Google ne veut plus de boutons physiques sur les smartphones Android

Les boutons tactiles d’Android sont à l’origine d’un débat sensible. Lancée pour la première fois sur la version 4.0 du système d’exploitation (Ice Cream Sandwich), cette barre de fonction permet de se passer des services de touches physiques. Sauf que pour l’instant, les deux dispositifs cohabitent. Certains constructeurs continuent de privilégier uniquement les touches « physiques », à commencer par Samsung, tandis que d’autres sont passés au tout tactile, tels que LG ou Google bien entendu sur sa gamme Nexus.

Ce détail peut jouer dans la balance dans le cadre d’un achat, certains utilisateurs ne souhaitant pas voir une partie de l’affichage dédiée aux touches. Mais cette situation ne semble pas convenir à Google. L’un des ingénieurs de la firme, Adam Powell, a d’ailleurs expliqué à ce propos que les boutons physiques « appartiennent au passé ». On n’est alors pas surpris d’apprendre que la dernière version d’Android pousse vers la sortie les touches tactiles.

KitKat rend obligatoire le bouton « menu », reconnaissable par ses trois points verticaux. Cela signifie que les appareils sous Android 4.4 déjà équipés de ce bouton devront accepter le doublon. Les utilisateurs de HTC sont pour l’instant épargnés, puisque la société taïwanaise utilise à la fois les touches tactiles (pour la fonction « home » et « retour arrière », tandis que l’option n’est accessible qu’à partir de l’interface. Il s’agit probablement d’un premier pas vers l’abandon progressif de l’ensemble des boutons, pour ne laisser place qu’aux touches tactiles.