Comparatif : quel est le meilleur forfait « anti-Free » ?

2 : Orange et SFR complètement à la traine 3 : Des limitations bien réelles 4 : Les historiques reprennent la main sur les téléphones

Seul Bouygues Telecom s’aligne (presque) réellement

Free Mobile était attendu au tournant et l’opérateur n’aura finalement pas manqué son rendez-vous. Si plusieurs problèmes existent encore chez l’opérateur, notamment à cause de la portabilité, difficile de faire une offre plus compétitive que la sienne. Les trois opérateurs historiques avaient pourtant préparé le terrain chacun avec sa marque low-cost respective ; mais même en rognant sur leurs services leurs prix restaient bien au-dessus de ceux de Free. Il était alors incontournable pour eux d’aligner leurs tarifs, du moins pour essayer de coller au forfait Free Mobile à 19,99 €, celui à 2 € (et gratuit pour les abonnés Freebox) semblant intouchable.

Les offres proposées par B&YOU (Bouygues Telecom), Séries Red (SFR) et Sosh (Orange) permettaient déjà de réduire fortement sa facture téléphonique, pour la première fois depuis longtemps. Toutefois devant l’agressivité de Free Mobile, c’est B&YOU qui a réagi le plus vite et le mieux. La marque de Bouygues Telecom a tout simplement choisi d’aligner son offre, aussi bien en terme de prix que de contenu : appels illimités en France métropolitaine et 40 destinations, SMS/MMS illimités, connexion illimitée aux hotspots de Bouygues Telecom, 3 Go de fair use pour l’accès au Web et aux mails, partage de connexion en mode modem et VOIP.

Seule différence notable avec le forfait de Free Mobile, celui de B&YOU n’n’inclut pas les appels vers les départements d’outre-mer. Un argument de poids pour les habitants de métropole téléphonant régulièrement vers ces départements.

Sommaire :

  1. Seul Bouygues Telecom s’aligne (presque) réellement
  2. Orange et SFR complètement à la traine
  3. Des limitations bien réelles
  4. Les historiques reprennent la main sur les téléphones