[Test] Sony Xperia Z3 : un air de déjà-vu

Des performances irréprochables

Si l’on doit trouver un avantage à un renouvellement de téléphone deux fois par an, c’est la possibilité de rester au meilleur niveau en terme de performance. Sony ne s’en est pas privé en faisant consécutivement passer le Snapdragon 600 du premier Xperia Z à la version 800 sur le second, puis enfin au récent 801 sur le Z2. Par contre, le Z3 ne fait absolument pas de bond en avant. Il conserve le Snapdragon 801, tout juste sa fréquence est-elle revue à la hausse, à 2,5 GHz contre 2,3 GHz.

Pourquoi avoir laissé au nouveau Galaxy Note 4 de Samsung la primeur du Snapdragon 805 à 2,7 GHz, qui implique une véritable progression en terme de performance, en particulier au niveau de la puce graphique ? Le Z3 reprend donc l’Adreno 330 et ses 3 Go de mémoire, une combinaison qui reste néanmoins suffisante pour assurer une fluidité optimale dans les jeux, même les plus gourmands. Et ce, d’autant que l’écran 5,2 pouces exploite toujours une définition Full HD.







Pas de Quad HD

Sony a résisté à l’appel des sirènes Quad HD, une définition tout juste adoptée par LG sur le G3 et prochainement par Samsung avec le Galaxy Note 4. Une telle quantité de pixels ne se justifie pas encore totalement à l’heure actuelle d’autant qu’elle a un impact indéniable sur les performances graphiques.

Pour autant, il est important de préciser que le Z3 chauffe beaucoup, une habitude qui nous rappelle d’ailleurs le G3. À vouloir affiner toujours plus son téléphone avec des puces plus rapides, il semble que la contrainte de température devienne de plus en plus difficile à maîtriser.

La connectivité 4G est de la partie, mais jusqu’à 150 Mbit/s seulement. La nouvelle norme 4G+ n’est donc pas supportée par le Z3, tandis que le format de carte SIM acceptée change, passant à la nano SIM.

Verdict : Augmenter les performances d’un modèle à l’autre reste visiblement un critère important pour Sony, même si l’écart entre le Z2 et le Z3 n’est pas époustouflant. En plus, la contrainte thermique devient difficile à contenir à mesure que la finesse de l’appareil s’accentue, tant le dos du téléphone tend à chauffer dès que ses composants sont sollicités un peu trop intensivement.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Alex__S
    C'est vraiment horrible cette navigation sur mobile.. Pourquoi ne pas tout mettre sur un page. Frandroid à essayé récemment de faire pareil, aller voir les avis des utilisateurs..
    0