Google Reader : les vraies raisons de la fermeture ?

L’annonce de l’arrêt de Google Reader n’a pas manqué de faire réagir. Le service est populaire, et les raisons obscures de sa mise à mort brutale soulèvent quelques soupçons. Aujourd’hui, c’est tout simplement l’ancien Chef produit de Google Reader, Brian Shih, qui donne quelques explications sur ce qui pourraient être les raisons de Google.

« Reader a dû se battre pour sa survie avant même que j’en sois le Product Manager », explique Brian Shih sur le site Quora, dans un sujet parlant de la fermeture du service. Selon lui, c’est Google+ qui a bénéficié d’un traitement de faveur de la part des têtes pensantes de Google, au détriment de Reader. « Il se trouve qu’ils avaient déjà décidé de s’en débarrasser en 2010, même si la plupart des ingénieurs rechignaient à travailler sur Google+. (…) L’équipe de Google Reader comprenait vraiment le Web social », explique-t-il, y trouvant une raison pour laquelle Google souhaitait déplacer cette équipe vers Google+.

Lors de son lancement en 2011, Google+ a connu une très forte progression dans son nombre d’utilisateurs dès les premiers jours. Depuis, le réseau social a du mal à retenir ses visiteurs, et le taux d’inactivité des membres est plus élevé que Google le souhaiterait. Brian Shih explique cependant qu’il a quitté Google en 2011, et que s’il avait déjà été informé de la volonté de Google de fermer Reader, il n’était pas dans les murs de l’entreprise au moment où la décision a effectivement été prise et ne peut donc que spéculer.