La société Extelia victime des anti Hadopi

La nouvelle victime des opposants à Hadopi sera donc une filiale de la poste. Extelia, société choisie par le gouvernement pour envoyer aux contrevenants les lettres d’avertissement, est devenu en 24 heures le bouc émissaire des détracteurs de la loi.

Le site et ses clients

Ainsi, le site d’Extelia, à première vue pas suffisamment sécurisé, a été la cible de plusieurs attaques démontrant la faiblesse de ses infrastructures. Ses failles désormais comblées, ce sont sur celles des sites de ses clients que se défoulent les hackers. Ainsi, le magasin en ligne de Carrefour s’est vu proposer à la vente de faux articles estampillés Hadopi.

Ces attaques à répétitions posent désormais de réelles questions. La qualité de sécurisation de leur site met tout d’abord en doute les compétences de la société à protéger les futures bases de données contenant les adresses IP. Un hacker aguerri pourrait très bien y pénétrer pour en voler ou en insérer de fausses.

Mais surtout, Extelia est désormais le souffre-douleur de référence et devra faire front à un flot d’attaques et de requêtes envers leurs serveurs de manière incessante. Position difficile à tenir pour le prestataire. Malgré nos multiples appels, Extelia n’a pas voulu répondre à nos questions, ne désirant pas s’exprimer sur le sujet.