Motion Capture : bienvenue dans le monde réel

1 : Un procédé à l’origine du cinéma 3 : Premier jeu vidéo il y a presque 15 ans 4 : Une évolution de plus en plus pointue 5 : Etape obligée 6 : Interview de Kadour Ziani : Dunker de la Slam Nation

Comment ça marche ?

Il existe 2 sortes de Motion Capture : la capture optique et la capture magnétique. Le principe est le même : capturer un mouvement réel pour le retranscrire dans le virtuel. Pour ce faire il faut des caméras, un plateau de tournage noir, des marqueurs et un acteur. L’acteur muni d’une combinaison recouverte de marqueurs est filmé par des caméras infrarouges dans un milieu sombre afin de capter les mouvements des marqueurs gris. Une fois enregistrés, les mouvements sont traités sur ordinateur à l’aide d’un logiciel puis combinés entre eux pour donner une multitude d’enchaînements. Il s’agit principalement de découper tous les mouvements pour qu’ils s’enchaînent le plus naturellement possible.

Du réel au virtuel

Ces enchaînements sont finalement déterminés par le joueur, c’est lui qui sélectionne les mouvements selon les touches sur lesquelles il appuie sur sa manette. La Motion Capture s’est bien installée dans le jeu vidéo, c’est devenu le principal procédé, surtout dans le sport où la fluidité ne pose plus de problème, et le côté humain demeure plus réaliste. De plus, financièrement parlant, ce procédé est plutôt rentable.

Sommaire :

  1. Un procédé à l’origine du cinéma
  2. Comment ça marche ?
  3. Premier jeu vidéo il y a presque 15 ans
  4. Une évolution de plus en plus pointue
  5. Etape obligée
  6. Interview de Kadour Ziani : Dunker de la Slam Nation