Ordinateurs tout-en-un : l'alternative au portable

Apple iMac

Au niveau du format, on conserve les deux tailles d’écran 21,5 et 27 pouces ainsi que leurs résolutions respectives (1920 x 1080 et 2560 x 1440). Les dalles utilisées par Apple sont d'excellente qualité dans tous les domaines, avec des couleurs dans l’ensemble justes et de larges angles de vision. Le 27 pouces est au format 16/10, à notre avis bien plus pratique que le 16/9 du 21,5 pouces. Par contre, le traitement brillant de la dalle est handicapant dans les pièces éclairées. Contrairement à la concurrence PC, on ne trouve pas de tactile mais ce n'est pas une grosse perte.

Composants à jour

Comme nous le disions plus tôt, le gros du changement de cette cuvée 2011 repose dans l’adoption des derniers processeurs Core i d’Intel (version Sandy Bridge) et dans l'apparition de la connectique ultra-rapide Thunderbolt (qui reste cependant anecdotique devant le peu de périphériques qui l’emploient). Parmi les avantages de cette mise à jour, on notera une consommation moindre et des performances en nette hausse. On apprécie également un dégagement de chaleur moindre, les précédentes versions de l'iMac ayant une désagréable tendance à se transformer en plaques de cuisson (le châssis en aluminium servant à évacuer la chaleur). Point intéressant, tous les modèles de la gamme sont désormais équipés de processeurs quadri-cœurs. En bref que des avantages, d’autant plus que la carte graphique gagne elle aussi en puissance puisque l’on passe à une AMD Radeon HD6750M. Pour faire simple et quel que soit le modèle (21,5 ou 27 pouces), l’utilisateur aura amplement assez de puissance pour toutes les activités.

L’iMac n’est pas parfait pour autant. Il est relativement chiche en connectique et son clavier n’intègre pas de pavé numérique ce qui pourra gêner certains. L'absence de lecteur Blu-ray, si elle est dans la logique de dématérialisation de la marque (pourquoi permettre de lire des films en version physique quand on peut les vendre sur iTunes) nous parait vraiment dommage pour une machine si orientée multimédia.

iMac : toujours numéro 1

Si l’iMac reste selon nous le plus abouti des tout-en-uns, c’est aussi le plus onéreux avec des tarifs qui commencent à 1 150 euros (la version que nous avons testés). Pour ce tarif, on trouve désormais des alternatives envisageables comme le Acer Aspire AZ5801. S’ils ne sont pas encore au niveau d'Apple en termes de design et de finition, ces PC offrent plus de possibilités. La connectique en particulier est un point faible d'Apple, la présence du Thunderbolt ne compensant pas le faible nombre de prises USB. 

Lire le test complet chez EreNumérique