Quand Microsoft abandonne Windows XP, la Chine en fait un clone parfait

S’il y a bien une chose qui a fortement déplu à la Chine l’an dernier, c’est bien que Microsoft ait totalement abandonné le support de Windows XP. Le pays venait en effet d’investir massivement pour s’équiper de manière légale dans un système d’exploitation, et voilà que l’éditeur de Redmond (ce n’était pas une surprise non plus) lâchait tout, au profit de versions plus récentes comme Windows 7 et Windows 8.1. Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité des développeurs chinois, qui ont mis au point une copie quasi conforme de Windows XP à destination des institutions et du grand public.

Au vu de la capture d’écran ci-dessus, cela ne fait aucun doute : le gouvernement chinois s’est largement inspiré de Windows XP pour créer son propre système d’exploitation. On y retrouve un bouton Démarrer, une barre des tâches, et des icônes Bureau dont la couleur et la disposition ne sont pas sans rappeler ceux de l’OS de Microsoft sorti en 2001. Les termes pour chaque élément sont également similaires : My Computer, My Documents, Recycle Bin, Control Panel, etc. On y profite du navigateur Firefox, ainsi que d’une suite bureautique complète qui, encore une fois, n’est pas sans rappeler la suite Office. Mais son champ d’action est fait limité : inutile d’espérer installer les logiciels classiques de Windows, puisque l’OS est en fait basé sur Linux. Et même les logiciels tiers de Linux semblent aussi impossibles à mettre en place, le système interdisant leur installation.

Un porte-parole de Dell a expliqué au site Quartz que ce système d’exploitation, baptisé NeoKylin, est aujourd’hui installé en Chine sur les portables Dell Latitude, les ordinateurs de bureau Dell OptiPlex et les stations de travail DellPrecision. NeoKylin est lui-même un dérivé de Kylin, un OS développé par l’armée chinoise en 2007. Le système a aujourd’hui bien changé, puisqu’il est désormais une copie conforme d’un OS de Microsoft. Un comble pour un système basé sur Linux ?