Se connecter / S'enregistrer
Votre question

comment ça marche un algorythme ?

Tags :
  • Decimal
  • Programmation
Dernière réponse : dans Programmation
10 Février 2005 20:29:16

qu'est ce que c'est un algo? ca sert à quoi ? comment ca marche ?svp ne me répondez pas :google: tout est en charabias a+b = triangle isocèle +racine carré de l'hypoténuse ab.....lool

Autres pages sur : marche algorythme

10 Février 2005 20:31:54

ALGORITHME, subst. masc.
A. MATHÉMATIQUES
1. Anciennement
a) Système de numération décimale en chiffres arabes.
b) ,,Ensemble des règles du calcul des nombres écrits dans le système décimal (les « quatre règles »).`` (LAL. 1968).
c) Ensemble des règles opératoires intervenant dans toute espèce de calcul. L'algorithme de la division (Lar. encyclop.), l'algorithme de la multiplication (FOULQ.-ST-JEAN 1962) :

1. Les mathématiciens trouveraient aussi dans la théorie indienne des nombres des algorithmes fort originaux.
E. RENAN, L'Avenir de la science, 1890, p. 508.

2. Sens mod. Ensemble de symboles et de procédés propres à un calcul algorithme du calcul intégral, algorithme du calcul des sinus, algorithme des puissances, algorithme des différences... (Lar. 19e); p. ext. ,,ensemble de formules, de signes et de conventions accessibles aux seuls initiés`` (QUILLET 1965) :

2. Tout comme l'homme, la machine calcule, moins en vertu de la réalité matérielle de ses divers organes d'acier, que par les liaisons établies entre eux. L'opération sur laquelle repose le nombre a donc une signification mécanique, elle signifie que l'homme saisit de la même façon un objet, quels que soient les détails de sa forme. Le rôle des algorithmes n'a pas d'autre signification. L'algorithme règle les gestes à opérer. Le mathématicien « s'oblige » à respecter certaines règles déterminées dans le maniement de signes conventionnels.
R. RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure, 1930, p. 252.

Algorithme d'Euclide. Système permettant de trouver le plus grand commun diviseur de deux nombres :

3. Algorithme du plus grand commun diviseur : a. permettant d'atteindre cet élément.
Lar. encyclop., 1960.

Algorithme infinitésimal. ,,P. oppos. à la méthode infinitésimale.`` (LAL. 1968). Science des nombres indéterminés :

4. Les trois grandes innovations qui ont successivement étendu, pour les modernes, le domaine du calcul, à savoir, le système de la numération décimale, la théorie des courbes de Descartes et l'algorithme infinitésimal de Leibnitz, ne sont, au fond, que trois grands pas faits dans l'art d'appliquer des signes conventionnels à l'expression des rapports mathématiques régis par la loi de continuité.
A. COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 306.

B. P. ext. [Du domaine math. au domaine du raisonnement et de la log.] Mécanisme réglant le fonctionnement de la pensée organisée et s'explicitant par des représentations analogues à celles des mathématiciens :

5. Mais le cerveau, nous l'avons assez vu, possède une activité propre; il peut opérer des constructions, à base d'images ou d'algorithmes, à l'aide desquelles il relie entre elles les sensations et les transforme en « objets ». Il est parfaitement vrai que la perception, conformément à la thèse de Lachelier et de M. Brunschvicg, suppose déjà une « réflexion », du même ordre que celle qui fait la science.
R. RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure, 1930, p. 218.

6. Un algorithme conventionnel qui d'ailleurs n'a de sens que rapporté au langage n'exprimera jamais que la nature sans l'homme. Il n'y a donc pas à la rigueur de signes conventionnels, simple notation d'une pensée pure et claire pour elle-même, il n'y a que des paroles dans lesquelles se contracte l'histoire de toute une langue, et qui accomplissent la communication sans aucune garantie, au milieu d'incroyables hasards linguistiques.
M. MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 219.

ÉCLAIRCISSEMENTS. Sur les interférences entre les mots algorithme, logistique et logique, cf. LAL. 1968, p. 579 : ,,Un algorithme n'est une logistique (et à plus forte raison ne peut être appelé une logique) que dans la mesure où il est apte à servir l'instrument de la logique* au sens fondamental de ce mot, c'est-à-dire à la connaissance des opérations intellectuelles valables pour le discernement du vrai et du faux et pour la preuve de la vérité.`` L'ext. du mot à d'autres domaines s'explique par la généralisation des méthodes math.
Prononc. ET ORTH. 1. Forme phon. : []. 2. Dér. et composés : algorithmie (cf. Lar. 20e), algorithmique, algorithmiste (cf. Lar. encyclop.). Rem. BESCH. 1845 précise que l'on ,,trouve aussi algarithme, algarisme, et algorisme``. (Pour ce dernier terme en tant que vedette de renvoi à algorithme, cf. aussi Ac. Compl. 1842).
Étymol. ET HIST. 1. Ca 1220-30 augorisme « procédé de calcul utilisant les chiffres arabes » (G. DE COINCI, Miracles narratifs de Notre-Dame ds GDF. : Or ai tant fait par augorisme que cifre ai fait de moi meisme); étant donné le rôle du zéro dans l'arithmétique arabe, on trouve un emploi part. dans l'expr. être chiffré en algorisme, c.-à-d. « être comme un zéro, n'avoir aucune valeur », augorisme (G. DE COINCI, ibid. : Or ai tant fait par moi meisme que chifres suis en augorismes); XIIIe s. algorisme « id. » (Comput, fo 15 ds LITTRÉ : Cette senefiance est appelée algorisme de le [la] quele nous usons de tels figures : 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1); 2. 1534 algorisme « l'arithmétique, l'art du calcul en général » (RABELAIS, Gargantua, 12 ds HUG. : Ces enfans deviendront grands en algorisme); 1554 algoritme (J. PELETIER, Algèbre ds DG); 3. 1845 (BESCH. : Algorithme [...] Mathém. Méthode et notation de toute espèce de calcul).
Empr. à l'a. esp. alguarismo, attesté au sens de « art de compter, arithmétique », dep. 1256-76, Libros del Saber de Astronomia ds COR., s.v. guarismo. L'esp. alguarismo est issu de l'ar. Al , littéralement « celui de [territoire de l'Asie Centrale] », surnom du mathématicien ar. du IXe s. Muhammad ibn , dont les trad. ont introduit l'arithm. dans l'Europe médiév. (cf. domaine germ. XIIe s., Anonymi algorismus Salenensis, p. 3, 18 ds Mittellat. W. s.v., 446, 7 : prema species algorizmi additio licitur). La forme algorithme est le résultat d'un croisement de algorisme avec le gr. , nombre (cf. esp. algoritmo); FEW t. 19, s.v. .


Jpeux pas être plus précis...
10 Février 2005 21:16:09

pzut être meme un peu trop prècis !!! merci quand même mais ca ne m'ac=vances pas beaucoup .... ;-) il y aurai pas quelqu'un qui a un tutos creé de ses propres mains ou l'on part du zéro et surtout avec un exemple !!!
Contenus similaires
10 Février 2005 21:52:58

Hello !
En fait un algorithme c'est une suite d'INSTRUCTIONS qui permet d'effectuer une action precise.
En fait pour tout raisonnement, mathematique par exemple, tu peux automatiser le raisonnement afin d'obtenir la solution.
Je sais pas si tu m'as compris, sinon j'essaierai de mieux t'expliquer
Arno
10 Février 2005 21:59:06

Existe t-il des conventions en algorithmique?
10 Février 2005 22:11:14

Ca dépend de ce que tu entends par conventions :hello: 
10 Février 2005 22:29:25

Euh... des manières d'écrire les choses pour que tout le monde se comprenne.
10 Février 2005 22:39:08

sans t'en rendre compte tu utilise des algo ds la vie courante
ex: quelque q'un te demande ou la rue ernest renan
pour lui expliquer tu decompose ce probleme en action plus simple dc tu vas a gauche puis a droite etc...

11 Février 2005 09:37:06

Si tu veux comprendre comment fonctionne un algo de manière concerte, rend toi sur Vb france, un site qui fait parti du reseau code source. Tu trouveras sur ces 2 sources, des tutoriaux et les spécificiés algorithmiques de plus de 20 langages.

m@x
11 Février 2005 10:16:44

En Developpement, l'algo ca sert à se que tout le monde comprenne le code!
Genre tu ecrit un script un algo, apres, le mec qui code en C, en java, et perl,.... pourra le codé dans son language!
Donc en général, quand tu apprend à coder, tu commence par de l'algo, et aprés, tu peux bien et plus facilement démarrer dans un language spécifique!
Une fois que tu as compris les conditions, les boucles, les tableaux, les objets,... en algo, aprés ce n'est qu'une histoire de synthaxe!

ps: aprés avoir relu ta question, mon truc à rien à voir avec la question :bounce: 
11 Mai 2010 18:25:30

Bonjour j'ai un algorithme a faire mais je suis pas très douée pour ca ... Voici l'enoncé

Je veux faire des economie , la premiere année jai economisée 100Euros la deuxieme 110Euros la troisieme 120Euros ( au total 330Euros en 3 ans, il economise 10Euro de plus chaque année)
Dans "n" années combien aura t'il d'argent placé ?

Aidezzzz moi c'est urgent !!!! :??: 
a c 232 L Programmation
11 Mai 2010 21:34:06

Salut,

Ca doit pouvoir se faire avec ça :

  1. FONCTION Economies(int n)
  2. SI n < 1
  3. RETOURNER 0
  4. FIN SI
  5. SI n = 1
  6. RETOURNER 100
  7. SINON
  8. RETOURNER Economies(n-1) + 100 + 10 * (n - 1)
  9. FIN SI
  10. FIN FONCTION


Un exemple en C# :
  1. private static int calc(int n)
  2. {
  3. if (n < 1) return 0;
  4. if (n == 1) return 100;
  5. else return calc(n - 1) + 100 + 10 * (n - 1);
  6. }
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS