Ils ont fait le peer to peer

1 : Les grands du peer to peer 3 : Jed McCaleb : pas du tout un âne 4 : Kazaa, détruit par les spywares 5 : Hendrik Breitkreuz : chargeur de mule 6 : Tom Pepper et Justin Frankel, accros au chocolat 7 : Dieter Seitzer : le génie de la compression 8 : Jérôme Rota : le français du DivX 9 : Jon Lech Johansen, l'as du crack 10 : Bram Cohen : un torrent d'innovation 11 : Andrej Preston, fan de Star Trek et de torrent 12 : 4 suèdois dans la baie des pirates 13 : Un retraité pour inaugurer le premier procès français de P2P 14 : Jamie thomas, celle qui se croyait invulnérable 15 : Gill et Ken Murdoch : Pirates malgré eux 16 : Celui qui voulait être le mot de la fin

Shawn Fanning, le précurseur

Shawn FanningAvant d’être le nom du célèbre réseau de peer to peer, Napster était le pseudo internet d’un étudiant américain de 19 ans : Shawn Fanning. La légende veut qu’il ait eu l’idée de créer le réseau après que son colocataire lui ait demandé de trouver des morceaux de rap gratuits sur le net.

Du cadre privé au grand public

Toujours est-il qu’au départ, Shawn souhaitait simplement échanger des musiques rapidement avec ses amis, sans se déplacer. Deux d’entre eux l’ont d’ailleurs aidé à le développer (Sean Parker et de Jordan Ritter). Par la suite, le succès du logiciel fut fulgurant : on parle de 15 000 téléchargements en 3 jours. Fanning a flairé la bonne affaire, et décida de faire de Napster une entreprise. Le réseau compta bientôt des millions d’internautes, qui s’échangeaient des fichiers au format mp3. Le système ne permettait en effet que des petits fichiers au départ, mais aussi, plus tard, des musiques en format wma.

Napster devant le juge

Un franc succès.., donc. Jusqu’à ce que les auteurs et les maisons de disques, sentant leurs droits d’auteurs bafoués, assignent Napster en justice. La RIAA (Recording Industry Association of America), a porté plainte en 1999, bientôt suivie de certains artistes, tels que Dr Dre ou Metallica.  Finalement, le site fut fermé en 2001, après une ordonnance de la cour d’appel de Los Angeles. Suivit un accord avec BMG, qui utilisa Napster pour créer un service payant.

Ce premier procès fut plus tard considéré par beaucoup d’analystes comme une grosse erreur des majors du disque. Car les internautes adeptes du téléchargement migrèrent rapidement vers d’autres solutions de peer to peer…

Sommaire :

  1. Les grands du peer to peer
  2. Shawn Fanning, le précurseur
  3. Jed McCaleb : pas du tout un âne
  4. Kazaa, détruit par les spywares
  5. Hendrik Breitkreuz : chargeur de mule
  6. Tom Pepper et Justin Frankel, accros au chocolat
  7. Dieter Seitzer : le génie de la compression
  8. Jérôme Rota : le français du DivX
  9. Jon Lech Johansen, l'as du crack
  10. Bram Cohen : un torrent d'innovation
  11. Andrej Preston, fan de Star Trek et de torrent
  12. 4 suèdois dans la baie des pirates
  13. Un retraité pour inaugurer le premier procès français de P2P
  14. Jamie thomas, celle qui se croyait invulnérable
  15. Gill et Ken Murdoch : Pirates malgré eux
  16. Celui qui voulait être le mot de la fin