Free condamné à payer 25 millions d’euros à Bouygues Telecom pour dénigrement

L’opérateur Free a été condmané à payer à son concurrent Bouygues Telecom la somme de 25 millions d’euros. C’est le tribunal de commerce de Paris qui a condamné la société de Xavier Niel ce vendredi 22 février pour dénigrement. En cause, les propos du fantasque propriétaire d’Iliad, maison mère de Free, qui qualifiait ses concurrents d’ « escrocs » et de « voleurs » et désignait leurs clients comme des « pigeons ». C’était au moment du lancement de Free Mobile mais il aura fallu attendre le 6 décembre dernier pour que Bouygues se décide à passer à l’attaque avec une « assignation à bref délai » à l’encontre de Free.

Bouygues également condamné à 5 millions

Cependant, la victoire de Bouygues n’est pas totale. En effet le groupe de télécommunications a aussi été condamné pour les mêmes faits de dénigrement et devra verser à ce titre 5 millions d’euros à Free.

A l’origine, Bouygues réclamait pas moins de 98,8 millions d’euros, mais aujourd’hui, à l’issue de la délibération le groupe se dit « satisfait de la décision du Tribunal ». D’autant plus que celle-ci s’accompagne d’une interdiction de réutiliser ces termes jugés diffamatoires, sous peine d’une amende de 100 000 euros. De son côté, Free n’a toujours pas réagi après sa condamnation et sera bien sûr libre de faire appel du jugement.