Les virus les plus destructeurs de l’histoire

1 : Introduction 2 : Les différentes formes de virus 3 : Morris, le tout premier ver 4 : Tchernobyl, le plus destructeur 5 : Melissa, le virus érotique 6 : I Love You, message d'amour piégé 7 : Nimda s'attaque aux serveurs 8 : Code Red, un ver venu de Chine 9 : Sobig, nouveau record d'infection 10 : Blaster : le million en deux jours 11 : Sober, une attaque en deux temps 12 : MyDoom, infiltration sur le P2P 14 : Sasser, l'infection sournoise 15 : Cabir, virus sur téléphone portable 16 : Quand Sony utilise des rootkit 17 : Storm transforme votre ordi en zombie 18 : Une histoire en constante évolution

Netsky, la première guerre des virus

Netsky ver virusVoilà un autre nom qui a donné des cheveux blancs aux experts en sécurité : NetSky. Bien que ce ver soit apparu en février 2004, il fait partie des plus actifs encore aujourd’hui, et squatte toujours les classements des menaces les plus virulentes sur Internet.

La raison d’une telle longévité tient au nombre impressionnant de variantes qui ont rapidement été développées. En effet, en juin 2004, NetSky en connaissait déjà près de trente différentes, chacune aux effets et aux modes opératoires différents.

Quand les virus se font la guerre

Il est intéressant de constater que cette déferlante de variantes n’a pas seulement été destinée aux internautes ou aux experts, mais également aux autres créateurs de virus. En effet, NetSky est aussi connu pour cacher quelques messages dans son code source, notamment des insultes à l’attention des créateurs des vers Bagle et MyDoom ! Cette période a été faste en matière de sécurité, puisque cette « guerre » par virus interposés a donné lieu à la création de très nombreuses variantes dans lesquels les créateurs se répondaient.

Pour se propager, NetSky utilise la classique technique de l’e-mail piégé. De la même manière que ses prédécesseurs, il profite d’une infection pour partir à la recherche d’un carnet d’adresses, et s’envoyer ainsi à la totalité des contacts de la victime. Ses effets sur la machine dépendent de la variante du ver, puisque chaque version tente des actions toujours différentes. Notons toutefois que l’une d’elle a la particularité insolite d’activer le bip de l’ordinateur s’il en possède un, généralement entre 6 et 9 heures du matin.

NetSky a été créé par Sven Jaschan, mieux connu pour être à l’origine de Sasser. Il a reconnu avoir écrit ce ver lors de son arrestation en mai 2004, mais le programme continue d’être actif aujourd’hui encore. En effet, il était possible d’obtenir le code source de NetSky sur Internet. Ceci a pour effet d’accélérer le développement d’une mise à jour pour contrer ce ver, mais facilite également la tâche des autres créateurs de virus pour écrire leur propre variante de NetSky. Ainsi, la variante P du ver a été considérée comme la menace virale la plus répandue sur Internet jusqu’en novembre 2006, date à laquelle elle a été détrônée.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les différentes formes de virus
  3. Morris, le tout premier ver
  4. Tchernobyl, le plus destructeur
  5. Melissa, le virus érotique
  6. I Love You, message d'amour piégé
  7. Nimda s'attaque aux serveurs
  8. Code Red, un ver venu de Chine
  9. Sobig, nouveau record d'infection
  10. Blaster : le million en deux jours
  11. Sober, une attaque en deux temps
  12. MyDoom, infiltration sur le P2P
  13. Netsky, la première guerre des virus
  14. Sasser, l'infection sournoise
  15. Cabir, virus sur téléphone portable
  16. Quand Sony utilise des rootkit
  17. Storm transforme votre ordi en zombie
  18. Une histoire en constante évolution