Xbox 360 S : la non-révolution

Les bons côtés

Malgré tout, il faut bien accorder quelques crédits à la « nouvelle » machine de Microsoft. Commençons par l’apparition d’une sortie optique à l’arrière de la console. Un détail qui permettra aux amoureux de l’audio de profiter au maximum de leurs systèmes Home Cinema avec la Xbox.

Moins chaude

Vient ensuite le point d’orgue de cette console : la dissipation de la chaleur. Rappelez-vous, depuis 2005, un symbole hantait les parties des possesseurs de 36O : le Red Ring Of Light, plus communément surnommé RROD (Red Ring of Death). Ce signe apparaissant autour du bouton Power indiquait le décès de la console, ses composants ayant trop chauffé.

Bon point pour la Xbox S, elle chauffe moins et dissipe mieux la chaleur avec un seul gros ventilateur au lieu de deux auparavant. Cette baisse de température à l’intérieur de la machine est due à une gravure plus fine du processeur central qui réduit ainsi sa chauffe. Selon Microsoft, « le Red Ring Of Light n’atteindra pas la Xbox S. » Une chose est sûre, on ne sera pas prévenu : les lumières concernées ont été supprimées du bouton Power !