Windows Vista : nos premières impressions

Démarrer

Il est donc possible de choisir entre deux thèmes. Le premier, « Windows Classic », correspond à l’interface de Windows 2000. Le second est plus intéressant. Dénommé « Windows Vista », il dispose de deux variantes, une avec Aero activé, l’autre sans. Les options de personnalisation d’Aero ne sont pas légion. Il est seulement possible de choisir parmi quelques couleurs et d’activer ou non la transparence.

Menu Démarrer

En plus de l’absence de « Démarrer », il ne faut plus non plus compter sur « Arrêter ». Ce menu est remplacé par deux icônes et une flèche donnant sur un autre menu. La première icône permet de mettre le PC en hibernation tandis que la seconde verrouille la session. Le petit menu donne ensuite accès à l’arrêt, au redémarrage, à la mise en veille, au changement d’utilisateur, à la fermeture de session et au verrouillage. Attention, aucune confirmation n’est demandée, il faut donc veiller à ne pas se tromper ou cliquer trop vite.

Pas de révolution

Le menu n’a guère évolué depuis Windows XP et il est toujours divisé en deux parties. À gauche on trouve les applications récemment utilisées, et au-dessus il est toujours possible de placer des raccourcis. En bas, on retrouve le menu qui donne accès aux autres programmes, mais, contrairement à celui de Windows XP, ce menu ne se déploie pas vers la droite, mais se développe sur place, écrasant le menu précédent. Un clic sur un groupe de programmes développe ensuite l’arborescence. Plus bas a été rajoutée une zone dédiée à la recherche (sur le disque ou Internet). À droite, figurent toujours les raccourcis vers les documents, le Panneau de Configuration... Lorsque le pointeur de la souris s’arrête sur un de ces raccourcis, l’icône à votre effigie, sitFuée en haut du menu, change et l’image est remplacée par l’icône du dossier ou de l’application.