Se connecter / S'enregistrer
Votre question

Vista et eMule mouchard risque etc...

Tags :
  • Emule
  • Sécurité
Dernière réponse : dans Sécurité et virus
24 Juin 2007 16:46:58

Slt voila je me suis offert un ordi (une belle petite bete) avec vista et il parait que vista et un mouchard et qu'il recupere des info sur ce qu'ont fait et j'aimerer mettre eMule j'ai entendue que pouvait ce faire choper alors voila j'aimerer avoir plus d'info
je me rappel qu'avec XP on pouvais desactiver le mouchard mais vista a ce que j'ai compris et un mouchard
merci.

Autres pages sur : vista emule mouchard risque

26 Juin 2007 13:00:20

tout ce qui passe sur Internet peut être surveiller Vista ou non. E-mule est tout le temps surveiller donc n'imagine pas passer à travers les mailles. Il y a peut être moyen d'embrouiller les pistes pour remonter jusqu'à toi mais ça ne doit pas être simple. Moi mon FAI a carrément bloqué les téléchargements et pour 2 autres personnes sur XP également petit à petit E-mule a fini par ne plus rien télécharger (sauf peut être du porno car c'est les seuls qui ne demandent pas de droits d'auteurs : pas très éducatifs les mesures de polices ).
Vista est un supermouchard mais surtout un super contrôleur de ta machine dans tout ce qui concerne les oeuvres avec droits d'auteurs.
Des gars te diront qu'on peut bloquer la surveillance mais moi je ne sais pas
Contenus similaires
26 Juin 2007 19:09:23

ok bon ya plus qua attendre alors parce qu'a mon avis si il veulent choper beacoup de personne ils attendron un certain moment avant de le faire amon avis il voont attendre que les gens voyent qu'il ny a (presque) rien a craindre et un beaux jours il vont les choper d'un coup voila surtout ce que je pense
bon maintenant que je suis sur ce n'est pas la peine de telecharger parce que vista est un supermouchar comme tu la je vais m'arreter et peut etre retourner sur xp et si vista et lui meme un mouchard on ne pourra surment pas le desactiver comme ont le faisait avec xp
26 Juin 2007 23:33:31

de toute façon même en téléchargeant par le peer to peer sous Linux (par exemple ou il n'y a pas de mouchard) et bien ta ligne internet est surveillée. Elle est surveillée sur le net et pas sur ton ordi seulement
27 Juin 2007 00:03:24

bonsoir, en fait je ne télécharge mais je connais d'honnêtes dame d'un âge respectable qui le font. Espérons que la justice sera clémente pour nos grands-mères du net
27 Juin 2007 12:04:25

mdr moi aussi je connais une femme de 57 ans qui le fait
27 Juin 2007 13:16:26

hahahahaaaa 57 ans elle telecharge koi des cracks mdrrrrrrr.
28 Juin 2007 11:06:02

Je crois que cette fois c'est vraiment fini le P2P lisez :


Suite à la décision du Conseil d'Etat du 23 Mai dernier, les internautes seront maintenant, de façon légale, surveillés automatiquement par un logiciel permettant de déterminer le nombre de fichiers que ces derniers partagent sur Internet, et en particulier sur les réseaux peer to peer. Attention, vous êtes surveillés !
Rappel des faits
Le 18 octobre 2005, la CNIL (Commission Nationale Informatique et des Libertés) interdisait aux sociétés d'auteurs et de producteurs SACEM, SCPP, et SPPF le droit de mettre en place des mesures visant à lutter contre le piratage musical notamment sur les réseaux P2P. Ces mesures étaient essentiellement :

L'envoi de messages aux internautes les informant du caractère illégal et des conséquences du téléchargement d'oeuvres soumises aux droits d'auteur.
La recherche et le constat de mise à disposition illégale d'oeuvres sur les réseaux d'échanges type P2P via des systèmes automatisés de surveillance des téléchargements.


Surprise, le 23 mai 2007, le Conseil d' Etat annulait en totalité cette décision. Le communiqué suivant était alors paru :

La SCPP accueille avec beaucoup de satisfaction cette décision. Elle rappelle que le rejet de sa demande par la CNIL ne lui a pas permis, ainsi qu'à la SACEM et à la SPPF, de mener les actions de prévention et de répression de la piraterie musicale qui étaient pourtant effectuées dans la plupart des états de l' Union européenne.

La France est aujourd'hui un des pays où la piraterie sur Internet est la plus développée et où, en conséquence, le marché légal de la musique en ligne se développe le plus lentement.


Plus d'obstacles
En effet, alors que la loi a été votée et que le Conseil d'Etat a donné son accord, plus rien n'empêche aux ayants-droits de mener une véritable chasse aux pirates en utilisant des outils de surveillance automatique. Ainsi, d'après les informations en notre possession, un logiciel spécifique surveillera prochainement les internautes, en comptabilisant le nombre de fichiers qu'ils proposent en téléchargement (en partage). Les fichiers identifiés seront comparés à ceux d'une base de données interne forte de 10.000 titres, et qui sera mise à jour régulièrement en fonction des nouveaux catalogues musicaux des maisons de disques.


Contrôle et Répression
On ne rigole plus, les internautes seront prochainement sont étroite surveillance. Ainsi, un internaute qui mettra en partage plus de 50 fichiers soumis au droit d'auteur sur une période de 24 heures, sera placé sous surveillance renforcée durant 15 jours. Si durant cette période plus de de 500 fichiers ont été mis en partage, l'internaute sera convoqué devant la justice pour s'expliquer. Si plus de 1000 fichiers ont été mis en partage, les poursuites seront d'ordre pénales, et non plus civiles, avec à la clé des amendes allant jusqu'à 3 ans de prison et 300.000 euros d'amende.


Les internautes indélicats disposeront toutefois d'un léger sursis, les ayants-droits devant proposer un nouveau texte devant la CNIL afin de s'assurer auprès de cette organisation du respect des libertés individuelles. Mais, on a déjà vu que la décision de la CNIL n'avait, au final, que peu d'importance...
28 Juin 2007 11:46:45

Merci pour les infos
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS