Votre question

La Guerre Des royaumes

Tags :
  • MMORPG
  • Univers
  • Jeux
Dernière réponse : dans Jeux et consoles
18 Mai 2007 22:51:02

Présentation

I) LA GUERRE DES ROYAUMES, CHAPITRE 1 : GUERRE DES VILLES, un jeu MMORPG

Ce jeu est un jeu de la famille des MMORPG (Massively Multiplayer Online RolePlaying Game ce qui veux dire « jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs »). Cela signifie que vous évoluez dans un univers autre que celui dans la vie réel que l’unité de temps, de lieu et de monde n’est pas le même que dans la vrai vie. Cet univers est persistant, il est appelé Sylphide dans ce jeu. Ceci signifie que même lorsque vous n’êtes pas connecté à celui-ci, il « tourne » quand même car d’autres joueurs le font évoluer en permanence même lorsque vous n’êtes pas la. Pourquoi persistant ? parce qu’il continue d’être là qouique vous fassiez, toujours en pleine évolution. Donc dans ce jeu, tout sera très différent, quoique de nombreux points communs avec la vie réel existent. Vous devrez donc incarner, c'est-à-dire « insuffler » de la vie à un personnage que vous choisirez. Ainsi donc il faut lui inventer une vie propre, un caractère inhérent à ce personnage, le faire évoluer, lui donner des sentiments et lui faire faire des actions, tout cela dans un cadre définit qui sera l’univers de « La Guerre Des Royaumes » que nous détaillerons plus loin. Vous pourrez interagir avec d’autres joueurs qui, eux aussi, auront créé leur personnage. Vous pourrez donc utiliser votre imagination au maximum, faire évoluer cet univers, donner de l’importance à votre personnage, le faire passer du coté de la lumière ou de l’abîme des ténèbres ou bien encore le faire neutre (il fera que ce qu’il voudra), il pourra être chaleureux ou bien réservé, il pourra avoir des fonctions importantes, être chef d’un groupe (ou guilde), avoir ses propres buts,ou au contraire être un ermite, tout cela ce sera à vous de voir, à vous de modeler votre personnage, faisant ainsi fructifier votre imagination.

II) L’univers de LA GUERRE DES ROYAUMES

II.1 – Le scénario

I) La genèse de Sylphide

II y a fort longtemps de cela, un nouveau monde fut découvert, avec un seul continent connu, avec ses dangers, ses contrées, ainsi que son lot de surprises, ce monde était Sylphide.
Le monde exploré formait un continent avec 4 îles, en effet, faute de temps, et surtout de paix, le reste du monde ne fut pas exploré, les différentes communautés vivant là étant en proie à des conflits incessants et les mers remplis de dangers incalculables.
Le climat de ce continent était divers et varié allant de la sècheresse du désert au climat tempéré permettant une terre fertile avec de vastes forêts.
Je vais vous conter la saga de la colonisation de ce continent ainsi que l’histoire des peuples qui y vécurent.
Il fut colonisé par deux peuplades différentes, les Sylphiden qui avaient fuis leur monde d'origine, et les Sylphidam qui étaient en quête d'explorations. Les deux peuples étaient passé dans ce monde grâce à des portes astrales ; ils venaient de mondes différents mais avaient de nombreux points communs. Au fur et à mesure du temps, ils se découvrirent des origines et des centres d'intérêts proches les uns des autres; ils fondèrent donc une ville qu'ils nommèrent Egaliota.

Il y avait dans la communauté de cette citée, deux personnages qui se nommaient John et Willliam. John était originaire du peuple des Sylphiden, tandis que William descendait du peuple Sylphidam et étaient tous deux chefs reconnus et respectés dans l'assemblée de la ville. Avant toutes choses, il faut savoir que même s'ils avaient fondé une ville commune, les deux peuples n'étaient pas d'accord sur une question qui allait ensuite entraîner bien des désastres. En effet, les gens de Sylphidam était pour qu'aucune loi n'existe, que, comme c'était un nouveau continent, tous les modes de vies puissent voir le jour sans restriction, que ce soit voleurs, bandits, marchants, mage noir ou mage blanc, peu importe, toutes choses devaient exister sans restriction dans un monde parfait, que l'organisation se ferait d'elle même par l'intervention de divers groupes qui se formeraient, que la liberté totale devait être le mot d'ordre. Les Sylphidens, eux, qui provenaient et avaient fuit un monde corrompu, prônaient l'ordre et la discipline, garants selon eux d'une stabilité et d'une continuité dans l'avenir, par l'intermédiaire de lois et valeurs morales. Au fil des années donc, au fur et a mesure de la construction d'Egaliota et de sa communauté, des concessions furent faites de part et d'autres. Mais cela allait changer avec John et William car ce dernier voulait un retour absolu a l'éthique première des Sylphidam ne voulant plus suivre « ces règles dépassées et stupides » selon lui.

Alors un débat féroce s'engagea, qui se termina par la guerre civile entre les Sylphidens et les Sylphidams ; William brandissant à la tête de son armée, sa fameuse épée en Myrthrail légendaire nommée « Pourfendeuse de montagne » ; tandis que John lui, se trouvait à la tête de ses partisans, avec son arc légendaire « Vent Perçant » ainsi que ses fameuses flèches d'or qui ne pouvaient manquer leurs cibles. La guerre dura longtemps, une rue de la ville changeant par exemple trois fois de camp consécutivement tant la lutte était acharnée.
John s'efforçait de sauvegarder ses compagnons et utilisait la magie blanche, magie protectrice par excellence.
William, lui, les envoyait au massacre, « pour la juste cause ». Il fut habité de plus en plus par une rage meurtrière, basculant petit à petit dans la folie, voulant toujours plus de sang, voulant en fait triompher des ses ennemis et devenir le seul, l’unique homme à la tête des deux communautés, utilisant pour cela les pouvoirs sombres de la magie noire, « tous les moyens étant permis pour triompher ».
Cependant le nombre de forces de part et d'autre diminuaient, et ce furent au tour de John et William de se battre, chacun voulant « en finir au plus vite ». William tout en force et en brutalité, John tout au contraire en esquive et en souplesse. Leur affrontement dura un jour et une nuit, chacun étant de force égale, je ne raconterais pas la lutte tant il faudrait de pages pour vous la narrer. Cependant, il fallut bien qu'elle se finisse, voici sa conclusion : William réussit a esquiver une flèche de peu et le temps que John en encoche une deuxième, fonça sur lui et planta son épée en pleine poitrine ; seulement John avait réussi a bander son arc et avec ses dernières forces, décocha une flèche qui alla se ficher dans le cœur de William.
Avant que celui ci se mette a expirer il prononça cette phrase finale et énigmatique : « un jour je reviendrai » tandis que John lui répondit : « compte sur moi... » et ils moururent tous les deux.
Des siècles passèrent, John et William furent enterrés dans des endroits secrets, on ne vit plus jamais ni l'épée ni l'arc et de nombreuses questions restèrent sans réponses : quelles forces avaient aidées John et William dont les pouvoirs dépassaient l'entendement ? Que signifiaient ces dernières paroles énigmatiques ? Et.. .quel serait l'avenir de Sylphide...

II) L’après guerre civile

Mais l'histoire ne fut pas terminé. John et William entrèrent dans la légende, John fut appelé le Sylphiden et William le Sylphidam. Les deux groupes s'étaient éparpillés, Sylphide fut repeuplé et exploré, de nouvelles villes firent leurs apparitions : - Cetina au nord de Sylphide, dans un climat de glace et de froid - Metialos, situé à l’est, entouré d’une forêt verdoyante - Deribar au sud, ville au climat aride et sec, subissant l’influence néfaste du temple de Sylphidam - Yeasa situé à l’ouest en pleine zone désertique. Egaliota fut reconstruite. Située au centre de la croisée des chemins, elle était la capitale de Sylphide, elle était la plus grande et la plus florissante des villes grâce à son économie prospère. Ainsi, un monde renaissait de ses cendres, mais les rivalités n’étaient pas enterrées pour autant, bien au contraire…En effet, diverses factions s’étaient emparés des différentes villes, exerçant leurs lois dans ces dernières, avec une justice arbitraire et une insécurité certaine, ambitionnant des buts plus ou moins clairs, voulant contrôler les autres villes et finalement le monde connu… Deux temples furent créés à la mémoire du Sylphidam et du Sylphiden : le temple de Sylphiden fut bâti au nord ouest, faisant bénéficier à la région de sa présence bénéfique, rendant la terre fertile et la région prospère, tandis que le temple du Sylphidam fut bâti dans le sud est, rendant la terre aride et sèche. Dans chacun de ses temples fut gardés des reliques des deux personnages. Mais un jour, des marchants découvrirent une épée faite d'un métal rare. Nul n'entendit plus parler d'eux, sauf que l'épée fut retrouvée dans le temple de Sylphidam, entourée de runes et d'un mystérieux pentacle. L'on vit alors des créatures venus de nulle part envahir Sylphide, des morts revenir à la vie et d'autres fléaux apparaître. Un homme encapuchonné se rendit a la place d'Egaliota, durant une foire, brandit une épée semblable à celle du temple, incanta dans une langue lugubre et fit apparaître un éclair provenant des nuages noirs qui s'amoncelaient au dessus de Sylphide et qui foudroya et détruisit la mairie d'Egaliota. Il s'exclama alors, avec un voie sépulcrale : «je vous l'avait dit, je suis revenu, ce monde tombera sous ma coupe » ; à ce moment là, dans un arc-en-ciel qui transperça le voile des sombres nébuleux, un autre homme, vêtu d'une armure resplendissante et d'un arc somptueux se matérialisa devant l'homme a l'épée et lui dit « sur ton chemin tu me trouvera », tendit sa corde, une flèche encochée et tira dans la gorge de l'homme encapuchonné qui disparut dans une faille de la terre qui s’ouvrit puis qui se referma aussitôt, non sans avoir au préalable lancé son arme qui, dans un halo noir, retourna dans le temple de Sylphidam. L’épée fut de nouveau à la même place dans le temple, entouré par le pentacle mais sans les runes. L'homme armé d'un arc dit alors ceci : « peuple de sylphide ! ! ! méfiez vous ! ! l'heure de choisir votre destin approche ! ! » ce sur quoi il disparut lui aussi dans un arc en ciel, son arc transportée dans un éclair dans le temple de Sylphiden, luisant toujours à l’heure actuelle, pulsant d’une lumière dorée. Certains se dirent alors que c'étaient Sylphidam et Sylphiden, d'autres ne croyèrent pas à cette histoire. Quoiqu'il en soit, la majorité des monstres et de fléaux disparurent, bien que certains subsistèrent, tandis que d'autres attendent dans l'ombre un ordre de leurs maîtres, quels qu'ils soient....

III) Les autres lieux de Sylphides

Après la guerre civile, deux lieux apparurent : une foret dense que l’on appela la Foret Garnama au sud ouest et un grand lac avec une petite île au milieu que l’on appela Silfotane au nord est.

III.1) l’histoire de la foret de Garnama

Lors de la guerre civile, des pouvoirs magiques furent lancés, des invocations effectués. Mais les résidus magiques furent assemblés en un lieu de pouvoir, la Forêt Garnama. La forêt de Garnama est étrange et mystérieuse, en effet, elle a une âme ou plutôt devrais je dire deux âmes, une bonne et une mauvaise découlant des forces ésotériques qui eurent lieu durant la guerre. Ainsi il y a la zone verte et la zone sombre. Il faut savoir que la forêt est vaste, que plusieurs personnes s’y sont perdus, qu’aucun recensement et cartographie de la forêt ne put y avoir lieu….en effet, d’étranges phénomènes ont lieu chaque instant dans cette jungle verte. Une légende raconte qu’un jour la foret s’étendra, dominant tout sylphide, mais qui peux dire si ce sera une réalité ou juste un légende ? De nombreuses créatures peuplent cette forêt, certaines dangereuses, d’autres amicales mais personne ne sait avec exactitude ce qui s’y cache. De nombreux aventuriers sont partis explorer cette contrée, cherchant gloire et fortune. Peu en sont revenus. Selon des dires, il y aurait une arme et une armure datant de la guerre Civile. De rares témoins affirment les avoirs aperçus. Mythe ou réalité ? Certains les recherchent encore, sans succès. D’autres dires affirment que la foret est une porte vers d’autres mondes. Cela est un mystère de plus.

III.2) l’histoire de Silfotane

Chronique de Vishtansiana, mage guerrière de l’ordre Yinyan, ordre ancien et occulte de l’Equilibre
« Las, que je suis las de cette guerre entre John et William. Il n’y aura d’issu que le chaos. Mais notre devoir est sacré. Je ne puis m’y dérober. Je ne puis m’en échapper, a moins que….Mais non, moi et mon ordre avons une tâche a accomplir, oeuvrant dans l’ombre, à la fois pour William et pour John, discrètement mais sûrement. L’équilibre des forces doit être préservé. A tout prix. Seulement William a déjà des doutes , plusieurs de mes sœurs ont mystérieusement disparus alors qu’elles se battaient dans son camp. Qu’adviendra t il de nous ? Quelle folie s’est donc emparée de ces habitants ? Je viens d’avoir une communication télépathique avec la Mère Supérieur confirmant mes craintes. Nous ne sommes plus qu’une poignée. Difficile à capter, cette communication, les précautions que nous prenons pour nos contacts étant si draconiennes. Je pense être la seule a avoir reçu le message mais…qui sait ?…..Nos secrets, notre savoir et notre vocation doivent êtres préservés….pour la relève…dans le futur….sinon nos efforts auront été vains… » Fin de la chronique qui fut retrouvé quelque part dans Sylphide.
A la fin de la guerre un lieu mystérieux…mal défini, perçu par peu de monde…juste un lac et une île ainsi qu’une grotte…enfin c’est ce que la majorité affirme avoir vu. Tantôt miraculeux pour les uns grâce à l’eau du lac, tantôt dangereux pour les autres…..on la nomme Silfotane….
--------

Scénario réalisé par El_Dindonnier, reformé par kliorgogan. (protection copyright.

II.2 - Le temps

Le déroulement de La guerre des Royaumes a lieu dans une époque qui rappellerai le Moyen-Âge. L’unité de temps est la même que dans la vie réelle, c'est-à-dire qu’une journée dans la Guerre des Royaumes sera égal à une journée ici-bas, en France. Les intempéries seront aussi au goût du jour, variants entre soleil, pluie, neige, pluie de monstres…ha non là ce ne sera pas possible…
II.3 – Les lieux

Le monde de sylphide est pour l’instant constitué d’un large continent bordé de 4 îles choisies pour leur possibilité défensive où sont installé 4 villes (une dans chaque île). Voici les 4 villes avec une brève description :

CETINA (dans l’île du nord) Cétina est la ville magique, cette ville possède principalement une école et une tour gigantesque de magie. Cette ville est dans la neige et le froid.

YEASA (dans l’île de l’est) : Yeasa est une ville dans le désert, elle est entourée de grottes et n’à aucun rempart. On y trouve deux entrées, une dans les cavernes et une principale dans le désert. Cette ville désertique n’a pas de sol propre, qui reste principalement du sable

DERIBAR (dans l’île du sud) : Déribar est protégé grâce à de grands remparts et dispose de 3 entrées, une au nord, a l’est et a l’ouest. Cette ville est très proche de monstres redoutables. Déribar est en plein dans les terre brûlées mais dispose d’un sol granitique

METIALOS ( dans l’île de l’ouest) : Métialos ressemble plus a un village qu’une ville, elle est protégée par de simple rempart de bois. Au milieu, la nature n’a pas été défrichée et se trouvent beaucoup d’arbre, buissons, et autre verdure… Métialos a beaucoup de petits bâtiments et mais pas de grands tels que des hôtels.

Au milieu du continent connu se trouve la ville d’Egaliota, capitale de Sylphide. Voici sa description :
EGALIOTA : Egaliota est le centre du monde de Sylphide. Les principaux événements seront dans cette ville tel que des confrontations entre les deux grandes religions du jeu ou même l’apparitions des dieux etc… Cette ville ressemble plus à un château avec ses grandes murailles. Au milieu de la ville se trouve la tour, symbole de la ville

D’autres lieux, aussi dangereux les uns que les autres, existent dans le monde de Sylphide :

LE TEMPLE DE SYLPHIDEN : Le Temple de Sylphiden est est dédié à Sylphiden, héro de la Guerre Civile d’antan. C’est un haut lieu de pèlerinage ou chacun peux exprimer sa foi. Il existe des recoins interdits aux non-initiés, c’est avec péril que les profanes y accèdent De par son emplacement, la région bénéficie d’un climat propice et bienfaisant.

LE TEMPLE DE SYLPHIDAM : Le Temple de Sylphidam est dangeureux, seuls ceux ayant une âme pervertis peuvent espérer y entrer et en ressortir. Tout ce qui a attrait au Sylfidan est crains par la population. Aux alentours, l’air est vicié, c’est désertique et aride. Cette perversion s’étend jusqu’à l’île de Deribar et Yeasa

LA FORET GARNAMA : La Forêt Garnama est immense et enchantée. De nombreux dangers y demeurent. Les aventuriers qui s’y aventurent le font a leurs risques et périls

LE LAC SILFOTANE : Le lac silfotane a une île qui contient une grotte. Cette grotte n’a jamais été exploré, nul ne sait pourquoi. La encore, un mystère plane sur ce lieu.

II.4 - la communauté de Sylphide


Les populations sont regroupées dans les villes selon leur affinitées. A Cétina se trouvent les magiciens, à Yeasa, des hommes aimant vivre dans les cavernes, à Deribar les hommes aimant les combats influencé par le temple de Sylphidam faisant ressortir leur nature belliqueuse, à Metialos les hommes aimant et respectant la nature. Chaque ville est gouverné par un maire et le groupe qui le soutienne. Concernant la politique, ce seront aux joueurs de la faire. Il faut juste savoir qu’Egaliota est considéré comme la capitale. Qui la contrôle, détient une ascendance sur les autres, une importance non négligeable ; les autres villes ne peuvent pas être détruites, des sorts utilisé par les Fondateurs des villes en empêchant toute destruction, hormis Egaliota qui était trop grand pour lancer un tel sort, et étant toujours en proie à de grands troubles (conflits de toutes sortes).

II.5 - Les métiers et activités dans le monde de Sylphide

Les métiers sont en relation avec les villes où ils s’exercent. Les cétiniens ont des métiers réservés au domaine de la magie, les yéasien, grace aux métaux contenu dans les grottes qu’ils extraient fabriquent les armures, les deribariens, grâce à leur science du combat, fabriquent les armes et sont forgerons, les métialiens, proches de la nature et raffinés, fabriquent les vêtements et tout ce qui est constitué de tissu. A Egaliota, on trouvera des ,magasins pour les fournitures usuelles et les cadeaux, ainsi que les articles de luxe. Les quotats et les prix seront à la discrétions des artisants. Seuls seront fixés le prix fournisseur (sortie d’article après sa fabrication) Chaque commerçant aura son propre magasin. A terme, des relations commerciales complexes auront lieux, les équipements disponibles n’étant pas dans la même ville, et …chaque villes étant en compétitions !!!! Ce sera à vous, joueurs de régler les tensions, conflits et relations entres les uns et les autres !!
II.6 - les religions
Les principaux êtres que l’on prie sont Sylphiden et Sylphidam pour diverses raisons, Sylphiden incarnant « le bien » et Sylphydam le « mal ».

III) conclusion

Comme vous le voyez, de nombreuses possibilités sont disponibles, dont certaines que vous découvrirez en cours de jeu, un scénario palpitant, un univers excitant, une équipe sympathique et un jeu en constante évolution. Toute ces composantes font que vous adorerez ce jeu où vraiment « on s’éclate ».

Quelque screenshot :






Siteweb: http://lgdr.fr/

Recrutement :
-Modérateurs
-Event-Makers
-Scripteurs
-Programmeur VB6
-Mappeur
-Graphiste
Envoyer moi vos candidature a admin@lgdr.fr

Ce projet est en construction depuis le 25 juin 2005 et est protégé par la lois contre toute copie grace a un copyright.

ZeTzu
Le moteur graphique elysium diamond a été entièrement repris de A a Z au design et au codage.

Autres pages sur : guerre royaumes

18 Mai 2007 22:52:11

zetzu12 a dit :
Présentation

I) LA GUERRE DES ROYAUMES, CHAPITRE 1 : GUERRE DES VILLES, un jeu MMORPG

Ce jeu est un jeu de la famille des MMORPG (Massively Multiplayer Online RolePlaying Game ce qui veux dire « jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs »). Cela signifie que vous évoluez dans un univers autre que celui dans la vie réel que l’unité de temps, de lieu et de monde n’est pas le même que dans la vrai vie. Cet univers est persistant, il est appelé Sylphide dans ce jeu. Ceci signifie que même lorsque vous n’êtes pas connecté à celui-ci, il « tourne » quand même car d’autres joueurs le font évoluer en permanence même lorsque vous n’êtes pas la. Pourquoi persistant ? parce qu’il continue d’être là qouique vous fassiez, toujours en pleine évolution. Donc dans ce jeu, tout sera très différent, quoique de nombreux points communs avec la vie réel existent. Vous devrez donc incarner, c'est-à-dire « insuffler » de la vie à un personnage que vous choisirez. Ainsi donc il faut lui inventer une vie propre, un caractère inhérent à ce personnage, le faire évoluer, lui donner des sentiments et lui faire faire des actions, tout cela dans un cadre définit qui sera l’univers de « La Guerre Des Royaumes » que nous détaillerons plus loin. Vous pourrez interagir avec d’autres joueurs qui, eux aussi, auront créé leur personnage. Vous pourrez donc utiliser votre imagination au maximum, faire évoluer cet univers, donner de l’importance à votre personnage, le faire passer du coté de la lumière ou de l’abîme des ténèbres ou bien encore le faire neutre (il fera que ce qu’il voudra), il pourra être chaleureux ou bien réservé, il pourra avoir des fonctions importantes, être chef d’un groupe (ou guilde), avoir ses propres buts,ou au contraire être un ermite, tout cela ce sera à vous de voir, à vous de modeler votre personnage, faisant ainsi fructifier votre imagination.

II) L’univers de LA GUERRE DES ROYAUMES

II.1 – Le scénario

I) La genèse de Sylphide

II y a fort longtemps de cela, un nouveau monde fut découvert, avec un seul continent connu, avec ses dangers, ses contrées, ainsi que son lot de surprises, ce monde était Sylphide.
Le monde exploré formait un continent avec 4 îles, en effet, faute de temps, et surtout de paix, le reste du monde ne fut pas exploré, les différentes communautés vivant là étant en proie à des conflits incessants et les mers remplis de dangers incalculables.
Le climat de ce continent était divers et varié allant de la sècheresse du désert au climat tempéré permettant une terre fertile avec de vastes forêts.
Je vais vous conter la saga de la colonisation de ce continent ainsi que l’histoire des peuples qui y vécurent.
Il fut colonisé par deux peuplades différentes, les Sylphiden qui avaient fuis leur monde d'origine, et les Sylphidam qui étaient en quête d'explorations. Les deux peuples étaient passé dans ce monde grâce à des portes astrales ; ils venaient de mondes différents mais avaient de nombreux points communs. Au fur et à mesure du temps, ils se découvrirent des origines et des centres d'intérêts proches les uns des autres; ils fondèrent donc une ville qu'ils nommèrent Egaliota.

Il y avait dans la communauté de cette citée, deux personnages qui se nommaient John et Willliam. John était originaire du peuple des Sylphiden, tandis que William descendait du peuple Sylphidam et étaient tous deux chefs reconnus et respectés dans l'assemblée de la ville. Avant toutes choses, il faut savoir que même s'ils avaient fondé une ville commune, les deux peuples n'étaient pas d'accord sur une question qui allait ensuite entraîner bien des désastres. En effet, les gens de Sylphidam était pour qu'aucune loi n'existe, que, comme c'était un nouveau continent, tous les modes de vies puissent voir le jour sans restriction, que ce soit voleurs, bandits, marchants, mage noir ou mage blanc, peu importe, toutes choses devaient exister sans restriction dans un monde parfait, que l'organisation se ferait d'elle même par l'intervention de divers groupes qui se formeraient, que la liberté totale devait être le mot d'ordre. Les Sylphidens, eux, qui provenaient et avaient fuit un monde corrompu, prônaient l'ordre et la discipline, garants selon eux d'une stabilité et d'une continuité dans l'avenir, par l'intermédiaire de lois et valeurs morales. Au fil des années donc, au fur et a mesure de la construction d'Egaliota et de sa communauté, des concessions furent faites de part et d'autres. Mais cela allait changer avec John et William car ce dernier voulait un retour absolu a l'éthique première des Sylphidam ne voulant plus suivre « ces règles dépassées et stupides » selon lui.

Alors un débat féroce s'engagea, qui se termina par la guerre civile entre les Sylphidens et les Sylphidams ; William brandissant à la tête de son armée, sa fameuse épée en Myrthrail légendaire nommée « Pourfendeuse de montagne » ; tandis que John lui, se trouvait à la tête de ses partisans, avec son arc légendaire « Vent Perçant » ainsi que ses fameuses flèches d'or qui ne pouvaient manquer leurs cibles. La guerre dura longtemps, une rue de la ville changeant par exemple trois fois de camp consécutivement tant la lutte était acharnée.
John s'efforçait de sauvegarder ses compagnons et utilisait la magie blanche, magie protectrice par excellence.
William, lui, les envoyait au massacre, « pour la juste cause ». Il fut habité de plus en plus par une rage meurtrière, basculant petit à petit dans la folie, voulant toujours plus de sang, voulant en fait triompher des ses ennemis et devenir le seul, l’unique homme à la tête des deux communautés, utilisant pour cela les pouvoirs sombres de la magie noire, « tous les moyens étant permis pour triompher ».
Cependant le nombre de forces de part et d'autre diminuaient, et ce furent au tour de John et William de se battre, chacun voulant « en finir au plus vite ». William tout en force et en brutalité, John tout au contraire en esquive et en souplesse. Leur affrontement dura un jour et une nuit, chacun étant de force égale, je ne raconterais pas la lutte tant il faudrait de pages pour vous la narrer. Cependant, il fallut bien qu'elle se finisse, voici sa conclusion : William réussit a esquiver une flèche de peu et le temps que John en encoche une deuxième, fonça sur lui et planta son épée en pleine poitrine ; seulement John avait réussi a bander son arc et avec ses dernières forces, décocha une flèche qui alla se ficher dans le cœur de William.
Avant que celui ci se mette a expirer il prononça cette phrase finale et énigmatique : « un jour je reviendrai » tandis que John lui répondit : « compte sur moi... » et ils moururent tous les deux.
Des siècles passèrent, John et William furent enterrés dans des endroits secrets, on ne vit plus jamais ni l'épée ni l'arc et de nombreuses questions restèrent sans réponses : quelles forces avaient aidées John et William dont les pouvoirs dépassaient l'entendement ? Que signifiaient ces dernières paroles énigmatiques ? Et.. .quel serait l'avenir de Sylphide...

II) L’après guerre civile

Mais l'histoire ne fut pas terminé. John et William entrèrent dans la légende, John fut appelé le Sylphiden et William le Sylphidam. Les deux groupes s'étaient éparpillés, Sylphide fut repeuplé et exploré, de nouvelles villes firent leurs apparitions : - Cetina au nord de Sylphide, dans un climat de glace et de froid - Metialos, situé à l’est, entouré d’une forêt verdoyante - Deribar au sud, ville au climat aride et sec, subissant l’influence néfaste du temple de Sylphidam - Yeasa situé à l’ouest en pleine zone désertique. Egaliota fut reconstruite. Située au centre de la croisée des chemins, elle était la capitale de Sylphide, elle était la plus grande et la plus florissante des villes grâce à son économie prospère. Ainsi, un monde renaissait de ses cendres, mais les rivalités n’étaient pas enterrées pour autant, bien au contraire…En effet, diverses factions s’étaient emparés des différentes villes, exerçant leurs lois dans ces dernières, avec une justice arbitraire et une insécurité certaine, ambitionnant des buts plus ou moins clairs, voulant contrôler les autres villes et finalement le monde connu… Deux temples furent créés à la mémoire du Sylphidam et du Sylphiden : le temple de Sylphiden fut bâti au nord ouest, faisant bénéficier à la région de sa présence bénéfique, rendant la terre fertile et la région prospère, tandis que le temple du Sylphidam fut bâti dans le sud est, rendant la terre aride et sèche. Dans chacun de ses temples fut gardés des reliques des deux personnages. Mais un jour, des marchants découvrirent une épée faite d'un métal rare. Nul n'entendit plus parler d'eux, sauf que l'épée fut retrouvée dans le temple de Sylphidam, entourée de runes et d'un mystérieux pentacle. L'on vit alors des créatures venus de nulle part envahir Sylphide, des morts revenir à la vie et d'autres fléaux apparaître. Un homme encapuchonné se rendit a la place d'Egaliota, durant une foire, brandit une épée semblable à celle du temple, incanta dans une langue lugubre et fit apparaître un éclair provenant des nuages noirs qui s'amoncelaient au dessus de Sylphide et qui foudroya et détruisit la mairie d'Egaliota. Il s'exclama alors, avec un voie sépulcrale : «je vous l'avait dit, je suis revenu, ce monde tombera sous ma coupe » ; à ce moment là, dans un arc-en-ciel qui transperça le voile des sombres nébuleux, un autre homme, vêtu d'une armure resplendissante et d'un arc somptueux se matérialisa devant l'homme a l'épée et lui dit « sur ton chemin tu me trouvera », tendit sa corde, une flèche encochée et tira dans la gorge de l'homme encapuchonné qui disparut dans une faille de la terre qui s’ouvrit puis qui se referma aussitôt, non sans avoir au préalable lancé son arme qui, dans un halo noir, retourna dans le temple de Sylphidam. L’épée fut de nouveau à la même place dans le temple, entouré par le pentacle mais sans les runes. L'homme armé d'un arc dit alors ceci : « peuple de sylphide ! ! ! méfiez vous ! ! l'heure de choisir votre destin approche ! ! » ce sur quoi il disparut lui aussi dans un arc en ciel, son arc transportée dans un éclair dans le temple de Sylphiden, luisant toujours à l’heure actuelle, pulsant d’une lumière dorée. Certains se dirent alors que c'étaient Sylphidam et Sylphiden, d'autres ne croyèrent pas à cette histoire. Quoiqu'il en soit, la majorité des monstres et de fléaux disparurent, bien que certains subsistèrent, tandis que d'autres attendent dans l'ombre un ordre de leurs maîtres, quels qu'ils soient....

III) Les autres lieux de Sylphides

Après la guerre civile, deux lieux apparurent : une foret dense que l’on appela la Foret Garnama au sud ouest et un grand lac avec une petite île au milieu que l’on appela Silfotane au nord est.

III.1) l’histoire de la foret de Garnama

Lors de la guerre civile, des pouvoirs magiques furent lancés, des invocations effectués. Mais les résidus magiques furent assemblés en un lieu de pouvoir, la Forêt Garnama. La forêt de Garnama est étrange et mystérieuse, en effet, elle a une âme ou plutôt devrais je dire deux âmes, une bonne et une mauvaise découlant des forces ésotériques qui eurent lieu durant la guerre. Ainsi il y a la zone verte et la zone sombre. Il faut savoir que la forêt est vaste, que plusieurs personnes s’y sont perdus, qu’aucun recensement et cartographie de la forêt ne put y avoir lieu….en effet, d’étranges phénomènes ont lieu chaque instant dans cette jungle verte. Une légende raconte qu’un jour la foret s’étendra, dominant tout sylphide, mais qui peux dire si ce sera une réalité ou juste un légende ? De nombreuses créatures peuplent cette forêt, certaines dangereuses, d’autres amicales mais personne ne sait avec exactitude ce qui s’y cache. De nombreux aventuriers sont partis explorer cette contrée, cherchant gloire et fortune. Peu en sont revenus. Selon des dires, il y aurait une arme et une armure datant de la guerre Civile. De rares témoins affirment les avoirs aperçus. Mythe ou réalité ? Certains les recherchent encore, sans succès. D’autres dires affirment que la foret est une porte vers d’autres mondes. Cela est un mystère de plus.

III.2) l’histoire de Silfotane

Chronique de Vishtansiana, mage guerrière de l’ordre Yinyan, ordre ancien et occulte de l’Equilibre
« Las, que je suis las de cette guerre entre John et William. Il n’y aura d’issu que le chaos. Mais notre devoir est sacré. Je ne puis m’y dérober. Je ne puis m’en échapper, a moins que….Mais non, moi et mon ordre avons une tâche a accomplir, oeuvrant dans l’ombre, à la fois pour William et pour John, discrètement mais sûrement. L’équilibre des forces doit être préservé. A tout prix. Seulement William a déjà des doutes , plusieurs de mes sœurs ont mystérieusement disparus alors qu’elles se battaient dans son camp. Qu’adviendra t il de nous ? Quelle folie s’est donc emparée de ces habitants ? Je viens d’avoir une communication télépathique avec la Mère Supérieur confirmant mes craintes. Nous ne sommes plus qu’une poignée. Difficile à capter, cette communication, les précautions que nous prenons pour nos contacts étant si draconiennes. Je pense être la seule a avoir reçu le message mais…qui sait ?…..Nos secrets, notre savoir et notre vocation doivent êtres préservés….pour la relève…dans le futur….sinon nos efforts auront été vains… » Fin de la chronique qui fut retrouvé quelque part dans Sylphide.
A la fin de la guerre un lieu mystérieux…mal défini, perçu par peu de monde…juste un lac et une île ainsi qu’une grotte…enfin c’est ce que la majorité affirme avoir vu. Tantôt miraculeux pour les uns grâce à l’eau du lac, tantôt dangereux pour les autres…..on la nomme Silfotane….
--------

Scénario réalisé par El_Dindonnier, reformé par kliorgogan. (protection copyright.

II.2 - Le temps

Le déroulement de La guerre des Royaumes a lieu dans une époque qui rappellerai le Moyen-Âge. L’unité de temps est la même que dans la vie réelle, c'est-à-dire qu’une journée dans la Guerre des Royaumes sera égal à une journée ici-bas, en France. Les intempéries seront aussi au goût du jour, variants entre soleil, pluie, neige, pluie de monstres…ha non là ce ne sera pas possible…
II.3 – Les lieux

Le monde de sylphide est pour l’instant constitué d’un large continent bordé de 4 îles choisies pour leur possibilité défensive où sont installé 4 villes (une dans chaque île). Voici les 4 villes avec une brève description :

CETINA (dans l’île du nord) Cétina est la ville magique, cette ville possède principalement une école et une tour gigantesque de magie. Cette ville est dans la neige et le froid.

YEASA (dans l’île de l’est) : Yeasa est une ville dans le désert, elle est entourée de grottes et n’à aucun rempart. On y trouve deux entrées, une dans les cavernes et une principale dans le désert. Cette ville désertique n’a pas de sol propre, qui reste principalement du sable

DERIBAR (dans l’île du sud) : Déribar est protégé grâce à de grands remparts et dispose de 3 entrées, une au nord, a l’est et a l’ouest. Cette ville est très proche de monstres redoutables. Déribar est en plein dans les terre brûlées mais dispose d’un sol granitique

METIALOS ( dans l’île de l’ouest) : Métialos ressemble plus a un village qu’une ville, elle est protégée par de simple rempart de bois. Au milieu, la nature n’a pas été défrichée et se trouvent beaucoup d’arbre, buissons, et autre verdure… Métialos a beaucoup de petits bâtiments et mais pas de grands tels que des hôtels.

Au milieu du continent connu se trouve la ville d’Egaliota, capitale de Sylphide. Voici sa description :
EGALIOTA : Egaliota est le centre du monde de Sylphide. Les principaux événements seront dans cette ville tel que des confrontations entre les deux grandes religions du jeu ou même l’apparitions des dieux etc… Cette ville ressemble plus à un château avec ses grandes murailles. Au milieu de la ville se trouve la tour, symbole de la ville

D’autres lieux, aussi dangereux les uns que les autres, existent dans le monde de Sylphide :

LE TEMPLE DE SYLPHIDEN : Le Temple de Sylphiden est est dédié à Sylphiden, héro de la Guerre Civile d’antan. C’est un haut lieu de pèlerinage ou chacun peux exprimer sa foi. Il existe des recoins interdits aux non-initiés, c’est avec péril que les profanes y accèdent De par son emplacement, la région bénéficie d’un climat propice et bienfaisant.

LE TEMPLE DE SYLPHIDAM : Le Temple de Sylphidam est dangeureux, seuls ceux ayant une âme pervertis peuvent espérer y entrer et en ressortir. Tout ce qui a attrait au Sylfidan est crains par la population. Aux alentours, l’air est vicié, c’est désertique et aride. Cette perversion s’étend jusqu’à l’île de Deribar et Yeasa

LA FORET GARNAMA : La Forêt Garnama est immense et enchantée. De nombreux dangers y demeurent. Les aventuriers qui s’y aventurent le font a leurs risques et périls

LE LAC SILFOTANE : Le lac silfotane a une île qui contient une grotte. Cette grotte n’a jamais été exploré, nul ne sait pourquoi. La encore, un mystère plane sur ce lieu.

II.4 - la communauté de Sylphide


Les populations sont regroupées dans les villes selon leur affinitées. A Cétina se trouvent les magiciens, à Yeasa, des hommes aimant vivre dans les cavernes, à Deribar les hommes aimant les combats influencé par le temple de Sylphidam faisant ressortir leur nature belliqueuse, à Metialos les hommes aimant et respectant la nature. Chaque ville est gouverné par un maire et le groupe qui le soutienne. Concernant la politique, ce seront aux joueurs de la faire. Il faut juste savoir qu’Egaliota est considéré comme la capitale. Qui la contrôle, détient une ascendance sur les autres, une importance non négligeable ; les autres villes ne peuvent pas être détruites, des sorts utilisé par les Fondateurs des villes en empêchant toute destruction, hormis Egaliota qui était trop grand pour lancer un tel sort, et étant toujours en proie à de grands troubles (conflits de toutes sortes).

II.5 - Les métiers et activités dans le monde de Sylphide

Les métiers sont en relation avec les villes où ils s’exercent. Les cétiniens ont des métiers réservés au domaine de la magie, les yéasien, grace aux métaux contenu dans les grottes qu’ils extraient fabriquent les armures, les deribariens, grâce à leur science du combat, fabriquent les armes et sont forgerons, les métialiens, proches de la nature et raffinés, fabriquent les vêtements et tout ce qui est constitué de tissu. A Egaliota, on trouvera des ,magasins pour les fournitures usuelles et les cadeaux, ainsi que les articles de luxe. Les quotats et les prix seront à la discrétions des artisants. Seuls seront fixés le prix fournisseur (sortie d’article après sa fabrication) Chaque commerçant aura son propre magasin. A terme, des relations commerciales complexes auront lieux, les équipements disponibles n’étant pas dans la même ville, et …chaque villes étant en compétitions !!!! Ce sera à vous, joueurs de régler les tensions, conflits et relations entres les uns et les autres !!
II.6 - les religions
Les principaux êtres que l’on prie sont Sylphiden et Sylphidam pour diverses raisons, Sylphiden incarnant « le bien » et Sylphydam le « mal ».

III) conclusion

Comme vous le voyez, de nombreuses possibilités sont disponibles, dont certaines que vous découvrirez en cours de jeu, un scénario palpitant, un univers excitant, une équipe sympathique et un jeu en constante évolution. Toute ces composantes font que vous adorerez ce jeu où vraiment « on s’éclate ».

Quelque screenshot :







Siteweb: http://lgdr.fr/

Recrutement :
-Modérateurs
-Event-Makers
-Scripteurs
-Programmeur VB6
-Mappeur
-Graphiste
Envoyer moi vos candidature a admin@lgdr.fr

Ce projet est en construction depuis le 25 juin 2005 et est protégé par la lois contre toute copie grace a un copyright.

ZeTzu
Le moteur graphique elysium diamond a été entièrement repris de A a Z au design et au codage.

23 Mai 2007 14:19:23

Présentation

I) LA GUERRE DES ROYAUMES, CHAPITRE 1 : GUERRE DES VILLES, un jeu MMORPG

Ce jeu est un jeu de la famille des MMORPG (Massively Multiplayer Online RolePlaying Game ce qui veux dire « jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs »). Cela signifie que vous évoluez dans un univers autre que celui dans la vie réel que l’unité de temps, de lieu et de monde n’est pas le même que dans la vrai vie. Cet univers est persistant, il est appelé Sylphide dans ce jeu. Ceci signifie que même lorsque vous n’êtes pas connecté à celui-ci, il « tourne » quand même car d’autres joueurs le font évoluer en permanence même lorsque vous n’êtes pas la. Pourquoi persistant ? parce qu’il continue d’être là qouique vous fassiez, toujours en pleine évolution. Donc dans ce jeu, tout sera très différent, quoique de nombreux points communs avec la vie réel existent. Vous devrez donc incarner, c'est-à-dire « insuffler » de la vie à un personnage que vous choisirez. Ainsi donc il faut lui inventer une vie propre, un caractère inhérent à ce personnage, le faire évoluer, lui donner des sentiments et lui faire faire des actions, tout cela dans un cadre définit qui sera l’univers de « La Guerre Des Royaumes » que nous détaillerons plus loin. Vous pourrez interagir avec d’autres joueurs qui, eux aussi, auront créé leur personnage. Vous pourrez donc utiliser votre imagination au maximum, faire évoluer cet univers, donner de l’importance à votre personnage, le faire passer du coté de la lumière ou de l’abîme des ténèbres ou bien encore le faire neutre (il fera que ce qu’il voudra), il pourra être chaleureux ou bien réservé, il pourra avoir des fonctions importantes, être chef d’un groupe (ou guilde), avoir ses propres buts,ou au contraire être un ermite, tout cela ce sera à vous de voir, à vous de modeler votre personnage, faisant ainsi fructifier votre imagination.

II) L’univers de LA GUERRE DES ROYAUMES

II.1 – Le scénario

I) La genèse de Sylphide

II y a fort longtemps de cela, un nouveau monde fut découvert, avec un seul continent connu, avec ses dangers, ses contrées, ainsi que son lot de surprises, ce monde était Sylphide.
Le monde exploré formait un continent avec 4 îles, en effet, faute de temps, et surtout de paix, le reste du monde ne fut pas exploré, les différentes communautés vivant là étant en proie à des conflits incessants et les mers remplis de dangers incalculables.
Le climat de ce continent était divers et varié allant de la sècheresse du désert au climat tempéré permettant une terre fertile avec de vastes forêts.
Je vais vous conter la saga de la colonisation de ce continent ainsi que l’histoire des peuples qui y vécurent.
Il fut colonisé par deux peuplades différentes, les Sylphiden qui avaient fuis leur monde d'origine, et les Sylphidam qui étaient en quête d'explorations. Les deux peuples étaient passé dans ce monde grâce à des portes astrales ; ils venaient de mondes différents mais avaient de nombreux points communs. Au fur et à mesure du temps, ils se découvrirent des origines et des centres d'intérêts proches les uns des autres; ils fondèrent donc une ville qu'ils nommèrent Egaliota.

Il y avait dans la communauté de cette citée, deux personnages qui se nommaient John et Willliam. John était originaire du peuple des Sylphiden, tandis que William descendait du peuple Sylphidam et étaient tous deux chefs reconnus et respectés dans l'assemblée de la ville. Avant toutes choses, il faut savoir que même s'ils avaient fondé une ville commune, les deux peuples n'étaient pas d'accord sur une question qui allait ensuite entraîner bien des désastres. En effet, les gens de Sylphidam était pour qu'aucune loi n'existe, que, comme c'était un nouveau continent, tous les modes de vies puissent voir le jour sans restriction, que ce soit voleurs, bandits, marchants, mage noir ou mage blanc, peu importe, toutes choses devaient exister sans restriction dans un monde parfait, que l'organisation se ferait d'elle même par l'intervention de divers groupes qui se formeraient, que la liberté totale devait être le mot d'ordre. Les Sylphidens, eux, qui provenaient et avaient fuit un monde corrompu, prônaient l'ordre et la discipline, garants selon eux d'une stabilité et d'une continuité dans l'avenir, par l'intermédiaire de lois et valeurs morales. Au fil des années donc, au fur et a mesure de la construction d'Egaliota et de sa communauté, des concessions furent faites de part et d'autres. Mais cela allait changer avec John et William car ce dernier voulait un retour absolu a l'éthique première des Sylphidam ne voulant plus suivre « ces règles dépassées et stupides » selon lui.

Alors un débat féroce s'engagea, qui se termina par la guerre civile entre les Sylphidens et les Sylphidams ; William brandissant à la tête de son armée, sa fameuse épée en Myrthrail légendaire nommée « Pourfendeuse de montagne » ; tandis que John lui, se trouvait à la tête de ses partisans, avec son arc légendaire « Vent Perçant » ainsi que ses fameuses flèches d'or qui ne pouvaient manquer leurs cibles. La guerre dura longtemps, une rue de la ville changeant par exemple trois fois de camp consécutivement tant la lutte était acharnée.
John s'efforçait de sauvegarder ses compagnons et utilisait la magie blanche, magie protectrice par excellence.
William, lui, les envoyait au massacre, « pour la juste cause ». Il fut habité de plus en plus par une rage meurtrière, basculant petit à petit dans la folie, voulant toujours plus de sang, voulant en fait triompher des ses ennemis et devenir le seul, l’unique homme à la tête des deux communautés, utilisant pour cela les pouvoirs sombres de la magie noire, « tous les moyens étant permis pour triompher ».
Cependant le nombre de forces de part et d'autre diminuaient, et ce furent au tour de John et William de se battre, chacun voulant « en finir au plus vite ». William tout en force et en brutalité, John tout au contraire en esquive et en souplesse. Leur affrontement dura un jour et une nuit, chacun étant de force égale, je ne raconterais pas la lutte tant il faudrait de pages pour vous la narrer. Cependant, il fallut bien qu'elle se finisse, voici sa conclusion : William réussit a esquiver une flèche de peu et le temps que John en encoche une deuxième, fonça sur lui et planta son épée en pleine poitrine ; seulement John avait réussi a bander son arc et avec ses dernières forces, décocha une flèche qui alla se ficher dans le cœur de William.
Avant que celui ci se mette a expirer il prononça cette phrase finale et énigmatique : « un jour je reviendrai » tandis que John lui répondit : « compte sur moi... » et ils moururent tous les deux.
Des siècles passèrent, John et William furent enterrés dans des endroits secrets, on ne vit plus jamais ni l'épée ni l'arc et de nombreuses questions restèrent sans réponses : quelles forces avaient aidées John et William dont les pouvoirs dépassaient l'entendement ? Que signifiaient ces dernières paroles énigmatiques ? Et.. .quel serait l'avenir de Sylphide...

II) L’après guerre civile

Mais l'histoire ne fut pas terminé. John et William entrèrent dans la légende, John fut appelé le Sylphiden et William le Sylphidam. Les deux groupes s'étaient éparpillés, Sylphide fut repeuplé et exploré, de nouvelles villes firent leurs apparitions : - Cetina au nord de Sylphide, dans un climat de glace et de froid - Metialos, situé à l’est, entouré d’une forêt verdoyante - Deribar au sud, ville au climat aride et sec, subissant l’influence néfaste du temple de Sylphidam - Yeasa situé à l’ouest en pleine zone désertique. Egaliota fut reconstruite. Située au centre de la croisée des chemins, elle était la capitale de Sylphide, elle était la plus grande et la plus florissante des villes grâce à son économie prospère. Ainsi, un monde renaissait de ses cendres, mais les rivalités n’étaient pas enterrées pour autant, bien au contraire…En effet, diverses factions s’étaient emparés des différentes villes, exerçant leurs lois dans ces dernières, avec une justice arbitraire et une insécurité certaine, ambitionnant des buts plus ou moins clairs, voulant contrôler les autres villes et finalement le monde connu… Deux temples furent créés à la mémoire du Sylphidam et du Sylphiden : le temple de Sylphiden fut bâti au nord ouest, faisant bénéficier à la région de sa présence bénéfique, rendant la terre fertile et la région prospère, tandis que le temple du Sylphidam fut bâti dans le sud est, rendant la terre aride et sèche. Dans chacun de ses temples fut gardés des reliques des deux personnages. Mais un jour, des marchants découvrirent une épée faite d'un métal rare. Nul n'entendit plus parler d'eux, sauf que l'épée fut retrouvée dans le temple de Sylphidam, entourée de runes et d'un mystérieux pentacle. L'on vit alors des créatures venus de nulle part envahir Sylphide, des morts revenir à la vie et d'autres fléaux apparaître. Un homme encapuchonné se rendit a la place d'Egaliota, durant une foire, brandit une épée semblable à celle du temple, incanta dans une langue lugubre et fit apparaître un éclair provenant des nuages noirs qui s'amoncelaient au dessus de Sylphide et qui foudroya et détruisit la mairie d'Egaliota. Il s'exclama alors, avec un voie sépulcrale : «je vous l'avait dit, je suis revenu, ce monde tombera sous ma coupe » ; à ce moment là, dans un arc-en-ciel qui transperça le voile des sombres nébuleux, un autre homme, vêtu d'une armure resplendissante et d'un arc somptueux se matérialisa devant l'homme a l'épée et lui dit « sur ton chemin tu me trouvera », tendit sa corde, une flèche encochée et tira dans la gorge de l'homme encapuchonné qui disparut dans une faille de la terre qui s’ouvrit puis qui se referma aussitôt, non sans avoir au préalable lancé son arme qui, dans un halo noir, retourna dans le temple de Sylphidam. L’épée fut de nouveau à la même place dans le temple, entouré par le pentacle mais sans les runes. L'homme armé d'un arc dit alors ceci : « peuple de sylphide ! ! ! méfiez vous ! ! l'heure de choisir votre destin approche ! ! » ce sur quoi il disparut lui aussi dans un arc en ciel, son arc transportée dans un éclair dans le temple de Sylphiden, luisant toujours à l’heure actuelle, pulsant d’une lumière dorée. Certains se dirent alors que c'étaient Sylphidam et Sylphiden, d'autres ne croyèrent pas à cette histoire. Quoiqu'il en soit, la majorité des monstres et de fléaux disparurent, bien que certains subsistèrent, tandis que d'autres attendent dans l'ombre un ordre de leurs maîtres, quels qu'ils soient....

III) Les autres lieux de Sylphides

Après la guerre civile, deux lieux apparurent : une foret dense que l’on appela la Foret Garnama au sud ouest et un grand lac avec une petite île au milieu que l’on appela Silfotane au nord est.

III.1) l’histoire de la foret de Garnama

Lors de la guerre civile, des pouvoirs magiques furent lancés, des invocations effectués. Mais les résidus magiques furent assemblés en un lieu de pouvoir, la Forêt Garnama. La forêt de Garnama est étrange et mystérieuse, en effet, elle a une âme ou plutôt devrais je dire deux âmes, une bonne et une mauvaise découlant des forces ésotériques qui eurent lieu durant la guerre. Ainsi il y a la zone verte et la zone sombre. Il faut savoir que la forêt est vaste, que plusieurs personnes s’y sont perdus, qu’aucun recensement et cartographie de la forêt ne put y avoir lieu….en effet, d’étranges phénomènes ont lieu chaque instant dans cette jungle verte. Une légende raconte qu’un jour la foret s’étendra, dominant tout sylphide, mais qui peux dire si ce sera une réalité ou juste un légende ? De nombreuses créatures peuplent cette forêt, certaines dangereuses, d’autres amicales mais personne ne sait avec exactitude ce qui s’y cache. De nombreux aventuriers sont partis explorer cette contrée, cherchant gloire et fortune. Peu en sont revenus. Selon des dires, il y aurait une arme et une armure datant de la guerre Civile. De rares témoins affirment les avoirs aperçus. Mythe ou réalité ? Certains les recherchent encore, sans succès. D’autres dires affirment que la foret est une porte vers d’autres mondes. Cela est un mystère de plus.

III.2) l’histoire de Silfotane

Chronique de Vishtansiana, mage guerrière de l’ordre Yinyan, ordre ancien et occulte de l’Equilibre
« Las, que je suis las de cette guerre entre John et William. Il n’y aura d’issu que le chaos. Mais notre devoir est sacré. Je ne puis m’y dérober. Je ne puis m’en échapper, a moins que….Mais non, moi et mon ordre avons une tâche a accomplir, oeuvrant dans l’ombre, à la fois pour William et pour John, discrètement mais sûrement. L’équilibre des forces doit être préservé. A tout prix. Seulement William a déjà des doutes , plusieurs de mes sœurs ont mystérieusement disparus alors qu’elles se battaient dans son camp. Qu’adviendra t il de nous ? Quelle folie s’est donc emparée de ces habitants ? Je viens d’avoir une communication télépathique avec la Mère Supérieur confirmant mes craintes. Nous ne sommes plus qu’une poignée. Difficile à capter, cette communication, les précautions que nous prenons pour nos contacts étant si draconiennes. Je pense être la seule a avoir reçu le message mais…qui sait ?…..Nos secrets, notre savoir et notre vocation doivent êtres préservés….pour la relève…dans le futur….sinon nos efforts auront été vains… » Fin de la chronique qui fut retrouvé quelque part dans Sylphide.
A la fin de la guerre un lieu mystérieux…mal défini, perçu par peu de monde…juste un lac et une île ainsi qu’une grotte…enfin c’est ce que la majorité affirme avoir vu. Tantôt miraculeux pour les uns grâce à l’eau du lac, tantôt dangereux pour les autres…..on la nomme Silfotane….
--------

Scénario réalisé par El_Dindonnier, reformé par kliorgogan. (protection copyright.

II.2 - Le temps

Le déroulement de La guerre des Royaumes a lieu dans une époque qui rappellerai le Moyen-Âge. L’unité de temps est la même que dans la vie réelle, c'est-à-dire qu’une journée dans la Guerre des Royaumes sera égal à une journée ici-bas, en France. Les intempéries seront aussi au goût du jour, variants entre soleil, pluie, neige, pluie de monstres…ha non là ce ne sera pas possible…
II.3 – Les lieux

Le monde de sylphide est pour l’instant constitué d’un large continent bordé de 4 îles choisies pour leur possibilité défensive où sont installé 4 villes (une dans chaque île). Voici les 4 villes avec une brève description :

CETINA (dans l’île du nord) Cétina est la ville magique, cette ville possède principalement une école et une tour gigantesque de magie. Cette ville est dans la neige et le froid.

YEASA (dans l’île de l’est) : Yeasa est une ville dans le désert, elle est entourée de grottes et n’à aucun rempart. On y trouve deux entrées, une dans les cavernes et une principale dans le désert. Cette ville désertique n’a pas de sol propre, qui reste principalement du sable

DERIBAR (dans l’île du sud) : Déribar est protégé grâce à de grands remparts et dispose de 3 entrées, une au nord, a l’est et a l’ouest. Cette ville est très proche de monstres redoutables. Déribar est en plein dans les terre brûlées mais dispose d’un sol granitique

METIALOS ( dans l’île de l’ouest) : Métialos ressemble plus a un village qu’une ville, elle est protégée par de simple rempart de bois. Au milieu, la nature n’a pas été défrichée et se trouvent beaucoup d’arbre, buissons, et autre verdure… Métialos a beaucoup de petits bâtiments et mais pas de grands tels que des hôtels.

Au milieu du continent connu se trouve la ville d’Egaliota, capitale de Sylphide. Voici sa description :
EGALIOTA : Egaliota est le centre du monde de Sylphide. Les principaux événements seront dans cette ville tel que des confrontations entre les deux grandes religions du jeu ou même l’apparitions des dieux etc… Cette ville ressemble plus à un château avec ses grandes murailles. Au milieu de la ville se trouve la tour, symbole de la ville

D’autres lieux, aussi dangereux les uns que les autres, existent dans le monde de Sylphide :

LE TEMPLE DE SYLPHIDEN : Le Temple de Sylphiden est est dédié à Sylphiden, héro de la Guerre Civile d’antan. C’est un haut lieu de pèlerinage ou chacun peux exprimer sa foi. Il existe des recoins interdits aux non-initiés, c’est avec péril que les profanes y accèdent De par son emplacement, la région bénéficie d’un climat propice et bienfaisant.

LE TEMPLE DE SYLPHIDAM : Le Temple de Sylphidam est dangeureux, seuls ceux ayant une âme pervertis peuvent espérer y entrer et en ressortir. Tout ce qui a attrait au Sylfidan est crains par la population. Aux alentours, l’air est vicié, c’est désertique et aride. Cette perversion s’étend jusqu’à l’île de Deribar et Yeasa

LA FORET GARNAMA : La Forêt Garnama est immense et enchantée. De nombreux dangers y demeurent. Les aventuriers qui s’y aventurent le font a leurs risques et périls

LE LAC SILFOTANE : Le lac silfotane a une île qui contient une grotte. Cette grotte n’a jamais été exploré, nul ne sait pourquoi. La encore, un mystère plane sur ce lieu.

II.4 - la communauté de Sylphide


Les populations sont regroupées dans les villes selon leur affinitées. A Cétina se trouvent les magiciens, à Yeasa, des hommes aimant vivre dans les cavernes, à Deribar les hommes aimant les combats influencé par le temple de Sylphidam faisant ressortir leur nature belliqueuse, à Metialos les hommes aimant et respectant la nature. Chaque ville est gouverné par un maire et le groupe qui le soutienne. Concernant la politique, ce seront aux joueurs de la faire. Il faut juste savoir qu’Egaliota est considéré comme la capitale. Qui la contrôle, détient une ascendance sur les autres, une importance non négligeable ; les autres villes ne peuvent pas être détruites, des sorts utilisé par les Fondateurs des villes en empêchant toute destruction, hormis Egaliota qui était trop grand pour lancer un tel sort, et étant toujours en proie à de grands troubles (conflits de toutes sortes).

II.5 - Les métiers et activités dans le monde de Sylphide

Les métiers sont en relation avec les villes où ils s’exercent. Les cétiniens ont des métiers réservés au domaine de la magie, les yéasien, grace aux métaux contenu dans les grottes qu’ils extraient fabriquent les armures, les deribariens, grâce à leur science du combat, fabriquent les armes et sont forgerons, les métialiens, proches de la nature et raffinés, fabriquent les vêtements et tout ce qui est constitué de tissu. A Egaliota, on trouvera des ,magasins pour les fournitures usuelles et les cadeaux, ainsi que les articles de luxe. Les quotats et les prix seront à la discrétions des artisants. Seuls seront fixés le prix fournisseur (sortie d’article après sa fabrication) Chaque commerçant aura son propre magasin. A terme, des relations commerciales complexes auront lieux, les équipements disponibles n’étant pas dans la même ville, et …chaque villes étant en compétitions !!!! Ce sera à vous, joueurs de régler les tensions, conflits et relations entres les uns et les autres !!
II.6 - les religions
Les principaux êtres que l’on prie sont Sylphiden et Sylphidam pour diverses raisons, Sylphiden incarnant « le bien » et Sylphydam le « mal ».

III) conclusion

Comme vous le voyez, de nombreuses possibilités sont disponibles, dont certaines que vous découvrirez en cours de jeu, un scénario palpitant, un univers excitant, une équipe sympathique et un jeu en constante évolution. Toute ces composantes font que vous adorerez ce jeu où vraiment « on s’éclate ».

Quelque screenshot :






Siteweb: http://lgdr.fr/

Recrutement :
-Modérateurs
-Event-Makers
-Scripteurs
-Programmeur VB6
-Mappeur
-Graphiste
Envoyer moi vos candidature a admin@lgdr.fr

Ce projet est en construction depuis le 25 juin 2005 et est protégé par la lois contre toute copie grace a un copyright.

ZeTzu
Le moteur graphique elysium diamond a été entièrement repris de A a Z au design et au codage.
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS