Toujours sous Windows XP ? Nos conseils pour changer de PC

1 : Changer de Windows et de PC 2 : Conception 3 : Encombrement 4 : Processeur 5 : Mémoire vive 7 : Ecran 8 : Carte graphique 9 : Autonomie

Disque dur


À moins de 500 euros, on trouve de bons vieux disques durs en 2,5 pouces fonctionnant à 5400 tours par minute. Ce n’est pas très véloce, mais ça permet de grossir la taille du disque à moindres frais. Ainsi, on trouve de plus en plus de machines offrant de grosses capacités sans que la facture augmente de façon démesurée. 320 Go, 500 Go, 750 Go ou 1000 Go voire plus, c’est à chacun d’opter pour la solution la plus adéquate.

Pour optimiser le temps de démarrage, un SSD est la solution idéale. Beaucoup plus rapide et plus résistant qu’un disque dur classique, il est aussi silencieux, ce qui ne gâche rien. Par contre, plus onéreux, il est encore largement réservé au milieu et au haut de gamme. Si quelques constructeurs s’aventurent à en équiper certaines machines d’entrée de gamme, c’est dans des versions low-cost et de très faibles capacités. Au maximum, on trouve ainsi des modèles de 120 Go comme c’est le cas pour l’Aspire P3 d’Acer affiché à 550 euros.

Disque dur et SSD rassemblés

Il existe une solution intermédiaire entre le disque dur et le SSD : le stockage hybride. Il s’agit en fait d’une machine qui embarque un disque dur principal appuyé par un petit SSD de 30 Go ou moins. Celui-ci permet de booster la vitesse d’exécution du système et des logiciels. Tous les contenus sont pour leur part sur le disque dur de grande capacité. Grâce à cette solution, on peut avoir des ordinateurs plus performants et offrant une surface de stockage satisfaisante pour 500 euros, comme le S510P de Lenovo.

Bilan : disque dur ou SSD ? L’idéal est encore de ne pas trancher et de prendre les deux dans une solution hybride.

Sommaire :

  1. Changer de Windows et de PC
  2. Conception
  3. Encombrement
  4. Processeur
  5. Mémoire vive
  6. Disque dur
  7. Ecran
  8. Carte graphique
  9. Autonomie