Lenovo X300 : l’anti MacBook Air

1 : Introduction 2 : Une machine résolument professionnelle 3 : Le design du X300 : on ne peut pas plaire à tout le monde 4 : La connectique : presque parfait 5 : Le X300 et l’interface personne-machine 6 : Le X300 de l'intérieur 8 : Contre le MacBook Air en vidéo 9 : Un week-end avec le X300 10 : La partie logicielle 11 : Conclusion, mieux que le MacBook Air ?

Le X300 et le sans fil

Le X300 est équipé pour la mobilité, et il propose une ribambelle d’options : 3G, Wi-Fi 11n, Bluetooth (de série) et Wireless USB et WiMAX en option. Notre exemplaire de test ne proposait que les trois premières options.

Wi-Fi 11n et Bluetooth

Le X300 propose le Wi-Fi en version 11n (toujours à l’état de brouillon). Cette norme permet de transférer à près de 300 mégabits/s, alors que le classique Wi-Fi 11g se limite à 54 mégabits/s. Attention, il faut évidemment un point d’accès adapté. Le X300 est aussi Bluetooth, et les souris sans fil et autres claviers ne lui poseront pas de problèmes.

3G+ en interne

Plus intéressant, le X300 propose une carte 3G+ en interne. Il suffit d’insérer une carte SIM dans l’emplacement réservé (sous la batterie) pour se connecter à Internet via le réseau GSM. La carte support le HSDPA (3G+), l’UMTS (3G), l’EDGE, le GPRS et le mode GSM. On peut même recevoir des SMS sur le X300, mais pas prendre d’appels.

La qualité de réception est très bonne, meilleure qu’avec une carte ExpressCard et la vitesse est correcte en 3G+. Le modem est a priori compatible avec la nouvelle version du HSDPA (7,2 mégabits/s) mais nous n’avons pu tester qu’en 3,6 mégabits/s.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Une machine résolument professionnelle
  3. Le design du X300 : on ne peut pas plaire à tout le monde
  4. La connectique : presque parfait
  5. Le X300 et l’interface personne-machine
  6. Le X300 de l'intérieur
  7. Le X300 et le sans fil
  8. Contre le MacBook Air en vidéo
  9. Un week-end avec le X300
  10. La partie logicielle
  11. Conclusion, mieux que le MacBook Air ?