[Test] Sony Xperia Z3 : un air de déjà-vu

Un design qui refuse de changer

Lorsqu’un constructeur parvient à mettre au point un design accrocheur et abouti, il peut être difficile de le faire évoluer. C’est pourtant nécessaire. On se souvient notamment de celui du premier HTC One et de sa robe tout en aluminium qui a su se renouveler avec le One M8. Chez Sony, c’est un peu tout l’inverse. 

Lire : [Test] HTC One (M8) : le même, en mieux

La gamme des Xperia Z ne brille pas vraiment par un dessin particulièrement réussi, l’ensemble est très rectangulaire et « brut ». Et les quatre Z mis côte à côte, les différences ne sont que très peu visibles. L’écran s’agrandit, les matériaux évoluent, les dimensions et le poids s’améliorent, certes, mais le tout ne se renouvelle absolument pas. Le nouveau Xperia Z3 ne change malheureusement rien à cet état de fait.

La taille de son afficheur demeure identique à son prédécesseur, à savoir 5,2 pouces. Plus léger — 163 grammes contre 152 grammes —, il est également plus fin - 7,3 mm contre 8,2 mm. Mais cela se paie, avec une batterie plus faible de 3 100 mAh contre 3 200 mAh précédemment. Pour autant, l’impact sur les performances reste mesuré, grâce à des optimisations logicielles. La principale différence se fait sur l’autonomie en conversion, Sony parlant de 16 h contre 19 auparavant.

Une résistance accrue

Les contours de l’appareil changent, avec un cerclage en aluminium à peine plus arrondi dont l’équilibre est quelque peu perturbé par les quatre coins qui sont désormais recouverts par des renforts spécifiques. L’esthétique est ici sacrifiée sur l’autel de la résistance, mais ceux qui ont l’habitude d’en faire voir à leur téléphone ne s’en plaindront pas. D’ailleurs, d’autres nouveautés sont à trouver du côté de la robustesse.

Sony s’est forgé une belle réputation en la matière, grâce notamment à une étanchéité le mettant à l’abri d’une cause fréquente de retour SAV. La certification progresse, l’Xperia Z3 étant garanti IP 65 et IP 68. Cela passe toujours par des caches en plastiques, qui préservent le Z3 des jets d’eau et d’une immersion à 1,5 mètre de profondeur pendant 30 minutes.

Verdict : les modifications esthétiques relèvent de l’anecdotique. Sony n’a pris ici aucun risque, une attitude qu’il entretient depuis plusieurs générations d’Xperia Z d’ailleurs. Heureusement que le poids s’allège et que l’encombrement diminue, cela participe à une meilleure préhension que les possesseurs des précédents modèles sauront apprécier.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Alex__S
    C'est vraiment horrible cette navigation sur mobile.. Pourquoi ne pas tout mettre sur un page. Frandroid à essayé récemment de faire pareil, aller voir les avis des utilisateurs..
    0