Internet : fini le porno pour les Islandais

« Et d’temps en temps un p’tit porno », la chanson de Renaud n’aura bientôt plus court pour les bobos et même tous les habitants d’Islande. Son gouvernement serait en passe de couper l’accès aux sites pornographiques via un filtrage national.

Pour l’instant, ce n’est encore qu’un projet de loi. Il est étudié par le ministre de l’Intérieur islandais, Ogmundur Jonasson. La cause de cette réflexion est en rapport avec la sécurité du pays. L’argumentaire utilisé par l’Islande met en exergue que l’accès aux contenus pour adultes entrainerait une augmentation des violences sexuelles et des dommages sur les enfants qui auraient accès à ces vidéos ou photos non appropriées à leur jeune âge.

La presse X déjà interdite

Ce projet de loi n’est pas isolé. Il fait suite à l’interdiction de la presse pour adulte en Islande et à celle des clubs de striptease. Pour contrer la pornographie sur Internet, un filtrage serait appliqué sur l’ensemble des connexions qu’elles proviennent d’un ordinateur, d’un smartphone ou encore d’une tablette. En ce sens, ce sont les IP des sites incriminés qui seront tout bonnement bloquées. Problème, comme le précise Jérémie Zimmerman, cofondateur de La Quadrature du Net à nos confrères des inRocks, « si vous avez un site pornographique qui finit par “tumblr.com”, le domaine que vous allez bloquer c’est tumblr.com, donc les dommages collatéraux sont potentiellement énormes ! »

De plus, de telles dispositions rendraient tout bonnement la pornographie illégale en Islande, mis à part en DVD/Blu-ray. Les internautes de l’île devront alors faire sans, ou se tourner vers des pratiques similaires à celles des internautes chinois pour contourner la censure. Pour ce faire, ils vont devoir devenir de vrais petits génies de l’informatique.