Votre question

Test Sony Nex-5

Tags :
  • Photo
  • Matériel
Dernière réponse : dans Photo et vidéo
8 Août 2010 13:26:35

Profil :

Photographe professionnel, mon travail m’a conduit à prendre des images dans des conditions extrêmement diverses. Du reportage au studio, ma pratique est très variée et la photographie de plateau sur les tournages de cinéma m’a rapidement permis d’établir des ponts avec l’image animée. Equipé en matériel professionnel Canon, il m’arrive également de filmer pour des structures institutionnelles.

Souvent chargé avec un matériel encombrant et lourd, l’apparition des compacts à objectifs interchangeables et équipés de capteurs APS-C (format qui a suffit à de nombreux professionnels jusqu’à la « démocratisation » du full frame) m’a immédiatement interpellée. Certes, ils ne peuvent remplacer le matériel avec lequel je travaille, encore que pour des parutions de petit format les compacts haut de gamme sont utilisés depuis plusieurs années par certains magazines, mais je ne peux me permettre de me déplacer avec plusieurs kilos de matériel en permanence. Je suis donc à la recherche d’un appareil compact et léger qui ne me quitterait jamais d’une qualité suffisante pour ne pas être bridé en permanence comme avec la plupart des compacts (bruit en basse lumière et profondeur de champ trop importante notamment).


1-Prise en main design :

La première impression est bonne : Sony fait fort en parvenant à allier un design alléchant et une ergonomie très bien pensée. D’un point de vue esthétique, le Nex-5 est une réussite et son design un peu retro est très élégant. Sa coque en métal inspire la confiance et confère à l’appareil un poids suffisant pour garantir un bon équilibre, même avec le zoom 18-55mm qui paraissait pourtant un peu volumineux au premier abord pour un appareil de ce gabarit. La tenue en main est excellente et on prend rapidement un réel plaisir à emmener partout le Nex-5, d’autant plus qu’avec le pancake 16mm, on peut aisément transporter le boitier et l’objectif dans deux poches séparées.

A l’usage, c’est un vrai plaisir de faire des photos avec ce boitier car son maniement de se révèle d’une simplicité étonnante. Les fonctions sont aisément accessibles et les différents boutons sont bien positionnés. Côté règlages, il ne manque rien. De la balance des blancs à la possibilité de shooter en Raw+Jpeg tout y est, et on retrouve de nombreuses fonctions directement issues du monde du réflex : D-range, réduction du bruit en haute sensibilité. L’écran est un modèle du genre : spacieux et d’une luminosité suffisante pour faire face à la plupart des situations, la possibilité de l’orienter verticalement permet de réaliser des images en plongée ou contre-plongée sans avoir à escalader ni à se plier en deux. A titre personnel, j’apprécie particulièrement cette fonctionnalité car elle permet un usage de l’appareil « à l’ancienne » comme sur les moyens formats à visée verticale : on peut ainsi abaisser le point de vue et ne pas « viser » son sujet comme une cible.


2-Mode « Auto-intelligent » et effet de flou artistique en arrière plan

Le mode « Auto-intelligent » est un mode automatique qui laisse l’appareil choisir pour vous les réglages en fonction du type de scène (paysages, portrait, …). Bien pensé lui aussi, il permet à l’appareil d’assurer seul le choix de la vitesse d’obturation, de l’ouverture du diaphragme et de la sensibilité sans se tromper en général. Les choix d’exposition sont en effet bien assurés et même des situations complexes telles que le contre-jour ou la photo de nuit ne parviennent que rarement à mettre en défaut le processeur de l’appareil.
Ce mode est d’autant mieux pensé qu’une habile fonction intitulée « flou d’arrière plan » permet à l’utilisateur de gérer la profondeur de champ de manière très simple et intuitive. Facile d’accès, elle est très utile pour les amateurs sans connaissance technique avancée comme pour les utilisateurs chevronnés qui ne veulent pas perdre de temps à faire des réglages manuels moins aisés que sur un réflex. Ceci dit, la fonction « flou d’arrière plan » permet de pallier à ce désagrément du au format modeste de l’appareil : les fabricants de compacts ne peuvent pas dédier deux molettes sur ces appareils à l’ouverture du diaphragme et à la vitesse d’obturation. Ainsi, Sony réussi un tour de force en facilitant une meilleure maîtrise du résultat pour les amateurs et en palliant à un problème majeur pour les experts.


3-Panorama par balayage

Réaliser de véritables vues panoramique relève souvent de la gageur pour les amateurs qui ne veulent pas investir dans des logiciels spécialisés ni passer leurs nuits sur photoshop pour coller plusieurs images entre elles au millimètre. Ici, le résultat est immédiatement visible et l’utilisation du mode est d’une simplicité enfantine et donne de bons résultats, d’autant plus qu’à 300 dpi les images atteignent une taille largement suffisante pour un éventuel tirage (jusqu’à 105 cm de large). Attention toutefois s’ils y a des éléments en mouvement dans votre image : ils peuvent être coupés ou plusieurs fois présents car l’appareil compose une seule image à partir de plusieurs dont les prises sont espacées dans le temps (de très peu, mais c’est parfois suffisant pour créer des anomalies). Ce problème est cependant liée à la technique employée et seuls de véritables appareils panoramiques particulièrement volumineux et onéreux permettent d’y pallier. Le Nex-5 est donc très loin de faire pâle figure, et réaliser aussi facilement des vues panoramiques de bonne qualité devient rapidement un plaisir.

4-Qualité des photos

C’est souvent là que le bas blesse pour les compacts : pratiques, légers et peu encombrants, la qualité d’image laisse souvent à désirer dès que l’on veut réaliser un agrandissement papier. En effet, si la quantité de pixels est généralement suffisante, la faible taille des capteurs entraine souvent un grain très important en haute sensibilité et la qualité moyenne des objectifs rend difficile l’obtention d’une image réellement nette. Grâce à un capteur de la taille de ceux des réflex amateurs ou experts, et à l’emploi d’optiques interchangeables (un 18-55mm et un grand angle 16mm/2,8 taillé pour la discrétion que je n’ai malheureusement pas pu tester en profondeur, plus l’ensemble de la gamme réflex via une bague d’adaptation), le Nex-5 assure la netteté sans problème et il produit des images très équilibrées et joliment saturées. Une vraie réussite en la matière vu le format de l’appareil.
Une (très) bonne idée à signaler : la sensibilité native du capteur est de 200 iso, ce qui permet de monter encore en sensibilité tout en évitant un grain trop important, véritable plaie sur la plupart des compacts.
Dernière surprise : la vitesse de la rafale. Annoncée à 7 images par secondes, c’est un record pour un appareil de ce format, elle permet de réaliser de courtes séries lorsque les mouvements du sujets sont vraiment rapides (animaux, sport, …) pour ne garder que la meilleure.
Les experts et les amateurs rigoureux seront comblés : en plus de pouvoir shooter en Raw (ou même Raw+jpeg) le choix de l’espace colorimétrique leur permettra un contrôle optimum en post traitement.
Enfin, les différents modes de rendu des couleurs sont bien différenciés et efficaces, même si en standard la saturation des couleurs me semble déjà suffisante, et le mode noir et blanc produit des images joliment contrastées.

5-Vidéo HD

La possibilité de réaliser de véritables vidéo en HD (1440x1080 en mpeg4 ou 1920x1080 en AVCHD) est très séduisante. En plus d’avoir le mérite d’exister, l’autofocus se comporte plutôt bien et, même si la gestion de la netteté peut se révéler un peu complexe au début en manuel, jouer avec la faible profondeur de champ pour réaliser des effets de net-flou devient un vrai plaisir. Là encore, Sony frappe donc fort car des images de type « cinéma », qui étaient encore il y à peu l’apanage de caméra onéreuses, sont réalisables avec le Nex-5 (un pied améliore grandement le résultat tout de même). Il est évident que vous ne ferez pas un long-métrage avec cet appareil, encore que tout dépend du résultat souhaité, certains réalisateurs inventifs à la recherche d’une esthétique particulière pourraient bien y trouver leur compte, mais regarder les vidéos souvenirs en pleine qualité sur un écran full HD satisfera parfaitement les fanas de vidéo !

Autres pages sur : test sony nex

a b w Photo
20 Août 2010 09:32:02

Par rapport à la vidéo HD, le zoom est il fixe pendant l'enregistrement ou bien il est possible de "jouer" avec ?
J'utilise un Panasonic LX3, et même si la vidéo est plutôt de bonne qualité, la focale fixe limite pas mal.
a b w Photo
20 Août 2010 10:35:48

Le nex5 dispose d'objectifs interchangeables (sur le même principe qu'un reflex ou télémettre) le zoom est donc manuel et il et possible de zoomer à n'importe quel moment ;) 
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS