[Test] Sony Alpha 7 II : la Rolls des hybrides ?

Un très bon appareil bridé par une politique commerciale douteuse

À l’heure du bilan, notons tout d’abord que l’α7 II est globalement un très bon appareil. Doté comme son prédécesseur d’une qualité d’image inégalée, si ce n’est par les autres versions de la même gamme, et d’une visée électronique de haut niveau, sa forme remodelée améliore sensiblement le confort d’utilisation. Du point de vue ergonomique, les vidéastes regretteront simplement que l’écran soit seulement inclinable et l’absence de technologie tactile.

Si ses performances mécaniques ne lui permettent pas d’égaler les meilleurs de ses concurrents, ses résultats dans le domaine restent de bonne tenue. Il apporte par ailleurs quelques évolutions positives par rapport à l’α7 (autofocus et stabilisation cinq axes du capteur).

Finalement, la politique commerciale de Sony constitue son principal handicap. En effet, outre l’absence scandaleuse à ce niveau de prix d’un chargeur indépendant pourtant indispensable, le tarif de sortie de l’Alpha 7 II nu est très élevé par rapport à celui de son prédécesseur. Ce dernier, toujours présent au catalogue à près de 600 euros de moins (soit un tiers du prix de l’αA7 II !), fut assorti lors de son apparition d’un tarif nettement plus étudié, alors même qu’aucune amélioration décisive ne justifie à nos yeux un tel écart. S’il faut rappeler que cette augmentation est nettement moins importante si l’on considère le kit avec le 28-70mm OSS, nous espérons donc qu’un ajustement viendra rapidement corriger cet écart.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • jeromaniac
    Heuuu C'est pas un test ça! c'est une présentation a deux balles !
    0