Les selfies tuent plus que les requins


Le phénomène qui entoure les selfies, ces clichés que l’on réalise de soi-même, ne va pas en s’essoufflant. Mot de l’année 2013, interdiction des perches à selfies dans certains musées… Entre adoration et rejet le plus total, la pratique est sujette à débat. La dernière information en date devrait ajouter de l’eau au moulin de ses détracteurs. Le site Mashable a réalisé quelques calculs et en est arrivé à la conclusion qu’en 2015, les autoportraits ont causé plus de morts depuis le début de l’année que les attaques de requins.

En effet, 8 nageurs ont perdu la vie en croisant le chemin d’un squale, alors que les selfies sont à l’origine du décès de 12 personnes. La première cause de ces accidents dramatiques est la chute, les victimes étant plus concentrées sur l’écran du smartphone suspendu qu’à leurs environnements. C’est par exemple le cas d’une touriste japonaise en visite en Inde qui est tombé dans les escaliers devant le Taj Mahal alors qu’elle essayait d’immortaliser l’instant.

Les trains arrivent ensuite dans le classement, qu’il s’agisse d’un accident impliquant une locomotive ou un wagon, que les équipements périphériques. Il y a quelques jours, le parc national américain Waterton Canyon, dans le Colorado, s’est même vu contraint de fermer à la suite du comportement de certains visiteurs. Les administrateurs du parc ont notamment rapporté le cas de personnes utilisant des perches à selfie pour prendre des photos le plus proche possible des ours, une situation qui n’est « pas favorable, ni pour la sécurité des visiteurs ni pour le bien-être des animaux ».

Lire : Le Selfie élu mot de l’année par les dictionnaires d’Oxford