Apple veut faire disparaître les boutons

Un brevet déposé en 2011 par Apple, qui vient d’être rendu public, semble vouloir remplacer les interfaces munies de boutons physiques par des écrans ou surface tactiles réagissant à la pression.

Même sur ses appareils où l’écran tactile a la place la plus importante, comme l’iPhone ou l’iPad, Apple a conservé quelques rares boutons physiques pour des utilisations bien précises. Mais ces touches sont vouées à disparaître, et pourraient être à terme remplacés par des fonctions particulières sur l’écran tactile. Selon ce que décrit le brevet, ces écrans pourraient en effet être munis d’un capteur de pression capable de détecter précisément la force avec laquelle l’utilisateur appuie sur une zone de l’écran, et de réagir en fonction.

Apple inventeraient ainsi de nouveaux « gestes » pour remplir certaines fonctions qui ne sont jusque-là tenues que par des boutons physiques : régler le son, activer le vibrer, ou encore mettre ou sortir l’appareil de la veille. En outre, cette technologie permettrait évidemment de se passer de boutons, et donc d’économiser de l’espace et de la durée de vie sur la batterie, selon le constructeur. Enfin, la technologie décrite dans le brevet n’est pas exclusive à un écran, puisqu’elle peut être appliquée à n’importe quelle surface qui peut être touchée. Il est donc facile d’imaginer, dans le cas de l’iPhone par exemple, que les boutons servant à régler le volume seront remplacés par une surface place capable de détecter une pression du doigt.