à 1,5m), du poids....36g, du design et de son écran extrêmement lisible même en plein soleil (autrement plus sympa que l'aspect minitel du fitbit surge), de ses 4Go de mémoires pour y caser environ 500 Mp3, de son bracelet interchangeable, de son autonomie (4 jours) et de sa rapidité de charge, etc etc...
    Pour ma part je l'ai depuis 10 jours et j'en suis extrêmement satisfait.... les mesures cardiaques se font à intervalles régulier (je n'ai pas besoin d'avoir cela en continue....sauf si j'étais hospitalisé), le GPS fonctionne parfaitement (les distances sont fiables) ainsi que le lecteur Mp3..... il me dit que j'ai dormi Xheures.... je m'en fous je n'ai pas besoin d'une montre pour savoir cela. Elle ne me dit pas si j'ai bien ou mal dormi .... cela parait pour le moins subjectifs... mais de toute facon je dors très bien (même depuis que j'ai la montre :-) )
    Pour info, j'ai acheté cette montre pour faire de la course à pied (GPS + écoute musique sans avoir a trimballer le Galaxy S7).... et c'est parfait (mais en fait je la garde en continue au poignet en remplacement d'une Seiko Sportura Kinetic). Si demain j'ai besoin de prendre mon pouls en continue.... j'arrête le sport !
    199€ c'est cher....oui mais tout est cher ma pauv Lucette.
    0