En Russie, les hackers piratent les radars fixes

Une centaine de radars automatiques russes ont été mis à mal par un groupe de hackers. La police moscovite contrôle ces appareils par informatique. Problème, le système qui les gère n’est autre que le vieillissant Windows XP.

Le 9 janvier dernier, une routine de vérification repère qu’entre 90 et 144 radars fixes ne sont plus opérationnels à Moscou. La source est rapidement découverte. Un virus s’est introduit dans le système et a pris la main sur les appareils de sécurité routière. Problème, il a également changé tous les mots de passe coupant ainsi l’accès aux informaticiens de la police russe.

Selon la police, cette affaire est trop bien orchestrée pour qu’elle ne soit que le fruit du hasard. Un groupe de hackers aurait donc profité d’une faille de Windows XP pour s’emparer des commandes des radars.

Le 8 avril prochain, Microsoft mettra un terme à la maintenance de Windows XP. Ce système vieillissant équipe pourtant encore de nombreux appareils à commencer par les distributeurs à billet ici même, en France. Faut-il penser qu’un problème global de sécurité s’annonce ?

[Test] Les avertisseurs de radar pour iPhone à l’essai

Comment passer de Windows XP à Windows 8.1 ?