Prévenir et combattre les virus informatiques

Presque 100 000 virus informatiques dans le monde… au-delà du nombre, c’est la multiplication et la diversification constante des virus qui effraient.

Dans ce contexte, si la mise en réseau d’une quantité toujours plus grande d’ordinateurs par Internet ou le réseau local constitue une réelle opportunité pour améliorer la collaboration des entreprises, il est essentiel d’en maîtriser les risques en déployant une politique de sécurité informatique efficiente.

Qu'est-ce qu'un virus ?

Mieux connaître les virus

C’est un programme que vous ne contrôlez pas. Il s’introduit sur votre réseau informatique ou votre ordinateur. Comme en biologie, il est nuisible et se propage, le plus souvent à votre insu.

Comment se propage-t-il ?

Différents types de virus existent : vers, chevaux de troie, bombes logiques, virus polymorphes…

Les virus les plus connus infectent des fichiers : une macro d’un document word ou excel par exemple. L’échange de fichiers par e-mail est par conséquent la principale menace. Mais tout autre moyen d'échange de données (téléchargements Internet, clés USB, cédérom, disquette…) est potentiellement dangereux.

Symptômes et conséquences

Un comportement anormal de votre ordinateur doit vous alerter : lenteur inhabituelle, redémarrages intempestifs… Les virus informatiques sont plus ou moins dangereux : ils peuvent occuper votre ordinateur à des tâches non productives mais aussi détruire certaines données vitales contenues sur son disque dur ou sur votre serveur d’entreprise.

Un antivirus efficace et à jour

Se protéger

La mission d’un antivirus est de détecter et de supprimer les virus. Payants ou gratuits, ces logiciels doivent être mis à jour chaque semaine au minimum. La liste des virus connus par les professionnels de la sécurité informatique évolue en effet chaque jour. Ils peuvent fonctionner en deux modes :

  • en continu : surveillance permanente de tout ce qu’il se passe
  • ou ponctuellement ; détecter la présence ou non de virus, suite à votre demande.

Bonnes pratiques pour limiter les risques

  • Mettre régulièrement son antivirus à jour ;
  • Passer les fichiers inconnus (reçus par mail ou autres) à l’antivirus ;
  • Ne pas installer de programme (.exe) sans en connaître l’origine exacte ;
  • Faire une sauvegarde externe régulière, idéalement quotidienne, de l’ensemble de ses données informatiques.

Infecté ? Trois bons réflexes

  • Déconnectez-vous immédiatement du réseau pour éviter la propagation ;
  • Renseignez-vous sur le niveau de danger du virus et l’attitude à adopter en vous connectant sur les sites Internet des éditeurs d’antivirus ou sur le site www.microsoft.com ;
  • Suivez les instructions, téléchargez une nouvelle version ou un correctif de votre antivirus si nécessaire, puis lancez le.

Ca peut vous être utile...

À savoir

  • Apple & Linux sont moins exposés que Windows qui équipe 90% des ordinateurs dans le monde ;
  • Outlook, le logiciel de messagerie électronique de Microsoft, étant le plus utilisé, il est logiquement la cible privilégiée des virus et des pirates informatiques ;
  • Comment s’appellent-ils ? Joke, I love you, MyDoom, Sobig, Worm ou encore … Anna Kournikova.
Olivier Marx .