Accueil » Dossier » 10 conseils pour réussir ses photos

10 conseils pour réussir ses photos

Image 1 : 10 conseils pour réussir ses photos

Soignez votre composition

La réussite d’une image dépend en grande partie de sa composition. N’hésitez pas à mettre à profit tous les éléments géométriques à votre disposition. Une bonne utilisation des lignes droites, notamment, est particulièrement propice à la l’obtention d’une image forte.

Le conseil le plus classique en la matière est la règle des tiers. Il s’agit de diviser l’image verticalement et/ou horizontalement en trois parties égales au moyen de lignes imaginaires. Lorsque les lignes de votre composition se confondent avec ces lignes ou que votre sujet se situe à l’intersection de deux d’entre elles, on obtient un cadrage asymétrique qui confère à l’image une dynamique souvent intéressante.

Image 2 : 10 conseils pour réussir ses photos

Privilégiez les lignes de fuite

Lorsque l’environnement le permet, la recherche d’un point de fuite apparent constitue un autre moyen d’obtenir des images esthétiquement réussies. En mettant l’environnement en perspective, sa présence confère souvent à l’image une profondeur du meilleur effet.

Image 3 : 10 conseils pour réussir ses photos

Attention aux bords de votre image

Une fois que vous avez choisi votre sujet, ne vous précipitez pas. Un bon résultat demande souvent de porter une attention particulière à ce qui se passe dans les coins de votre viseur (ou de votre écran). Ces deux images en donnent un bon exemple.

La première image comporte certes une ligne de fuite, mais trop d’éléments graphiques sont tronqués en raison du manque de recul. Un simple décalage de quelques mètres vers la droite permet d’obtenir un cadrage dynamique qui tient compte des principaux éléments du décor.

Image 4 : 10 conseils pour réussir ses photos

Soyez aventureux

Bien entendu, il ne faut pas hésiter à se détacher conventions, car leur détournement peut également permettre d’obtenir des images intéressantes. Voici un exemple d’image qui se détache complètement de la règle des tiers et dont la composition crée un véritable impact qui apporte un déséquilibre dans une atmosphère déjà sombre.

Image 5 : 10 conseils pour réussir ses photos

Ne vous cantonnez pas à un seul type de cadrage

Le sens de tenue des appareils conduit trop souvent les amateurs à se contenter des cadrages horizontaux, alors que de nombreux sujets sont aussi bien adaptés (parfois même mieux) à un cadre vertical. C’est notamment le cas du portrait, de l’architecture ou même du paysage.

Image 6 : 10 conseils pour réussir ses photos

Variez vos sujets

Les images les plus fortes sont souvent celles qui font appel à d’autres sentiments que la simple reconnaissance de la personne ou des lieux photographiés. L’émotion qui se détache d’une photo fait en effet plus souvent appel à d’autres sentiments que l’affection que l’on porte au sujet.

Voici un exemple d’image qui fonctionne sans que ni l’on ne puisse clairement identifier ni le lieu ni le jeune homme, mais qui prend pour ces raisons une dimension plus générale.

Image 7 : 10 conseils pour réussir ses photos

En extérieur, choisissez soigneusement votre heure

En extérieur, choisissez l’heure de votre prise de vue avec soin et votre orientation par rapport au soleil avec soin. Les professionnels du paysage passent souvent plusieurs heures (voir plusieurs journées) à faire des repérages. Les lumières les plus prisées des spécialistes sont souvent proches du tout début ou de la fin de journée, qui offre souvent une lumière douce et chaude et des couleurs saturées.

Au contraire, plus on se rapproche du milieu de la journée, plus la lumière est verticale, blanche et donc plus dure.

Image 8 : 10 conseils pour réussir ses photos

Choisissez toujours la plus basse sensibilité possible.

Parmi les fonctions souvent accessibles sur un APN, le réglage de la sensibilité Iso est fondamental. En effet, les hautes sensibilités permettent d’obtenir des images lorsqu’il fait sombre, cependant le grain (ou bruit) en est d’autant plus important. Sur les appareils experts dotés de bons objectifs (compacts haut de gamme, bridges et réflex) la possibilité d’ouvrir le diaphragme permet de photographier à des sensibilités inférieures, ce que nous vous conseillons vivement.

Image 9 : 10 conseils pour réussir ses photos

Débrayez !

Sur les APN, les automatismes sont en général suffisants pour les photos souvenirs. Les appareils experts (compacts, bridges ou réflex) offrent cependant des réglages divers qui permettent de contrôler au mieux le pilotage de votre appareil, et donc de maîtriser le résultat. On peut ainsi jouer par exemple sur la vitesse d’obturation et obtenir des effets de flous liés à la vitesse du sujet.

Dans ce genre de situation, faites tout de même attention à ne pas choisir des vitesses trop lentes (ou alors, pensez à vous munir d’un pied) afin que l’ensemble de votre image ne soit pas floue.

Image 10 : 10 conseils pour réussir ses photos

Jouez avec la netteté

L’ouverture du diaphragme permet également d’agir sur la profondeur de champ (zone de netteté). Une ouverture importante, c’est-à-dire un petit chiffre (ex : f/2,8), se traduit par une courte profondeur de champ, alors qu’une ouverture réduite (ex : f/16) confère à l’image une zone de netteté importante. On peut directement accéder à ces réglages en mode « priorité à l’ouverture » ou en en mode « manuel » de votre APN.

Aucune des deux options n’est meilleure que l’autre dans l’absolu et il faudra s’adapter à la situation. Une faible zone de netteté par exemple se prête particulièrement bien au portrait alors qu’une profondeur de champ importante est généralement utilisée pour les paysages et l’architecture. Mais ce ne sont pas les seuls champs d’application possibles ainsi que le montre cet exemple : Img Pdc 1