France.fr : la honte du web tricolore

Un nouveau message vous accueille lorsque vous tentez de visiter france.fr. Il vous explique que le site ne sera pas opérationnel avant « la deuxième quinzaine d’août » et qu’il faudra attendre novembre avant de profiter d’un forum.

Un lancement avorté

France.fr est un site du gouvernement visant à promouvoir l’hexagone dans le monde entier en utilisant l’un des outils les plus populaires et les plus accessibles. Destiné à encourager le tourisme et les échanges commerciaux ou pédagogiques, il était censé être lancé le 14 juillet dernier.

Le problème est que la durée de vie du site ne fut que d’une très courte durée  (cf. « C’est déjà la crise sur France.fr ») et que plus d’une semaine après, on apprend que sa mise en ligne ne se fera pas avant le mois prochain.

1,6 million et 1 fiasco

Le constat est triste. Avec un budget de 1,6 million d’euros, l’enregistrement du nom de domaine il y a deux ans et après être l’un des derniers pays européens à concevoir un tel portail, une « surprenante affluence » de seulement 50 000 visiteurs et des problèmes de configuration et d’hébergement, selon le SIG, semblent mettre france.fr sur ses genoux numériques. Il est étonnant qu’avec autant de moyens, quelque chose d’aussi simple et commun que le lancement d’un site Internet aboutisse à ce genre d’avortement et qu’il faille attendre novembre pour profiter « d’une dimension participative ».

Les Internautes du reste du monde ne se sont pas gênés pour rire de cette situation honteuse, le célèbre Tech Crunch s’en donnant particulièrement à coeur joie.