Nouveau communiqué de presse sur les racketiciels

Infos-du-Net.comCette semaine était l’occasion de la 2400 ème signature de la pétition « Non aux racketiciels » et un communiqué vient donc juste de paraître comme piqûre de rappel. En effet, la situation sur la vente liée, pratique interdite et pourtant courante en France, ne s’est pas amélioré. Malgré l’action de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, la plupart des ordinateurs sont vendus avec un système d’exploitation préinstallé, ce qui est parfaitement illégal.

Si on obligeait à prendre à l’achat d’une voiture, une assurance fournie par un partenaire, le scandale serait vite montré du doigt. Mais ne pas vendre de PC vierge est tellement ancré dans les mentalités que le fait passe quasiment inaperçu, tant et si bien qu’il est quasiment impossible de faire admettre aux vendeurs que c’est faisable, même dans les grandes enseignes. Pourtant il est tout autant impossible de faire marcher son ordinateur sans software qu’il est interdit de faire rouler une voiture non assurée. Et dans les deux cas, le choix du fournisseur du service est large.

Abus de position dominante, monopole, atteinte à la libre concurrence… Le procédé à pour lui beaucoup de maux mais n’est pas pour autant enraillé. Il faut dire que la plupart des gens ne distinguent même pas l’OS de la machine physique, le voyant comme un ensemble. De plus, les assembleurs arguent que leurs clients ne seraient pas forcément en mesure d’installer eux même leurs logiciels. Mais de là à faire le choix pour eux…

Detaxe, l’UFC que choisir ou encore Mandriva soutiennent ce mouvement et rappellent que le consommateur, pour pouvoir choisir, doit avoir connaissance de l’existence d’un choix.

Signer la pétition.

Source : Linuxfr.org