Ils ont fait le peer to peer

1 : Les grands du peer to peer 2 : Shawn Fanning, le précurseur 3 : Jed McCaleb : pas du tout un âne 4 : Kazaa, détruit par les spywares 5 : Hendrik Breitkreuz : chargeur de mule 6 : Tom Pepper et Justin Frankel, accros au chocolat 7 : Dieter Seitzer : le génie de la compression 8 : Jérôme Rota : le français du DivX 9 : Jon Lech Johansen, l'as du crack 11 : Andrej Preston, fan de Star Trek et de torrent 12 : 4 suèdois dans la baie des pirates 13 : Un retraité pour inaugurer le premier procès français de P2P 14 : Jamie thomas, celle qui se croyait invulnérable 15 : Gill et Ken Murdoch : Pirates malgré eux 16 : Celui qui voulait être le mot de la fin

Bram Cohen : un torrent d’innovation

Bram CohenBram Cohen a appris le langage informatique BASIC à 5 ans sur l’ordinateur de ses parents. Il aime parler de maths et de puzzles casse tête sur son blog, et serait atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme légère.

Mais surtout, Bram Cohen a inventé le protocole Bittorrent. L’informaticien a développé cette technique pendant une période de chômage, après avoir travaillé sur différents projets de réseaux, dans plusieurs entreprises. Il s’est inspiré de tout ce qu’il avait appris pour créer une nouvelle manière de télécharger, particulièrement adaptée à des fichiers lourds. Pour l’anecdote, sachez qu’il aurait inondé la version bêta de son logiciel pour attirer les testeurs…

Le p2p le plus rapide

Dans tous les cas, il a donné le point de départ d’un réseau aujourd’hui très vaste et réactif, permettant aux utilisateurs d’obtenir des gros fichiers en quelques heures, alors qu’emule ou Kazaa mettront plusieurs jours. Le principe a été de remplacer les longues files d’attente par la possibilité pour chaque client d’un serveur de devenir serveur à son tour. Ainsi, si un ordinateur « X » télécharge un fichier depuis un serveur donné, un ordinateur « Y » ne se contentera pas de charger depuis le serveur seulement, mais aussi depuis l’ordinateur « X ». Et ainsi de suite…

Un protocole inattaquable

Même si ce système s’est avéré particulièrement efficace pour diffuser séries américaines et films à peine sortis en salle, Bram Cohen assure ne pas avoir eu d’ennuis avec la justice. La raison est à chercher dans le manque d’anonymat de la structure. Les adresses IP de ceux qui téléchargent, leurs vitesses d’upload et l’avancement de chargement d’un film, album musical ou logiciel donné sont contenus dans un tracker. Ce petit fichier a pour rôle d’identifier les sources pour permettre le téléchargement. En conclusion, torrent ne sera sans doute pas la meilleure arme contre Hadopi, loin de là.

Sommaire :

  1. Les grands du peer to peer
  2. Shawn Fanning, le précurseur
  3. Jed McCaleb : pas du tout un âne
  4. Kazaa, détruit par les spywares
  5. Hendrik Breitkreuz : chargeur de mule
  6. Tom Pepper et Justin Frankel, accros au chocolat
  7. Dieter Seitzer : le génie de la compression
  8. Jérôme Rota : le français du DivX
  9. Jon Lech Johansen, l'as du crack
  10. Bram Cohen : un torrent d'innovation
  11. Andrej Preston, fan de Star Trek et de torrent
  12. 4 suèdois dans la baie des pirates
  13. Un retraité pour inaugurer le premier procès français de P2P
  14. Jamie thomas, celle qui se croyait invulnérable
  15. Gill et Ken Murdoch : Pirates malgré eux
  16. Celui qui voulait être le mot de la fin