Windows 8 : mises à jour et redémarrages forcés

Microsoft annonce que Windows 8, comme ses prédécesseurs, aura un système de mise à jour automatique, et forcera peu à peu ses utilisateurs à redémarrer pour appliquer ses patchs après 72 heures de disponibilité.

Avec Windows XP, puis Windows 7 arrivait le « patch tuesday », qui consistait à publier toute une série de mises à jour pour Windows et ses composants tous les deuxièmes mardis de chaque mois. Microsoft ne perdra pas cette habitude avec Windows 8, mais va en revanche se montrer bien plus convainquant dans le fait de pousser ses utilisateurs à redémarrer pour appliquer lesdites mises à jour.

Ainsi, l’utilisateur aura 72 heures pour redémarrer son ordinateur après le deuxième mardi du mois. Cette période sera rythmée par des rappels de plus en plus pressants. Si, après 72 heures, l’utilisateur n’a toujours pas enregistré son travail et redémarré son ordinateur, il recevra alors un avertissement selon lequel il dispose de 15 minutes pour sauvegarder ses documents, au bout desquelles l’ordinateur redémarrera avec ou sans son accord. C’est la solution trouvée par Microsoft pour éviter la propagation trop rapide et trop forte de certaines attaques, souvent favorisées par des machines peu mises à jour et peu sécurisées. L’éditeur indique toutefois que l’avertissement final pourra avoir la patience d’attendre, si d’aventure vous regardez un film ou dirigez une présentation.