-40 % en un an : 9 téléviseurs qui valent le coup

La période de renouvellement d’un téléviseur est beaucoup plus longue que celle d’un téléphone. En moyenne, les Français changent de TV tous les huit ans. Cela veut dire qu’il y a encore des TV HD-ready dans certains foyers, mais aussi quelques encombrants cathodiques. Pourtant, il est possible de se faire plaisir sans (complètement) se ruiner en optant non pas pour la dernière génération, mais pour la précédente.

Au bout d’un an de vie, voire moins, un téléviseur perd de sa valeur. Avec deux sorties par an (avril, septembre), les constructeurs doivent écouler leurs stocks et n’hésitent pas à casser les prix de quelques modèles. C’est d’eux qu’on parle ici. Des appareils tout à fait convenables qui, s’ils ne disposent pas des toutes dernières excentricités technologiques à la mode, sont tout à fait aptes à offrir un rendu satisfaisant, que l’on soit néophyte ou utilisateur averti.

En outre, les téléviseurs de 2014/2015 ont déjà subi l’épreuve du feu et ont été testés tant par des professionnels que par des utilisateurs qui n’hésitent pas à indiquer sur Internet leurs impressions sur leurs TV. Des critiques qui nous ont permis d’affiner cette sélection des vieux TV qui valent toujours le coup.

>>> Consulter notre guide d'achat : Comparatif : quels sont les meilleurs TV ?

Panasonic TX-40CX680E

Sélectionnée dans la dernière mise à jour de notre guide d’achat téléviseurs, le CX680 est une valeur sûre. C’est un excellent point d’entrée vers le monde de l’Ultra HD qui offre une définition quatre fois plus grande que le Full HD (3840 x 2160 pixels). Et ce n’est pas parce qu’elle offre une dalle UHD qu’elle en oublie d’être de bonne facture.

Son image est de bonne qualité, notamment grâce à la technologie Super Bright de Panasonic qui pousse la luminosité et les couleurs vives. Les noirs sont aussi profonds et l’ensemble très détaillé. En attendant de pouvoir lire un Ultra HD Blu-ray dessus, on peut se fier à son upscale des sources HD qui est tout à fait convenable et permet de profiter encore de ses Blu-ray.

Détail important, le CX680E est totalement paré pour l’Ultra HD Blu-ray avec une connectique HDMI 2.0 compatible HDCP 2.2. Enfin, si elle est aussi déclinée en 50” et 55”, c’est le prix de sa version 40” qui a le plus baissé en perdant 44 % de sa valeur.

- Date de sortie : avril 2015
- Prix de lancement : 900 €
- Prix moyen constaté : 600 €

Sony KDL-50W755C

Première série Android TV de Sony, la W755C est équipée de dalles VA Full HD. Un choix qui a pour conséquence de réduire les angles de vision, mais aussi les coûts de production. Les autres caractéristiques qualitatives des téléviseurs de la gamme ne sont pas impactées. On a donc un excellent contraste et une colorimétrie fidèle. Seul le gamma nécessite de se plonger dans les réglages du téléviseur pour profiter de tous les détails et éviter qu’ils soient grillés. 100 Hz, la dalle offre une bonne compensation de mouvement. En revanche, elle aurait pu être plus réactive. Les joueurs les plus ardus pourront percevoir un léger lag. Le commun des mortels ne s’en apercevra même pas.

À noter que la série W755C n’est pas 3D. Les contenus compatibles n’étant pas légion, ce n’est pas un point négatif, mais il est à noter si cette fonction vous attire. Enfin, les TV W755C embarquent une large connectique avec notamment quatre ports HDMI ainsi qu’un port Péritel, ce qui est assez rare pour être souligné.

Également déclinée en 43”, la série W755C est la plus intéressante en 55”, son prix actuel ayant accusé la plus forte chute (-41 %) depuis sa sortie.

- Date de sortie : avril 2015
- Prix de lancement : 1050 €
- Prix moyen constaté : 800 €

Samsung UE55H6400

Série emblématique de 2014, la H6400 de Samsung n’en finit pas de se classer dans les meilleurs TV de milieu de gamme. Sans fioritures, le constructeur sud-coréen avait lancé un téléviseur doté d’une dalle 100 Hz Full HD avec compatibilité 3D et services connectés inclus.

L’affichage a été repris de la série F6400 et offre de belles prestations avec une forte luminosité (à manier avec précaution), une colorimétrie fidèle et un temps de réponse efficace. Question contraste, Samsung a fait mieux avec la H6200, mais la H6400 se débrouille très bien, surtout si l’on règle le rétroéclairage au maximum. À noter que les dégradés de gris ne sont pas parfaits et peuvent entraîner une perte de quelques détails dans les scènes sombres.

En dehors de ce grief et du risque de clouding inhérent aux dalles Direct Led, la H6400 est une série parfaite qui a profité d’une belle baisse tarifaire depuis sa sortie. Sa version la plus intéressante aujourd’hui est la 55” qui a perdu plus de 40 % de sa valeur.

- Date de sortie : avril 2014
- Prix de lancement : 1400 €
- Prix moyen constaté : 850 €

Samsung UE50JU6800

Démarrons par le principal défaut de cet UE50JU6800 : son contraste. Si sa dalle IPS fait des merveilles en termes de colorimétrie, luminosité et angles de vision, elle est à la peine quand il s’agit de procurer un noir profond. Pour une utilisation en plein jour ou lumière allumée, un utilisateur peu exigent n’y prêtera pas attention. A contrario, l’ayatollah des scènes sombres et du noir profond y verra du gris foncé. Autre dommage : les technologies mises en avant par Samsung. Quantum Dot et HDR sont ainsi au programme, mais dans les faits ne proposent pas la même qualité de service que sur les modèles SUHD, beaucoup plus haut de gamme.

Passé ces reproches, ce téléviseur est très bien calibré avec, notamment, une superbe qualité de traitement vidéo et un upscaling Ultra HD très performant. L’UE50JU6800 permet d’accéder à un grand format Ultra HD sans se ruiner. Une bonne affaire pour peu que l’on n’ait pas besoin d’une image bien contrastée.

Il existe également en 55” et 60”, mais c’est le prix de sa version 50” qui a le plus chuté (- 33 %). À noter que jusqu’au 28 février 2016, Samsung rembourse 100 € pour l’achat de ce modèle.

- Date de sortie : juillet 2015
- Prix de lancement : 1300 €
- Prix moyen constaté : 1000 €

>>> Consulter notre guide d'achat : TV Ultra HD (4K) : comment choisir ? Laquelle acheter ?

LG 55UF850V

Le 55UF850V est un modèle qui nécessite de faire des compromis. Si vous êtes à la recherche du modèle Ultra HD parfait, passez votre chemin. LG n’a pas encore réussi à redresser la barre sur cette gamme, précédée par les B850V en 2014. Si la dalle IPS offre de belles luminosité et colorimétrie, son contraste n’est pas champion dans sa catégorie, loin de là. On peut néanmoins régler une partie du problème en farfouillant dans les réglages, mais au détriment du point blanc.

Au final, ça s’améliore, mais on n’a toujours pas l’affichage ultime. Néanmoins, si c’est le combo taille/Ultra HD au meilleur prix qui vous intéresse, le 55UF850V devrait convenir, notamment grâce à une bonne mise à l’échelle des sources HD en UHD et un prix désormais au raz des pâquerettes. Une déclinaison 65” existe aussi, mais moins intéressante côté tarif. À noter que jusqu’au 16 février 2016, LG rembourse 10 % pour l’achat d’un modèle de la série UF850V.

- Date de sortie : avril 2015
- Prix de lancement : 1990 €
- Prix moyen constaté : 1250 €

Panasonic TX-58AX800E

Seule déclinaison de la série AX800 encore commercialisée en France, ce 58 pouces embarque une dalle Innolux Ultra HD. Ses angles de vision sont ouverts et son contraste est l’un des meilleurs du marché LCD, et ce, sans activer le contraste dynamique. Une bonne nouvelle puisque cette fonction a tendance à boucher les détails les plus sombres.

La colorimétrie est juste d’origine. Seul le gamma nécessite d’être abaissé un peu. Taillé pour le cinéma, le 58AX800E offre également une mise à l’échelle Ultra HD de haute volée. De quoi redécouvrir ses films Blu-ray dans un confort optimal. À noter également que la compensation de mouvement de Panasonic est très efficace, gommant les ralentissements de l’action. La réactivité du 58AX800E est aussi aux petits oignons jusqu’à oser la comparaison avec les dalles plasma. Derrière son cadre, on trouve une connectique fournie avec quatre ports HDMI, dont un 2.0 compatible HDCP 2.2 et donc Ultra HD Blu-ray.

Si l’on devait lui faire un reproche, il s’adresserait à son système de rétroéclairage, Panasonic ayant opté pour du Edge Led, reconnu pour être sujet au clouding, effet de halo blanc pouvant toucher la dalle.

- Date de sortie : mai 2014
- Prix de lancement : 3300 €
- Prix moyen constaté : 1800 €

Sony KD-55X9005C

Juste avant l’Oled, on trouve la série X9005C de Sony. Non pas en terme de contraste, l’Oled dominant largement sur ce point, mais sur la question tarifaire. Haut de gamme, le 55X9005C reprend les codes du premier TV Ultra HD du constructeur nippon, à savoir le X9. Sa dalle TriLuminos a bénéficié d’un travail avancé avec le concours de son processeur X1 4K. Sa colorimétrie tutoie la perfection grâce à un système de comparaison d’image qui permet au téléviseur d’appliquer un traitement spécifique en fonction du contenu. SD, HD, Ultra HD, streaming, 3D tous les types et formats de vidéos sont concernés par cette adaptation individuelle et automatique des réglages du 55X9005C.

Pour ne rien gâcher, l’upscaling en Ultra HD a été amélioré par rapport à la série X9005B. Seules les sources SD restent à la traîne, mais c’est le cas sur tous les téléviseurs UHD, tant il est difficile de passer de 576p à 2160p sans heurts. Seul défaut visuel du 55X9005C, son contraste qui est pris à défaut par la dalle IPS. Un choix qu’a fait Sony pour offrir de grands angles de vision ainsi qu’une luminosité accrue, mais qui pénalise toujours la profondeur des noirs.
 
Le design de ce mastodonte technologique a également fait l’objet d’un soin particulier. Lors de son annonce, Sony l’avait ainsi présenté comme le téléviseur LED le plus fin au monde avec une épaisseur de seulement 4,9 mm. De fait, il s’est départi des haut-parleurs puissants du X9. Au final, il manque de basses, un problème que l’on peut résoudre en y raccordant un caisson additionnel.

Fonctionnant sous Android, le 55X9005C bénéficie aussi du mode SimulView qui permet de jouer à la PS3 ou PS4 avec deux images distinctes sur un seul TV. Enfin, l’ensemble fonctionne sous Android 5.0 qui ouvre les portes des services Google.

Lancé en juillet dernier, le 55X9005C a déjà perdu plus de 40 % de sa valeur sur le marché du neuf. Un rabais auquel n’a pas eu droit sa version 65 pouces, moins intéressante du coup.

- Date de sortie : juin 2015
- Prix de lancement : 3500 €
- Prix moyen constaté : 2000 €

>>> Lire : Les technologies TV en détails

LG 55EC930V

Le 55EC930V nous fait entrer dans le cercle très fermé des téléviseurs Oled. Peu répandue, cette technologie offre tout bonnement un contraste infini qui permet d’accéder à ce qui se fait de mieux en matière de cinéma à domicile sur TV. LG ne s’arrête pas sur sa lancée et double cet atout d’une belle luminosité, d’une colorimétrie fidèle et d’une compensation de mouvement idéale pour tous les films d’action ou évènements sportifs.

Dénuée de rétroéclairage, la technologie Oled offre aussi au 55EC930V le luxe de ne mesurer que 4,3 mm d’épaisseur, ce qui ne l’empêche pas d’embarquer un système audio efficace. En définitive, on pourrait croire que l’on tient le téléviseur ultime, mais l’Ultra HD est passée par là. Sorti en 2014, il se cantonne encore au Full HD. Néanmoins, son prix ayant chuté de plus de 40 %, c’est une belle affaire pour les amateurs de cinéma qui ont déjà une belle collection de Blu-ray.

- Date de sortie : octobre 2014
- Prix de lancement : 3000 €
- Prix moyen constaté : 2000 €

LG 55EG960V

Autre téléviseur Oled, le 55EG960V se différencie du 55EC930V par sa définition. Modèle de 2015, il a succombé aux sirènes de l’Ultra HD. Exit le 1080p et place au 2160p. Il faudra néanmoins privilégier une utilisation en Ultra HD natif, son upscaling étant correct, mais perfectible.

La qualité de la dalle, elle, est toujours aussi bonne. LG connaît son sujet et aligne successivement des couleurs, une luminosité et un contraste parfaits. La seule partie à revoir totalement sur ce modèle est sa sonorisation beaucoup trop faible et qui nécessite l’utilisation d’un système indépendant afin de profiter de ses contenus dans les meilleures conditions.

- Date de sortie : mai 2015
- Prix de lancement : 5000 €
- Prix moyen constaté : 3200 €

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Je commente pour signaler une erreur :
    Le UE50JU6800 à une dalle VA contrairement à sont grand frère UE55JU6800 qui est effectivement équipé d'une dalle IPS
    0