Charger son téléphone grâce au bruit, c’est possible

Une équipe de scientifiques de la Queen Mary University de Londres est parvenue à recharger un smartphone par la seule intervention de son environnement sonore.

Pour ce faire, le téléphone a été rempli de nanogénérateurs capables de réagir aux vibrations du son et de les transformer en électricité. Cette technologie est basée sur un concept établi par des scientifiques coréens il y a quatre ans. Nommé effet piézo-électrique, il décrivait comment des nanofils d’oxyde de zinc peuvent produire du courant lorsqu’ils sont soumis à un stress mécanique comme une tension ou une pression. Les scientifiques coréens se sont même aperçus que ces nanofils sont extrêmement sensibles jusqu’à réagir aux vibrations sonores.

Création d’un réseau de nanofils

En partant des travaux de leurs homologues coréens, les chercheurs britanniques ont pulvérisé une couche d’oxyde de zinc liquide sur un morceau de plastique qu’ils ont ensuite plongé dans une solution chimique portée à 90°C. En réaction à cette chauffe, l’oxyde de zinc s’est transformé en un réseau de nanofils.

Jusqu’à 5 volts récupérés

Pour récolter la tension générée, le dispositif a été enfermé entre deux feuilles de contact en aluminium. Elles auraient dû être en or, mais dans un souci de réduction des coûts, les scientifiques en ont profité pour développer une nouvelle technologie à base d’électrodes en aluminium.
Le produit final fait la taille d’un Lumia 925. Il est en mesure de produire jusqu’à cinq volts en utilisant les bruits de tous les jours comme ceux du trafic, d’une musique ou d’une conversation. Une tension suffisante pour recharger un smartphone. Les Coréens qui s’étaient attelés à la tâche auparavant n’étaient parvenus qu’à une tension de 50 millivolts.

Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?