Test du Sony Ericsson W910i, un Walkman avant tout

En téléphonie et sur Internet

Commençons par le principal pour un téléphone : comment le W910i se comporte-t-il en communication ? Pas vraiment bien, et c’est là que le bât blesse un peu pour un téléphone qui reste un modèle haut de gamme.

En conversation, le son est très faible, et un peu sourd. De plus, le haut-parleur externe manque lui aussi de puissance et le son est nasillard. Sans être mauvais, le W910i n’est pas un bon téléphone en tant que tel et il sera difficilement utilisable dans un environnement bruyant.

Par contre, l’autonomie en conversation est bonne, avec près de 4 heures mesurées (3 heures 55) mais en veille, c’est assez faible : entre 2 et 3 jours au maximum. Bien évidemment, écouter de la musique en Bluetooth consomme plus que de laisser le téléphone au fond d’une poche.

Sony Ericsson W910i : la batterieSony Ericsson W910i

Le surf

Le W910i est un téléphone 3G+ (HSDPA) et il est aussi EDGE, deux fonctions souvent antagonistes avec Sony Ericsson. Le navigateur fourni est toujours malheureusement Netfront qui, même s’il respecte les standards, est très loin de Safari ou du navigateur de Nokia en usage courant. Pour chercher une information rapidement, il sera parfait, mais n’est pas adapté à une séance de surf plus classique.