Les virus les plus destructeurs de l’histoire

1 : Introduction 2 : Les différentes formes de virus 4 : Tchernobyl, le plus destructeur 5 : Melissa, le virus érotique 6 : I Love You, message d'amour piégé 7 : Nimda s'attaque aux serveurs 8 : Code Red, un ver venu de Chine 9 : Sobig, nouveau record d'infection 10 : Blaster : le million en deux jours 11 : Sober, une attaque en deux temps 12 : MyDoom, infiltration sur le P2P 13 : Netsky, la première guerre des virus 14 : Sasser, l'infection sournoise 15 : Cabir, virus sur téléphone portable 16 : Quand Sony utilise des rootkit 17 : Storm transforme votre ordi en zombie 18 : Une histoire en constante évolution

Morris, le tout premier ver

Robert Tappan MorrisMorris est considéré comme le tout premier ver à s’être propagé sur Internet, en 1988. Il porte le nom de son créateur, Robert Tappan Morris, alors étudiant au MIT (Massachusetts Institute of Technology).

Très peu de machines étaient alors connectées au réseau, et c’est justement ce qui a poussé notre étudiant à connaitre précisément le nombre de machines connectées à Internet.

Un ver lancé par curiosité

Pour répondre à cette question, il a créé un petit programme dont le but est de se copier automatiquement sur une machine et d’envoyer un message à toutes les autres pour signaler sa présence sur le réseau. Pour se faire, il a exploité deux failles des systèmes BSD et SUN, afin que son programme puisse sans peine se dupliquer. Le 2 novembre 1988, il se connecte depuis une machine du MIT et lance son programme, qui va se propager rapidement.

Massachusetts Institute TechnologyAlors que Morris n’était pas prévu pour être destructeur, il s’est montré beaucoup plus gênant qu’il aurait dû. En effet, son créateur a oublié un détail : une machine pouvait être infectée à plusieurs reprises et donc exécuter autant de fois le même programme. Les ordinateurs de l’époque étant très limités en mémoire, il n’a pas fallu longtemps pour que ceux-ci soient complètement saturés par le travail que Morris leur faisait exécuter.

Il ne faut pas oublier qu’à l’époque, les antivirus n’existent pas, les ordinateurs sont donc directement vulnérables face à ce genre de menace. Ainsi, un organisme a été créé suite à la découverte de ce ver, le CERT (Computer Emergency Response Team), ayant pour but de prévenir les futures attaques virales sur Internet. Robert Tappan Morris, quant à lui, a subi un procès qui l’a condamné à trois ans de probation ainsi qu’à 400 heures de travaux d’intérêts généraux et à une amende de 10000 dollars. Il est aujourd’hui professeur au MIT.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les différentes formes de virus
  3. Morris, le tout premier ver
  4. Tchernobyl, le plus destructeur
  5. Melissa, le virus érotique
  6. I Love You, message d'amour piégé
  7. Nimda s'attaque aux serveurs
  8. Code Red, un ver venu de Chine
  9. Sobig, nouveau record d'infection
  10. Blaster : le million en deux jours
  11. Sober, une attaque en deux temps
  12. MyDoom, infiltration sur le P2P
  13. Netsky, la première guerre des virus
  14. Sasser, l'infection sournoise
  15. Cabir, virus sur téléphone portable
  16. Quand Sony utilise des rootkit
  17. Storm transforme votre ordi en zombie
  18. Une histoire en constante évolution