L’Etat Islamique s’attaque à Twitter et à ses employés

Les employés de Twitter, et tout particulièrement le fondateur et ancien PDG Jack Dorsey, ont fait l’objet de récentes menaces de mort dans un message signé par le groupe État Islamique. Ces menaces font suite à la fermeture de nombreux comptes d’utilisateurs revendiquant une appartenance au groupe terroriste.

Le message, intégralement en arabe, est diffusé sur le site JustPaste.it et comporte notamment une photo de Jack Dorsey affublé d’une cible, accompagnée de menaces à destination des employés de Twitter. Le groupe terroriste estime notamment qu’en supprimant les comptes de membres de l’organisation, ils s’en sont fait des ennemis. Le message appelle ainsi à s’en prendre aux employés de Twitter.

Ce n’est cependant pas la première fois que Twitter est la cible de telles menaces. En octobre 2014, déjà, le même groupe terroriste avait proféré des menaces à l’adresse des employés du réseau social après que ce dernier a supprimé toute une fournée de comptes suspects. Le PDG Dick Costolo a notamment été ciblé par ces menaces, qui n’avaient à l’époque pas été rendues publiques par le groupe.