Ordinateurs tout-en-un : l'alternative au portable

Medion Akoya P9614

Esthétiquement, on ne peut pas dire que ce modèle soit le plus séduisant. Cependant, il a su rester relativement sobre et bénéficie d'une qualité d'assemblage honorable, ainsi que de matériaux solides. Nous n'avons pas été très emballés par l'éclairage LED qui illumine le bas de la machine mais cela reste dans l'absolu relativement discret. L'ergonomie est par contre très moyenne, car il est impossible de contrôler l'inclinaison. Si cela n'est pas très gênant sur un bureau, c’est en revanche bien plus gênant lorsque l’on essaye de commander l'ordinateur par l'écran tactile, ou plus simplement lorsque l'on veut adapter l'inclinaison de l'écran à sa vue.


Mesurant très exactement 23,6 pouces, ce dernier adopte la résolution Full-HD (1920 x 1080). L’image offerte est plutôt agréable pour peu que l'on se donne la peine de diminuer la luminosité par défaut trop forte. Une fois ce réglage effectué, les couleurs sont assez justes. Fléau de l'immense majorité des tout-en-uns, Les reflets sont très présents sur ce modèle. A noter que les angles de vison sont un peu limites, l'image ayant tendance à se noircir rapidement. Le son offert par les hauts parleurs est correct, produisant des basses assez percutantes pour une fois. Malgré un volume maximal un peu faible, c’est amplement suffisant pour écouter un peu de musique ou regarder la télévision. Pour cela, il vous suffira d'utiliser le tuner TNT intégré. À ce propos, nous vous conseillons fortement de rester sur les chaînes disponibles en haute définition. En effet, les ordinateurs ne sont pas aussi efficaces que les téléviseurs classiques pour la mise à l'échelle et les chaînes « SD » vous laisseront voir une bouille de pixels assez désagréable. La télécommande fournie permet de contrôler sans problème la machine à distance.

Pas très costaud

Le processeur choisi par Medion est un Pentium T4500 équipé de deux cœurs (2,3 GHz). C'est le processeur le moins puissant de ce comparatif mais il est capable d'assumer toutes les tâches d'un ordinateur familial. Par contre si vous voulez effectuer des applications gourmandes de type montage ou même retouche d'image sérieuse, on vous conseille fortement de passer à une modèle plus musclé. Même constat du côté de la puce graphique, une GeForce GT330M de Nvidia, qui, sans être un foudre de guerre, suffira pour jouer aux jeux 3D légers mais pas beaucoup plus. Le stockage est plus intéressant puisque l'on trouve 4 Go de mémoire vive et un disque dur de 1 To, ce qui est beaucoup au vu du prix.

Grand écran, premier prix

Au final, l'Akoya P9614 tire son épingle du jeu. Ce n’est ni le plus puissant, ni le plus joli et il souffre de petits défauts. Dans le même ton, la surcouche tactile est anecdotique. Il est malgré tout équilibré et surtout vendu à un prix plancher. Une très bonne affaire donc pour qui veut une grande diagonale sans se ruiner.

Lire le test complet chez EreNumérique