[Test] Que vaut le Yotaphone, le téléphone aux 2 écrans ?

Vivement la suite

Ce premier YotaPhone est plein de bonnes idées et penser à intégrer un second écran est réellement intéressant. Les amateurs de livres y trouveront un moyen d’avancer sur leurs lectures sans s’encombrer d’un second objet. Les autres y verront un outil astucieux pour éviter d’allumer sans cesse son écran afin de vérifier ses notifications.

Dans l’absolu, les performances sont suffisantes, l’écran avant est de bonne facture, le capteur photo remplit son office et le design n’est pas ingrat. Mais cela reste un premier essai qu’il est important de transformer. De nombreuses choses sont à améliorer, de la qualité de l’écran E-ink, à sa capacité à interagir avec le système et pas juste avec les quelques logiciels prévus pour.

Vivement le Yotaphone 2

La bonne nouvelle, c’est qu’un prototype de la seconde version a été présenté lors de l’édition 2014 du Mobile World Congress. La liste des nouveautés est réellement enthousiasmante : un matériel plus récent et puissant (Snapdragon 800 à quatre cœurs), une batterie plus imposante (près de 2 300 mAh), deux écrans plus grands (5 pouces), mais surtout celui E-ink sera tactile. Cette seule amélioration pourrait suffire à décupler les possibilités offertes par ce dispositif.

Lire : [MWC 2014] YotaPhone, le retour du smartphone à double écran

Bref, on a hâte de voir ça. D’ici là, ce premier YotaPhone est à envisager par ceux qui veulent un téléphone qui se démarque par quelque chose de concret et pas juste par des fonctionnalités du système, pour un tarif qui sans être très compétitif, n'est pas délirant pour autant.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire