Se connecter / S'enregistrer
Votre question

Bridge ou reflex : votre choix

Tags :
  • Reflex
Dernière réponse : dans Photo et vidéo
20 Mars 2007 15:59:03

Suite à la publication de notre focus sur les bridge et reflex, vos avis et vos question sont ici les bienvenus !

Autres pages sur : bridge reflex choix

20 Mars 2007 22:47:27

Moi je pense que le bridge commence à trouver ses limites quand on voit que les reflex viennent allègrement piller la clientèle avec des prix de plus en plus proches. Certains reflex sont même moins chers que certains bridges.
Anonyme
22 Mars 2007 15:30:16

Ce qui me choque, c'est de lire des choses comme ça :

Citation :
la visée se fait directement depuis l’objectif par un jeu de miroir (d’où le nom reflex). On voit donc dans la visée de l’appareil l’image exacte que l’on cadre. Ainsi, pas de mauvaises surprises lors de la prise de vue, pas de décalage entre le sujet cadré et le rendu réel de la photo.


Je rêve ?!!!
Sur les bridges, c'est le même capteur qui assure la prévisualisation et la prise de vue. Du coup, à moins que le fabricant n'ait l'idée pour le moins saugrenue de cadrer délibérément seulement un morceau de l'image capturée, ce qui est affiché sur l'écran est exactement ce qui est capturé ; même le traitement de l'image (balance des blancs notamment) est représentatif de ce que l'on photographiera.

Au contraire, sur un reflex mono-objectif, la précision du cadrage dépend du cheminement optique à travers l'objectif, le miroir, le verre dépoli, le redresseur (pentaprisme ou pentamirroir) et l'oculaire ; chez la plupart des fabricants, on a économisé notamment sur la taille du système redresseur et on se retrouve avec une couverture plus ou moins inférieure à 100% (en général, environ 95 % de l'image capturée est visible dans l'oculaire), avec parfois un décalage dans un sens ou dans l'autre. Les viseurs couvrant 100 % de l'image capturée sont très rares (Canon 1D, Nikon D2, je crois que c'est tout).
En outre, on peut avoir de grosses surprises, selon les réglages de l'appareil, sur le rendu, notre œil s'adaptant à pas mal de choses (balance des blancs) et les viseurs ne permettant pas toujours d'apprécier finement l'image (profondeur de champ notamment).

Au jeu de l'adéquation visée/photo capturée, les bridges ont donc un gros avantage sur les reflex.
La remarque sur la différence de cadrage se comprendrait si l'on opposait reflex mono- et bi-objectif (espèce disparue), ou reflex et appareil télémétrique (Leica M8, Epson RD-1), ou même reflex et compact à viseur optique (Canon Powershot série G) ; mais ici, elle est rigoureusement fausse.
Contenus similaires
Anonyme
22 Mars 2007 15:57:59

Ce bref article écarte une divergence essentielle entre un reflex et un bridge : les poussières.
A l'heure actuelle, tous les reflexes sont concernés par l'apparition de poussières. Les différents systèmes antipoussières sont inéfficaces, pour preuve le récent test de Chasseur d'Images. Selon ce magazine sèrieux, avec l'antipoussières d'Olympus, on fait disparaître environ 15% des poussières, et avec tous les autres antipoussières, ceux de Sony, Pentax et Canon, moins de 10% des poussières disparaissent. Alors si l'on considère que pour avoir une image parfaitement propre avec un réflex on doit nettoyer régulièrement le capteur -malgré le danger, l'argent et le temps que ça représente- on comprend qu'il s'agit d'un argument à ne pas négliger.
Il me semble que le prochain réflex Sigma 14 prévoit de d'obturer la chambre du capteur pour la rendre parfaitement hermétique... Enfin une vraie solution ?!
Anonyme
22 Mars 2007 16:16:49

Bien que n'étant pas un "amateur éclairé", j'ai quand même opté pour la solution reflex (Canon 350D) pour deux raisons :
1. la rapidité de réaction. Après m'être fait prêté un bridge Canon I2S, pourtant bien noté sur ce point, j'ai constaté qu'il y avait un écart important entre le moment où l'on appuie sur le déclencheur et celui où la photo est prise. C'est très gênant pour les photos où le sujet bouge un peu (exemple: le sport ou les photos d'enfant)
2. La sensibilité. Les capteurs de reflex sont significativement plus grands que ceux des bridges ce qui permet d'atteindre des sensibilités élevées (800ISO et plus) sans trace de bruit. Même pour des photos de famille, ça permet de se passer de flash et donc d'avoir des photos plus naturelles.

Il est vrai que les poussières peuvent être gênantes mais pour l'instant, j'arrive à être suffisament soigneux au moment du changement d'objectif et je n'en ai pas. Je croise les doigts ...
Anonyme
22 Mars 2007 22:11:33

un autre interet du bridge est ce coté bloc note numeique qui permet aussi d'enregistrer des sequences vidéo, impossible avec un reflex.
Quant à la qualité du piqué, en plein jour, les resultats sont assez satisfaisants.
Pour les photos en faible eclairage, c'est une autre histoire...
Anonyme
23 Mars 2007 08:58:32

Bon article syntaxique, car la question du choix se pose même pour un amateur éclairé

J'ai commencé par un bridge (Pana FX20) puis , dès que possible, un reflex (EOS 20D) pour utiliser mes objectifs de l'argentique.

Problème du reflex : la poussière sur le capteur qui necessite des objectifs nettoyés et dépoussièrés avant changement...et ça ne suffit pas toujours. Mais avantage indéniable : les photos en faible luminosité sans aucun "bruit", même à 1600 ISO et négligeable à 3200 ISO, car le capteur est plus gros.

Mais les deux sont très utiles en voyage ou sortie, car la rapidité du bridge pour utiliser des focales longues ( télé de 400 sur le Pana) permet de shooter rapidement, et à taille égale de pixels on voit peu de différences. Et j'emporte presque toujours les deux lorsque je pense qu'il y aura des clichès interessants à prendre, car souvent une scène ou un éclairage à saisir doivent l'être rapidement, et un cadrage artistique ou interessant ( en utilisant par ex un premier plan pour mieux mettre en valeur le scène) demande une focale précise...et changer d'objectif est parfois pas facile; en outre avec le bridge on peut prendre facilement 3 ou 4 photos avec des focales différentes afin de voir après la meilleure. Inversement un reflex autorise la rapidité et, suivant l'objectif, le grand angle.

Mes conseils pour un premier choix :

- un bridge avec zoom 10 ou 12 et stabilisateur: budget, facilité, compacité et excellentes photos dans 90% des cas, en rajouttant un bon flash, on arrive à 95% des cas. idéal en voyage si on ne veut pas s'encombrer
- ou un reflex si on a déja des objectifs ou flash TTL, avec système anti poussière qui règle déja une partie des problèmes, et des précautions draconiennes lors des changements d'objectifs.

Anonyme
23 Mars 2007 09:02:59

Je trouve que la qualité d'un bridge se mesure beaucoup par l'étendue de son optique. Malheureusement certains bridges démarrent à seulement à 34mm ou 36mm. Pour faire des photos d'intérieur, c'est vraiment trop court. On se retrouve vite debout sur un tabouret dans le coin de la pièce.
A l'autre bout, la plupart des bridges dépassent 160mm, ce qui convient à beaucoup de photos conventionnelles.

Avec un reflex, on a toujours la liberté de trouver un objectif adapté à un certain type de photo. Avec un bridge, il faudra se contenter de ce qu'on a car les adaptateurs grand angles sont souvent peu satisfaisants.

Je suis parfois étonné du nombre de personnes qui investissent dans un reflex onéreux et qui l'utilisent uniquement en mode full automatique. C'est dommage car c'est là, à mon goût, le principal intérêt d'un reflex. Plus encore que le choix des objectifs.

Par rapport au prix, ci certains reflex coûtent moins cher qu'un bridge, il faut toujours relativiser par rapport aux optiques. Un reflex d'entrée de gamme coûtera plus cher avec les optiques équivalentes à un bridge.


Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS