iPod touch et iPod nano, découvrez les nouveaux baladeurs Apple

L'iPod touch pour se consoler de l'iPhone

L’iPhone encore absent en France ? Qu’importe, les plus accros à son interface musicale peuvent désormais se rabattre sur l’iPod touch. Ce modèle se présente enfin comme le premier vrai baladeur vidéo de la marque à la pomme, grâce à un écran de 3,5 pouces. C’est l’occasion pour nous de tester également la dernière version de l’iPod nano qui s’ouvre lui aussi à la vidéo.

Un touch encore plus beau que l’iPhone

L’iPhone nous avait déjà bluffés sur sa qualité de fabrication et son design épuré. L’iPod touch réédite l’exploit grâce à son profil encore plus fin de seulement 8 mm. La mémoire flash fait désormais des merveilles et permet d’embarquer 16 Go dans les appareils de moins en moins épais. Le nano bat quant à lui tous les records et affiche un profil de seulement 6,5 mm. Avec seulement 50 grammes sur la balance, autant dire que ce dernier se fera facilement oublier dans une poche.

Finition sans faute

En plus d’une silhouette séduisante, les deux iPod montrent un assemblage sans faille. Si la toute première série de ces nouveaux iPod nano présentait un défaut sur l’alignement de son écran, tous les modèles actuels ont désormais corrigé l’erreur. Même chose pour le touch dont toutes les pièces sont assemblées avec soin.

L’ergonomie sans faille selon Apple

Impossible de prendre les iPod par défaut sur leur ergonomie. Le nano reprend le système traditionnel connu sur toutes les générations diPod jusqu’à maintenant. Il y ajoute une nouvelle interface très illustrée en pochettes, photo et captures vidéos.

Le mode Cover Flow fait également son apparition, un bon moyen de naviguer de manière très visuelle dans sa liste d’albums. Mais ce que l’on gagne en lisibilité est perdu en réactivité. L’interface est bien plus lente que celle des précédentes générations, sans atteindre toutefois un seuil critique.

La meilleure interface pour l’iPod touch

Bien entendu, l’écran de l’iPod touch supplante de loin le petit nano et une bonne partie de sa concurrence grâce à son interface entièrement tactile. Cette dernière est un modèle d’ergonomie reprenant les mêmes recettes que sur l’iPhone.

Les menus sont clairs et intuitifs et ne requièrent aucunement le besoin de consulter un mode d’emploi. La concurrence est donc reléguée loin derrière sur ce point.

Bonne réactivité pour le touch

Si le nano présente quelques soucis de réactivité, le touch est par contre très performant dans ce domaine. La recherche d’un passage précis dans une vidéo est presque instantanée, tandis que le défilement des pochettes en mode Cover Flow est d’une fluidité sans pareil.

Les iPod avares en fonctionnalités ?

C’est le cas depuis sa création, l’iPod s’est toujours limité aux fonctionnalités essentielles. C’est encore vrai aujourd’hui puisque les deux modèles présentent toujours quelques lacunes. Première de la liste, l’absence de tuner FM est toujours l’un des principaux reproches à faire aux iPod.

Ces deux baladeurs sont également dépourvus d’une fonction dictaphone qui peut être très utile à certains. Autre point noir pour le seul iPod touch, il est impossible de pouvoir l’utiliser comme stockage de masse. Que ce soit sur Mac ou PC, il ne se monte pas sur le bureau et n’apparaît pas non plus dans le poste de travail. À la manière de l’iPhone, il est donc impossible d’y stocker des fichiers divers (par exemple des documents Office)

Des formats de fichiers audio pas tous compatibles

L’autre grand chapitre des fonctionnalités manquantes de l’iPod concerne bien sûr les types de formats de fichiers lus. En audio l’AAC, le MP3, le MP3 VBR, l’Audible, l’Apple Lossless, le WAV et l’AIFF sont reconnus. Pour être plus complet, on aurait aimé la présence du format libre Ogg Vorbis et du WMA. Mais on comprend bien que ce dernier soit absent étant donné la guerre intestine opposant Microsoft à Apple dans le domaine de la musique.

Le même problème pour la vidéo

Une autre lacune entache ces deux baladeurs puisqu’ils ne lisent pas du tout le format DivX, un peu comme la partie audio ne prenait pas en charge le MP3 ! C’est donc globalement très pénalisant en terme d’usage puisqu’il faudra convertir ses vidéo aux formats MPEG-4 ou H.264. Il faudra pour cela utiliser un logiciel adéquat. Nous vous conseillons pour cela Videora iPod Converter sur Windows ou iSquint pour Mac.

L’iPod touch sait se faire pardonner

Mais l’iPod touch a plus d’une corde à son arc et se rattrape sur des fonctionnalités innovantes. Sa connexion Wi-Fi permet d’accéder à Internet grâce au navigateur Safari mais aussi d’acheter ses titres en ligne depuis l’iTunes Wi-Fi Music Store. Ce service fonctionne vraiment très bien comme vous pouvez vous en rendre compte dans notre vidéo de démonstration.

La qualité audio et vidéo des iPod

L’iPod s’est toujours situé dans une bonne moyenne concernant le rendu sonore, sans toutefois être le champion toute catégorie dans le domaine. C’est encore une fois le cas ici, on ne peut pas vraiment affirmer que la qualité sonore soit en progrès par rapport aux modèles précédents. Toutefois, il est difficile de se rendre compte d’une différence par rapport aux meilleurs modèles Cowon ou Creative.

Seuls les amateurs les plus pointus dans le domaine noteront certaines saturations dans les basses ou les aigus, mais il faudra pour cela utiliser un casque haut de gamme et écouter de la musique non compressée. Autre point important : pensez à changer le casque, celui livré avec ces iPod est tout simplement l’un des moins bons du marché.

La vidéo au rendez-vous

Les écrans des deux iPod sont de très bonne qualité, mais l’avantage reste tout de même dans le camp d u touch. Avec une résolution de 480 x 320 pixels et sa diagonale de 3,5 pouces, il est logiquement bien plus confortable que les 2 pouces et les 320 x 240 pixels du nano. Pourtant si on y regarde de plus près, celui du nano est mieux défini avec ses 204 pixels par pouce contre 163 pour le touch. Mais au final la diagonale l’emporte et le nano sera seulement adapté au visionnage de clips courts tandis qu’un long-métrage pourra tout à fait être visionné sur le touch.

Faut-il craquer pour les nouveaux iPod ?

Apple iPod nano
Pataud au premier abord, le nano, une fois en main, est finalement aussi compact que l’ancienne version qui paraissait pourtant plus élancée. Cette mise à jour a été très bénéfique en terme de fonctionnalités notamment par l’ajout de la vidéo. Il reste un menu moins réactif que sur l’ancien modèle qui pourra agacer les utilisateurs les plus pressés.
  • Les plus
  • Les moins
    • Gestion de la vidéo
    • Interface ergonomiquement plus agréable
    • Design ramassé, pour certains
    • Design trop ramassé, pour certains
    • Écouteurs médiocres
Apple iPod touch
Il vraiment très difficile de rester de marbre face à ce nouveau modèle. S’il lui manque certaines fonctionnalités, comme la gestion du DivX, on peut lui pardonner facilement grâce à son interface tactile ergonomique et son magnifique design.
  • Les plus
  • Les moins
    • Une interface incroyable d’ergonomie
    • L’intégration du Wi-Fi
    • Pas de gestion du DivX
    • Sensible aux traces de doigts