[Test] Faut-il craquer pour le Withings Go ?

Vous envisagez de passer moins de temps sur votre canapé mais vous vous demandez encore si la pratique d’une activité physique a un quelconque intérêt. Dans ce cas, investir une somme importante dans un traqueur d’activité n’a pas vraiment de sens. Avec le Withings Go (69,95 € en prix conseillé) vous ne prendrez pas trop de risques.

Ce traqueur d’activité peut compter le nombre de pas, surveiller votre sommeil, suivre la natation et calculer les calories brulées. De plus, avec son écran à encre électronique, le Withings Go fait également office de montre. Il s’accompagne d’une excellente App qui permet aussi de suivre son alimentation et de garder un œil sur son poids. Bref, c’est un petit gadget à la fois indispensable et amusant.

>>> Lire : Montres et bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Oui, pour le design et l’écran E-Ink

Difficile de faire plus simple. À l’instar des Jawbone Up Move et Misfit Flash (qui ne coûtent pas plus de 20 ou 30 euros), le Withings Go est un petit disque en plastique. Toutefois, alors que les deux autres traqueurs utilisent des LED minuscules pour afficher des informations, le Go est équipé d’un écran à encre électronique. Celui-ci est très basique, mais suffit amplement.

Par défaut, l’écran affiche votre progression de la journée par rapport à l’objectif que vous vous êtes fixé. En appuyant au centre de l’écran celui-ci affiche l’heure pendant un bref moment. Nous aurions aimé pouvoir afficher l’heure en permanence, mais il faut croire qu’on ne peut pas tout avoir avec un appareil qui ne coûte que 70 euros. C’est d’autant plus frustrant qu’avec la persistance de l’écran, on peut encore distinguer les aiguilles de l’horloge une fois que l’affichage est repassé en mode podomètre.

Avec un diamètre de 35,5 mm et une épaisseur de 10,16 mm, le Withings Go est un peu plus large qu’une pièce de monnaie. Il peut être porté au poignet ou accroché à la ceinture, par exemple. Toutefois pour le suivi de la natation il faudra impérativement qu’il soit configuré dans l’application Withings, comme étant porté au poignet.

Le Withings Go est livré avec un bracelet en plastique noir et une pince noire pour l’accrocher à la ceinture. Le bracelet rappelle les montres pour enfants des années 80. D’autres coloris sont proposés comme le vert, le jaune, le rouge ou le bleu.

Le traqueur seul ne pèse que 8,5 g, 11,34 g avec l’attache ceinture, et 21,2 g avec le bracelet. Tout comme les Misfit Flash et Shine, le Withings Go résiste à l’immersion jusqu’à 50 mètres de profondeur. En revanche, le Up Move ne résiste qu’aux projections d’eau.

Oui, pour la précision des mesures

Le Withings Go est en mesure de suivre automatiquement les activités telles que la marche, la course, la natation, et de compter les calories brulées. Au fur et à mesure de la journée, l’écran se remplit avec des petits bâtonnets pour connaître sa progression par rapport à l’objectif fixé. Pour obtenir le nombre exact de pas, il faut passer par l’application Withings qui est disponible sur iOS et Android.

La précision est bonne avec une infime marge d’erreur lors d’un test sur 500 pas. Il en va de même pour le suivi du sommeil même si le Withings Go a connu quelques ratés en croyant que nous étions au lit alors que nous étions simplement assis sur le canapé à regarder la télévision. Malheureusement, il n’est pas aisé de corriger la mesure comme c’est le cas avec les traqueurs d’activité de Garmin, par exemple.

Oui, pour l’application

L’application Withings dispose d’une interface intuitive et agréable. Le tableau de bord se présente sous la forme d’un trèfle dont les feuilles représentent les activités, le poids, le sommeil et le coeur. Au fur et à mesure de votre progression, chaque catégorie se remplit avec une couleur.

Une autre page permet de suivre l’évolution de votre activité quotidienne. Il est possible d’accéder à des informations très détaillées pour chaque journée.

Une fois qu’une activité est complète, l’application vous attribue des badges. Le badge Canal de Suez, par exemple, correspond à 200 kilomètres de marche à pied, soit approximativement la longueur du fameux canal. C’est un moyen ludique de visualiser les progrès.

Même si Withings ne propose nativement aucun outil de suivi de l’alimentation, il est possible de connecter l’application à MyFitnessPal pour enregistrer les repas quotidiens. Il est également possible de connecter Withings App à Runkeeper, Nike+ et le thermostat connecté de Nest. Cette dernière fonctionnalité n’a d’intérêt que si vous êtes déjà équipé de la Withings Aura, une horloge dotée d’une LED qui change de couleur afin de vous réveiller en douceur. Au travers de l’application Withings vous pourrez automatiquement configurer le thermostat à la température désirée lorsque vous dormez. Enfin, l’application est bien entendu compatible avec la balance connectée Smart Body Analyzer de Withings qui compte parmi nos modèles favoris.

>>> Lire : Comparatif de balances connectées : comment choisir ? Laquelle acheter ?

Oui, pour l’autonomie de la batterie

Le Withings Go est alimenté par une pile bouton qui lui confère une autonomie jusqu’à huit mois. Pour la remplacer, il suffit de dévisser la partie arrière du capteur.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire