Ce que gagnent les cyber-criminels

Trend Micro a mené une étude afin de déterminer combien valent les informations personnelles et confidentielles que les cyber-mafieux collectent et se revendent sur le Web.

Ainsi, un profil Facebook vaudrait 70 centimes, là où un numéro de CB volé se monnaie 20 euros.

Un marché qui rapporte

Dans ses conclusions, Trend Micro publie les “tarifs” pratiqués entre cyberdélinquants :

– 1150 euros : le pack de création d’un virus ;
– 570 euros : 10000 PC infectés par un logiciel espion , pack de code malicieux ;
– 49 euros : cheval de Troie ;
– 28 euros : les informations bancaires (identifiant et mot de passe d’accès aux comptes) ;
– 20 euros : numéro de CB volée ;
– 4 euros : 30000 adresses e-mail françaises pour du spam ;
– 3,25 euros : 1000000 d’adresses e-mail internationales pour du spam ;
– 1 euro : le mot de passe MySpace, le compte Skype ou d’un jeu en ligne ;
– 70 centimes : profil sur Facebook, un titre sur iTunes.

Plus que jamais en cette période de fête, il est recommander de mettre à jours ses outils antivirus et anti-spywares. Trend Micro signale d’ailleurs que les cyber-attaques sont généralement en hausse (de 500%) entre les mois de septembre et de décembre où elles atteignent leur paroxysme.