Google carbure au soleil

Le moteur de recherche n’est pas encore le centre d’un référentiel héliocentrique mais il va au moins profiter de notre astre pour faire tourner ses serveurs. Le fameux GooglePlex va bientôt voir son toit couvert de panneaux solaires pour que 30 % de l’énergie qu’il consomme soit directement issue de notre étoile.

Il faut avouer que la consommation électrique des datacenters est faramineuse et que l’aspect écologique et économique n’en est que plus intéressant : 9200 panneaux solaires devraient produire ainsi 1.6 megawatts, soit de quoi alimenter 1000 maisons californienne pour un coût d’installation non dévoilé.

Une maquette virtuelle est d’ores et déjà publique et elle a été fabriquée, sans surprise, à l’aide de Google Earth et Sketch Up.